Santé au naturel

ONGLE INCARNÉ, PANARIS, COMMENT JE L’AI SOIGNÉ

Un lundi, j’ai commencé à avoir un peu mal à mon pouce, mais sans me poser trop de question, le mardi, je vais bosser et la douleur était un peu plus présente. J’ai la chance à mon boulot d’avoir mon patron qui prend soin de moi, il me dit « j’ai un truc, mais vous allez pas aimé, c’est une pommade à base de cortisone, vous la voulez? je vous la donne », et moi « eh bien vous me connaissez bien, si j’ai pas d’autre choix, d’ici quelques jours, pourquoi pas, mais là, non ».

L’infirmière qui vient pour s’occuper de mes patrons voit mon pouce et me dit « oh tu vas devoir te faire opérer », je lui répond « ah non, pas question », elle me répond « mais que comptes tu faire? tu n’auras pas d’autre choix, si tu tardes tu finiras aux urgences »…
J’avais lu des articles sur le net, effectivement « opérations, urgences ». Ça m’arrangeait pas des masses cette histoire, j’ai peu de temps, mais surtout j’ai pas envie de perdre du temps chez le médecin ou les urgences pour qu’ils me donnent des antibiotiques que je peu trouver dans la nature.

 

20200226_134309

MES RÉACTIONS FARFELUES

Eh bien c’est simple, j’avais soigné mon mari il y a quelques années d’un ongle incarné dans un sale état et douloureux avec un coton mis sous l’ongle de son orteil.

J’ai voulu faire pareil avec l’ongle de mon pouce… ben en fait le coton n’a pas tenu, l’ongle était trop petit (ben oui, je me les ronges…)

J’avais tellement mal que j’ai voulu ouvrir avec un scalpel que j’aurai acheté en pharmacie, mais mon mari m’a dit « t’es folle », du coup j’ai remis à plus tard cette pensée (que j’aurai surement fait si ça avait empiré). J’ai planté une aiguille que j’ai stérilisé à l’alcool. Je ne l’ai même pas senti et pourtant elle a traversé mon doigt!!!
Après avoir planté l’aiguille dans mon pouce pour voir si je pouvais crevé et faire sortir le pu, j’ai appliqué de l’huile d’amande douce et de l’extrait de pépin de pamplemousse, c’est ce que j’utilise pour les mycoses, alors j’ai fait pareil pour le panaris.

Alors j’ai appliqué les recettes de grands mère.

RECETTE DE GRAND MÈRE

Trois fois par jour, j’ai trempé mon pouce dans de l’eau chaude avec du gros sel.

Voyant très peu d’amélioration, et surtout que ça commencé à gonflé à la base de l’ongle et à me faire très très mal, le jeudi soir, je me suis levé dans la nuit, réveillée par la douleur, pour chauffer du lait avec une gousse d’ail, j’ai trempé de la mie de pain, et je l’ai mis sur mon panaris, en le tenant avec une compresse et un pansement.
Le lendemain, je me réveille, vers 8h bien tassé, je regarde mon doigt, rien n’avait vraiment changé, je vais dehors comme d’habitude sortir mes plantes, puis quelques minutes après je regarde, du pu, je ne sais comment, cela avait percé, je n’avais rien fait. Le lait et l’ail avait surement fait effet.

 

20200228_080708

 

La douleur était toujours présente, mais j’ai écarté petit à petit, la peau qui était collée à mon ongle. vendredi, ça commencé à dégonflé, enfin j’avais l’impression, mon mari et ma fille eux trouvaient que rien n’avait changé. Samedi, c’était toujours un peu douloureux et gonflé mais j’avais vraiment l’impression que c’était un peu moins gonflé que la veille et surtout la douleur était moins forte. Dimanche, il y avait une nette amélioration, à la base du pouce c’était moins gonflé, et sur le côté aussi, et surtout la douleur n’était qu’à l’endroit où le pu était sorti.

Le pouce, avait dégonflé les jours d’après, la douleur était toujours un peu présente, mais moins forte, elle est parti définitivement, une semaine après.

CE QUE JE FAIS EN CAS DE PANARIS:

  • Tremper son orteil ou son doigt (cela dépend où se trouve le panaris) trois fois par jour dans de l’eau tiède, avec du gros sel.
  • Le soir, faire chauffer du lait avec une gousse d’ail, tremper une mie de pain que je place sur l’ongle incarné et que je tiens avec une compresse et un pansement. 
  • Si l’ongle est assez long, je le soulève et je place un bout de coton sous l’ongle. 
  • Je patiente beaucoup, car même lorsque le pu est sorti, la douleur est différente, mais encore présente au moins une semaine après. 

Si cela vous arrive, le mieux est de voir un médecin, ou un podologue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s