J’aimais bien son émission « Les carnets de Julie », son livre est une tournée culinaire chez l’habitant en France: « Julie cuisine la France chez vous« , en format kindle il n’est qu’à 4,99 euro.

C’est un recueil remplis de recettes traditionnelles et pour certaines, comme celle dont je vais vous parler dans cet article, originale. Ce qui est bien dans un livre, c’est que cela nous donne des idées de recettes qui nous viendraient même pas à l’esprit, des mélanges sucrés salés que l’on oserait jamais tenter en temps normal. J’aime découvrir de nouvelles recettes et de nouveaux goûts, et les faire découvrir à mes enfants pour développer leur palais culinaire, c’est aussi comme cela qu’on les éduquent à une bonne cuisine. C’est une idée de Ludovic Dupont, chef du restaurant des Jardins de L’Abbaye de Valloires.

A la base, dans le livre, c’est le croquant au tilleul, mais il faut des jeunes feuilles, et le tilleul de mon père est déjà bien fleuri, j’ai donc pris de la verveine.

Ce qui est déroutant dans cette recette, c’est que la verveine, comme le tilleul d’ailleurs, ou même la menthe (cette recette peut aussi se faire avec la menthe), c’est que se sont des plantes avec un goût fruité, assez prononcé, j’étais curieuse de connaître ce mélange de goût sucré salé, surtout pour un apéritif.

INGREDIENTS

 

  • 5 branches de verveine, de tilleul ou de menthe, ou un mélange des trois.
  • 1 petite poignée d’un mélange de feuille de la plante choisi (Verveine pour la verveine, menthe pour menthe, etc…) ici c’était verveine.
  • 200g de tome nature, au foin ou un fromage à pâte dure (gruyère, etc…)
  • 20g de noisettes
  • 10g de pignon de pin.

 

P1120002.JPG

P1120004.JPG

 

RECETTE 

Préchauffer le four à 140°.

Sur une plaque du four, mettre du papier cuisson ou une feuille de silicone (les miennes sont de la marque Demarle c’est la Silpat) et placer les branches de verveines (ou autres plantes choisies) sur le dessus.

Dans un mixeur, placer la tome coupée en gros morceaux, les noisettes, les pignons de pin, et la poignée de feuille de verveine (ou de la plante choisie). Mixer le tout, au thermomix j’ai mixer 10 seconde vitesse 10, il faut que le mélange soit bien homogène.

 

P1120005.JPG

 

Sur chaque feuille des branches que vous aviez mis sur la plaque de cuisson, étaler généreusement la mixture, faire attention que les feuilles ne soient pas trop proches car le fromage en fondant s’étale.

 

P1120010.JPG

 

Cuire 30 minutes à 140° (thermostat 4/5) au four.

Attendre que ça refroidisse, et mettre les branches dans un vase assez haut ou un autre récipient assez haut, les branches étant longues, j’ai essayé des contenant plus petits, mais cela tombait, j’ai donc dû laisser mes branches sur la plaque, c’est moins jolie.

 

P1120015.JPG

 

Bonne dégustation.

 

MON AVIS 

 

  • Ce que j’aime: 

Cette recette a été adopté à l’unanimité, même mon fils un peu difficile en a mangé, on a beaucoup aimé les différents goûts, verveine, fromage, salé, sucré, à la fois doux et fort, c’est un parfait apéritif de mélange de saveurs, puis faut avouer que ça épate les invités.

  • Ce que j’aime moins:

L’étape étalage de la sauce sur les feuilles, est longue, bon devant la télévision ça passe.

Publicités

2 commentaires sur “LE CROQUANT DE VERVEINE DE LUDOVIC DUPONT DANS LES CARNETS DE JULIE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :