Non classé, Santé au naturel

SIROP DE CERISE, RECETTE DE MARIE ANTOINETTE MULOT

Ayant plein de cerise, j’en ai fait des compotes, des clafoutis, du guignolet, j’ai décidé de faire du sirop, la recette D’Antoinette Mulot, la dernière herboriste française qui avait reçu son diplôme en 1941, avant qu’on le supprime au profit des grosses boites pharmaceutiques… Se soigner au plantes, ne rapportent rien à l’Etat.

Pendant toute sa vie, Antoinette Mulot a partager ses recettes de soins, j’ai pris son livre à la bibliothèque « Apéritif et Digestifs naturels à faire soi-même« .

Les bienfaits de ce sirop de Cerise

  • Diurétique (il vous aide à faire pipi, cela peut donc être bénéfique pour les infections urinaires).
  • Contient de la vitamine A très bonne pour la vue, antioxydante, renouvellement de peau.
  • Contient de la vitamine C  Le pouvoir antioxydant de la vitamine C est indispensable à la protection des cellules. En effet, lors des réactions biochimiques ou par action d’agents extérieurs (infections, exposition solaire intensive, stress, alcool), il y a production de radicaux libres. Ces agents oxydants toxiques vont altérer les cellules saines et créer des dysfonctionnements qui aboutiront au vieillissement prématuré de ces cellules. Pour faire face à ces attaques radicalaires, l’organisme est doté d’un système de défense. La vitamine C en fait partie. De plus, elle est capable de régénérer d’autres antioxydants comme la vitamine E.

 

INGRÉDIENTS

 

1kg de cerise aigre (Montmorency), comme je n’en avais pas, j’ai pris les cerises que j’avais, et dont je me souviens plus du tout le nom… mais elles n’étaient pas aigre.

750g de sucre pour 500g de jus.

 

P1100008.JPG

 

RECETTE

Laver vos cerises à grandes eau. Les mettre ensuite dans un récipient et les écraser avec les noyaux, les réduire en purée. J’ai d’abord bien écraser les cerises et ensuite je les ai mixer 5 seconde vitesse 10 au thermomix, car même avec la force que j’ai, les réduire en purée naturellement c’était long et les noyaux ne s’écrasaient pas.

 

P1100014.JPG

 

Laisser macérer 36h (1 jour et demi). Au bout de ce temps, passer le jus à travers un linge (comme vous l’aviez fait pour la liqueur de coing pour ceux qui me suivent). Le jus doit être fluide.

 

 

Peser le jus, pour 500g ajouter 750g de sucre. Porter le tout à ébullition et laisser bouillir 2 minutes (comme le sirop de menthe, si vous vous souvenez).

 

P1100019

 

Retirer du feu et écumer  avec un écumoire ou une passoire (écumer c’est enlever les impuretés du dessus, la mousse qui se forme). Laisser refroidir.

 

 

J’ai filtré avant d’embouteiller, pour être sure qu’il n’y avait plus d’impureté, et que le liquide soit le plus propre possible.

Se conserve au frais un bon mois.

MON AVIS

  • Ce que j’aime

C’est un très bon sirop, à faire avec des cerises cueillis du jour c’est mieux, et de préférence des cerises avec un bon goût de fruit, bien juteuse, vous aurez plus de jus.

  • Ce que j’aime moins

J’avoue quand j’ai vu qu’il fallait laisser la mixture 36h, j’ai eut peur que les fruits tournent car chez moi, dans la maison il faisait un peu chaud, mais finalement ça a été, par contre, je ne le laisserais pas plus de 36h, après ça devient aigre je pense. A ne pas faire je pense avec de forte chaleur car ça tournerait vite.

Cuisine, Santé au naturel

SIROP DE MENTHE DE MARIE ANTOINETTE MULOT, DERNIÈRE HERBORISTE FRANÇAISE

Le métier d’herboriste n’existe plus depuis 1941, depuis que les grosses boites pharmaceutiques l’ont fait disparaitre pour vendre leurs médicaments chimique.

Cependant, Antoinette Mulot nous a laissé ses livres et ses recettes, pour que nous puissions continuer de nous soigner comme nous le souhaitions, je vous le recommande Apéritifs et Digestifs naturel à faire soi même.

C’est la saison de la menthe et j’en ai plein mon jardin, donc je l’ai cueilli et j’ai directement fait le sirop, vous pouvez cependant la faire sécher, pour en avoir toute l’année. Vous aurez une bouteille et demi de sirop, elle se conserve deux mois maximum au frais (en été si vous la laissez dans la cuisine des petites apparitions de moisissure arriveront en quelques jours, vous pouvez filtrer et la mettre au frais, normalement ça n’altère pas le goût)

J’ai beaucoup donné de recette d’alcool avec leurs bienfaits, mais je pense aussi aux enfants avec ce sirop aux multiples vertus, il est aussi parfait pour les adultes, c’est une boisson rafraîchissante pour petits et grands.

Les bienfaits de ce sirop de menthe :

  • Aphrodisiaque (quand je vous disais que c’était parfait pour les adultes, les personnes âgées n’ont plus besoin de viagra pour continuer d’aimer leur partenaire).
  • Supprime les malaises
  • Supprime les envies de vomir, les coliques.
  • Efficace contre les ballonnements et les gaz intestinaux.
  • Tonique, à ne pas prendre le soir avant d’aller dormir, la menthe peut perturber le sommeil.

Attention, cet article ne remplace pas l’avis d’un médecin. 

INGRÉDIENTS

  • 100g de feuilles de menthe poivrée fraîche ou 50g achetés chez votre pharmacien, si vous avez la chance d’avoir une herboriste près de chez vous, ou au marché parfois on en trouve. Sinon vous pouvez en planter, ça ne demande aucun entretien, mais ça pousse vite et ça s’étale. J’ai appris que la menthe se trouvait dans les tiges, donc je conseillerais d’ajouter les feuilles et les tiges, comme ça vous vous cassez moins la tête à faire un tri.
  • 1kg de sucre
  • 1 litre d’eau.

P1090327.JPG

RECETTE

Hacher les feuilles de menthes (avec un ciseau, un couteau ou à la main, c’est pour libérer les saveurs de la feuilles).

Dans un Bocal, mettre les feuilles de menthe en morceaux et verser un litre d’eau bouillante (j’ai fait cuire dans une bouilloire c’était parfait). Fermer le récipients et laisser infuser 24h.

P1090329.JPG

Le lendemain, passer le liquide dans une passoire et dans un autre récipient, cette étape sert à séparer la menthe, en macération, de l’eau.

Incorporer le sucre en le faisant fondre lentement. Laisser bouillir 2 minutes.

P1090338.JPG

Retirer du feu et attendre que le sirop refroidisse.

Filtrer pour obtenir un liquide limpide.

Mettre en bouteille. Se garde au frais un bon mois ou deux. J’ai récupéré des bouteilles de vin, cidre ou pétillant aux pommes (style champomy).

MON AVIS

  • Ce que j’aime

La recette est simple et économique (lorsque l’on a de la menthe chez soi ou qu’on en trouve dans la nature), et elle est efficace aussi bien pour tenir éveiller (je carbure à ça en ce moment tellement je suis crevée, vu que je n’aime pas le café, j’ai enfin trouvé un truc pour carburer). Ici toute la famille a adorée, c’est une boisson vraiment rafraîchissante, qui a un bon goût de menthe, comme si on mangeait directement les feuilles. Quand on a un mal de tête, mieux qu’un médicament, le sirop de menthe.

  • Ce que j’aime moins

Il y a beaucoup de sucre, mais c’est un sirop, c’est normal, on pourrait je pense enlever facile 200/300g mais pas plus, le sucre apporte aussi le côté conservateur (j’ai pu garder mon sirop tout l’hiver dans ma cave) et apporte un peu d’énergie immédiate.

Alcool, Santé au naturel

LIQUEUR DE SAUGE

Mon père qui m’apprend un peu les plantes, me raconta une anecdote. Alors qu’il n’avait que trois ans à l’époque ( an 1941/1942), sa mère se coinça la main très fort, prise d’un malaise, on lui servit un verre de liqueur de sauge (ce que l’on donnait dans des cas de malaise pour revigoré). Le verre resta sans surveillance quelques minutes le temps de remettre la bouteille d’alcool à sa place, bien rangé, mon père en profita pour boire le verre de liqueur de sauge. Une anecdote qui fait encore rire de nos jours.

Il m’expliqua donc les vertus de ce breuvage, et me cueillit les fleurs en me les faisant goûter ( la fleur de sauge est très sucré, avec un arrière goût de sauge vers la fin, mais c’est pas mauvais). Je décida donc de faire ma liqueur de sauge, comme j’avais fait mon coudounat pour soigner: https://emilievousdittout.blog/2018/01/09/coudounat-liqueur-de-coing/

Les bienfaits de cette préparation (Je rappelle que l’alcool est dangereux pour la santé, à consommer donc avec une forte modération, un mini verre suffit à avoir les bienfaits escomptés. Cet alcool est déconseillé aux femmes enceintes, aux personnes aillant des soucis neurologique et aux personnes épileptiques, et bien évidemment aux enfants. Ne mélanger pas alcool et médicament, si le problème persiste consulter un médecin):

  • Boisson tonique un mini verre suffit à redonner un coup de booste. Eviter de boire le soir, pour ne pas perturber votre sommeil.
  • Aide à la bonne digestion, à prendre en fin de repas
  • A l’instar du bon vieux grog en cas de rhume ou d’angine, la liqueur de sauge vous remettra vite sur pied.
  • Régularise le cycle menstruel
  • Régulateur pour la ménopause.
  • Antidiarrhéique (constipe un peu, donc pas en boire beaucoup)
  • Antiseptique intestinal, c’est à dire qu’il tuerait tout virus, microbe dans les intestin. Si antiseptique dans le corps, je pense qu’il peut aussi être utiliser sur une plaie, ou un bobo pour enfant sur la peau, si vous n’avez pas d’alcool pour désinfecter.

 

Passons maintenant aux recettes.

INGREDIENTS

  • Dix tiges et fleurs de sauge.
  • Dix morceaux de sucres
  • Un litre d’eau de vie.

 

 

P1090001

 

RECETTE

 

Dans un récipient fermé, ajouter les hampes et les fleurs, le sucre, l’eau de vie et laisser infuser deux semaines.

 

P1090004

 

Au bout de deux semaines filtré, votre liqueur est prête. Mettre en bouteille, avec une étiquette indiquant liqueur de sauge, la date, et les bienfaits.

 

 

Vu que ces boissons sont faites avec de l’alcool, vous n’aurez pas de soucis de conservation, vous pouvez les garder des années et des années, mon père a encore de la liqueur de coing qui date de ses parents, il a 79 ans ses parents sont mort il y a plus de 40 ans.

Une autre recette prise sur le livre de la dernière herboriste française Marie Antoinette Mulot: « APERITIFS ET DIGESTIF A FAIRE SOI MÊME » Elle est décédé depuis quelques années, mais elle a laissé derrière elle, tout un savoir sur la santé au naturel, je vous conseille ce livre, il n’y a pas que de l’alcool, vous y trouverez aussi des recettes de sirops, si vous avez un jardin, ou une herboristerie, pharmacie pas loin de chez vous, ou que vous avez l’occasion de trouver des plantes dans la nature, prenez ce livre et soignez vous, vous et votre famille.

 

INGRÉDIENTS 

  • 1 litre d’alcool à 80°.
  • 6 feuilles de menthe poivrée
  • 2 poignées de feuilles de sauge sèche
  • 500g de sucre.

 

RECETTE

Dans un récipient hermétique, faire infuser la sauge et la menthe dans un litre d’alcool, pendant dix jours.

Le onzième jour, filtrer et préparer un sirop de sucre (faire chauffer le sucre avec un peu d’eau), incorporer le sirop tiède à votre infusion.

Mettre en bouteille, avec une étiquette indiquant liqueur de sauge, la date, et les bienfaits.

 

MON AVIS

  • Ce que j’aime:

Je n’aime pas l’alcool, mais je trouve cette alternative pour soigner, bien meilleure que des médicaments. Comme le grog à l’époque, c’est une alternative que beaucoup d’adultes devraient apprécier. Une petite gorgée même devrait suffire, surtout ne vous servez pas un grand verre.

Le livre de Marie Antoinette Mulot, donne des recettes de sirops, pour enfant, donc sans alcool, et super bon.

Mon mari et mon père ont gouter la première version de la recette, ils l’ont trouvé très bonne, mon père m’a dit « normalement faut que se soit beaucoup plus fort encore car ça doit réveiller un mort », la deuxième recette est donc peut être un peu plus tonique.

  • Ce que j’aime moins: 

Dommage j’aime pas l’alcool.

Non classé, Santé au naturel

Comment je soigne la gastro entérite naturellement.

La gastro c’est quoi?

Une gastro-entérite est une infection de l’appareil digestif (estomac, intestin,…) qui entraine des nausées, des vomissements, des maux de ventres, des diarrhées, de la fièvre et dans des cas extrêmes cela peut entrainer une forte déshydratation.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gastro-ent%C3%A9ritehttps://fr.wikipedia.org/wiki/Gastro-ent%C3%A9rite

Très contagieuse et contraignante quand on est une famille plus ou moins nombreuses, car la plupart du temps si ça touche les enfants, ça fini par toucher la mamans, et parfois le papa, ou le papa et la maman en dernier (cela dépend de celui qui s’occupe le plus des enfants à la maison bien évidemment).

La mère de mon père, donc ma grand mère, donnait à manger à mon père en cas de gastro, des boudoirs, les biscuits qu’on donne aux enfants quand ils sont petit, ça constipe. Je fais donc la même chose.

SAM_0803

Je donne des pâtes, ou des patates et du riz, et je fais boire l’eau du riz pour aider à la constipation, et du jambon le midi.

Je donne des bananes et pomme. Si je n’ai pas de fruit à la maison, j’ai toujours de la compote, ça aide beaucoup. Les compotes de poires, pommes, bananes, coing sont parfaites.

S’il y a maux de ventre, je mélange une cuillère à café de bicarbonate de soude(j’en ai toujours à la maison, vu que cela me sert aussi dans mes recettes de gâteaux) pas plus, avec de l’eau et je fais boire, c’est naturel et en quelques minutes les douleurs disparaitront, à ne pas répéter trop souvent dans la journée.

SAM_0802

J’utilise aussi car je le préfère au goût, une infusion de camomille, je met deux cuillères à soupe de fleur de camomille dans un litre d’eau bouillante, j’infuse et je bois ou fait boire une tasse avant chaque repas, matin, midi et soir.

 

J’évite évidemment les laitages, les légumes, certains fruits comme les prunes, .. qui sont des aliments qui aident à aller aux toilettes ( et qui servent donc en cas de constipation).

En cas de maux de tête, je met du vinaigre de cidre sur un gant mouillé et je laisse sur le front, vingt minutes et je renouvelle si nécessaire.

La gastro est soigné en général en une bonne journée, voire deux et si cela persistes trois jours, mieux vaut aller chez le médecin, chez nous cela dure une bonne journée voire deux mais jamais plus.

Vous l’aurez compris, je soigne la gastro entérite en faisant attention à mon alimentation, en et en mangeant des aliments qui aideront à la constipation, parfois, quand la faim n’est pas présente, je laisse ma famille et moi même jeûner (ne pas manger de la journée), par contre je fais boire de l’eau. Un jeun d’une journée pour laisser au corps le temps de se nettoyer ne fait pas de mal, mais la déshydratation est dangereuse pour la santé, donc il faut boire beaucoup d’eau.
On écoute avant tout son corps, si faim il y a on mange des aliments pour se soigner, si pas de faim on insiste pas car le corps le rejettera de toute façon.

MON AVIS:

Avec ces astuces, la gastro chez nous ne durent jamais plus de deux jours grand maximum. Nous évitons, comme vous le savez, les médicaments du types doliprane, et autres, nous faisons en sorte que le corps se forme ses propres anticorps.

Politiciens, demandez conseil aux gastro-entérologues : que peut-on encore faire avaler aux citoyens ?

Stanislaw Jerzy Lec (artiste écrivain poète 1909-1966)

Non classé, Santé au naturel

LA MEDECINE OCCIDENTALE, CE N’EST PAS POUR NOUS: MES DIFFERENTES EXPERIENCES

La médecine occidentale c’est la médecine moderne telle qu’on la connait. Les médicaments chimique, les anesthésies, les opérations, … Elle traite la maladie, la douleur, tu as mal, tu prends un antidouleur, ou on opère, elle éradique la bactérie, le virus. Bon c’est très simplifié, mais c’est à peu près cela en résumé.

La médecine chinoise c’est une médecine, qui est dans notre société actuelle, très souvent contestée, car elle soigne l’homme. Elle utilisera des techniques comme le Reiki, le Shih Tzu, l’acupuncture, les plantes… pour soigner l’homme. La base de cette médecine est de soigner « l’inconnu par ce qui est connu », soigner l’homme, comprendre pourquoi il a tel maux et le soigner dans son ensemble pour rééquilibrer son yin et son yang qui sont l’équilibre énergétique. C’est en quelque sorte « un esprit sain dans un corps saint ».

Vous me connaissez, je n’utilise plus de médicaments pour ma famille et moi depuis plusieurs années, et depuis trois ans nous n’avons plus du tout de médicaments à la maison même pas un Doliprane (au grand dam de mes invités quand ils ont mal à la tête ou une autre douleur). Je soigne ma famille avec des plantes, ou des huiles essentielles (plus rarement car c’est pas facile à faire ingérer aux enfants et à mon mari lol).

Mais comment j’en suis arrivées là ?

Première anecdote: Les otites de ma fille

Lorsque ma fille était petite, elle faisait des otites, à 5 ans ses otites sont devenues plus nombreuses, nous habitions à l’époque une ville, où j’avais été une fois voir un orl pour une oreille bouchées et qui en me la débouchant m’avait créer une otite… du coup je ne me voyais pas du tout y amener ma fille. C’est donc tout naturellement que j’ai appelé l’Orl qui me soignait petite et qui était encore en activité. Je me souvenais de lui, moi aussi petite j’étais sujette aux otites et j’avais eut des drains, j’ai encore en image, le visage de ce médecin au moment où il me fait souffler dans le ballon pour m’endormir et m’opérer.

Il m’avait soigné, j’avais donc confiance et j’ai amené ma fille chez lui, il lui a prescrit trois mois de médicaments, et si cela ne guérissait pas, on opérait.
Trois mois plus tard je revenais pour définir d’un jour d’opération pour la pose des drains.
Les drains sont des ressorts, appelé aussi diabolos ou yoyo, ils permettent une communication entre l’oreille moyenne et l’oreille externe, en cas d’otite, il permet à ce que le liquide s’écoule mieux et évite les soucis de surdité. La logique veut que les drains partent naturellement, ils ressortent au bout d’un moment, bon pour mon cas il avait fallu une deuxième opérations car la peau s’était greffée aux drains, j’avais donc dû subir une deuxième opération, je me souviens du mal de crâne que j’ai eut, j’avais 7 ans.

Pour ma fille, les diabolos sont parti au bout d’un an, mais les otites sont revenus de plus belle, ma fille saignait des oreilles, c’était affreux, sans compter la douleur qu’elle avait, mais ma fille n’est pas du genre à se plaindre, et je l’admire pour cela!
Nous sommes reparti voir l’orl qui prescrivait trois mois de traitement et opération si cela ne marchait pas…

Je ne souhaitais pas repartir dans ce système, trois mois de médicament, opération, un an de drain, et si ça ne marchait pas??? du temps, toujours laisser passer du temps, mais pendant tout ce temps qui souffrait ? une petite de six ans qui ne se plaignait jamais, un an s’était déjà écoulé, un an de trop…

En discutant autour de moi, j’appris qu’une psychogénéalogue (C’est une psychologue, qui pense que les maux que l’on a, viennent des générations familiale, que le corps enregistre tout le passé d’une famille, qu’il faut donc couper les liens que le corps à avec la famille), faisait des miracles et soignait les maux par les mots. Elle prenait 55 euro la séance, mais très souvent les personnes n’y revenait plus, ils étaient guéris. J’entrepris d’y amener ma fille, mon mari n’était pas trop pour à l’époque, il avait peur qu’on nous arnaque, mais qu’avais je à y perdre ? 55 euro, mais si ça marchait, ma fille guérissait et ça .. ça n’a pas de prix!!

Pendant 30 minutes elle nous parla à ma fille et moi, lui posant des questions parfois et lui faisant répondre avec son bras, les questions étaient destinées à son subconscient, c’est assez incroyable à voir, mais ça marche, elle me l’a fait sur moi aussi. Le bras tendu, nous devions bloquer le bras et l’empêcher de baisser, les questions étaient avec réponses oui ou non, si les réponses étaient vrai, la psychologue n’arrivait pas à nous faire baisser le bras, si les réponses étaient fausses, elle arrivait à nous faire baisser le bras. Alors ce n’est pas fait pour voir si l’on ment, c’est fait pour parler à notre subconscient, voir que le corps à enregistrer, et dont on ne se souvient pas forcément, d’ailleurs parfois elle poser la question dans sa tête, et mon bras et le bras de ma fille y répondait sans que l’on ai entendu la question. On y croit, ou on y croit pas, mais moi cela m’a convaincu.

Ensuite j’ai laissé ma fille une heure avec elle, une heure où je me suis demandée si je faisais bien… mais elle n’avait que des bons témoignages de gens que je connaissais…

Quand la séance fut terminé, la dame me dit « les soucis de votre fille vienne du côté paternel, il y aurait une personne à la quatrième ou cinquième générations qui aurait été prisonnier et n’aurait pas pu parler, voir ou entendre, votre fille a des soucis d’oreille, dû à cela mais je l’ai soigné elle ne devrait plus en avoir, cependant dans votre famille, votre mari ou votre beau père doit avoir des problèmes de voix. »
Effectivement, à l’époque mon mari avait des soucis de voix, on avait vu des spécialiste, on lui avait fait rentrer une caméra dans la gorge, on lui avait dit « votre gorge c’est du papier de verre », mais personne n’était arrivé à le guérir ou à lui diagnostiquer son mal…
Pour la personne prisonnière, je lui répondit qu’elle se trompait, qu’il n’y avait pas eut de cas, mais elle insista et me dit de demander à mon mari ou mon beau père.
Elle me dit aussi qu’elle avait fait des manipulations pour que ma fille accepte d’entendre des choses qui ne lui plaisent pas forcément, car les otites venaient d’une chose que l’on ne souhaite pas entendre.

Lorsque je revins à la maison, mon mari étonné me confirma que son grand père avait été prisonnier par les Allemands et qu’il aurait dû être tué le lendemain, mais il réussit à s’échapper.
Un an plus tard j’apprenais par une maman de l’école, que l’instituteur que ma fille avait eut, avait raconté aux enfants l’année d’avant « Le père Noël n’existe pas » « Le 21 décembre c’est la fin du monde » « La petite sourie n’existe pas »… pas étonnant que les otites étaient revenu de plus belle, à l’époque, ma fille ne parlait que peu de ce qui se passait à l’école, ne voulant pas me voir me mettre en colère, depuis fort heureusement ça a changé!

Aujourd’hui, cela fait 6 ans et demi, et ma fille n’a plus jamais eut d’otite, la deuxième opération ne fut pas nécessaire, et nous n’avons jamais commencé le deuxième traitement! Il lui aura fallu une seule séance chez cette psychogénéalogue.

Deuxième anecdote: Gorges et polype de mon mari

Mon mari eut un mal de gorge très contraignant, en plus de la douleur, il ne pouvait quasiment plus parler, on fit le tour des spécialistes, caméra dans la gorge, médicaments, la gorge était irrité comme du papier de verre. Aucun traitement ne marcha.
J’avais un livre sur les pierres, je vis que la Calcédoine Bleu était une pierre pour la voix, je la pris pour mon mari, il l’a porta quelque jours, et il fut guéri, cela fait 8 ans qu’il n’a plus eut de soucis de gorges à ce point.

Mon mari eut le nez bouché pendant plusieurs mois, cela lui changeait sa voix, et sa voix était son organe de travail, je l’ai emmené voir plusieurs médecin généraliste et orl, un jour on lui mis même une caméra dans le nez, il eut très mal.
Aucun médecin et traitement qu’il eut ne le soigna, cela a duré plusieurs années et les polypes revenaient souvent. Un jour en fouillant sur le net, il vu des témoignages parlant des Larmes de Jobs, il en commanda et se soigna avec, il fut guéri en quelques jours.
Les larmes de Jobs ce sont des graines qui ressemblent à des larmes, ces graines peuvent être mis en collier ou dans le cas de mon mari, être comestible pour soigner.
Depuis sept ans mon mari n’a plus jamais eut de Polype.

Troisième anecdote: Le pouce de ma fille

En décembre dernier, soit décembre 2016, cela faisait quelques semaines que ma fille se plaignait que son pouce craque, et qu’elle avait mal parfois constamment, mais de forte douleur quand il craquait, mais je n’y avais pas prêté attention, des douleurs on en a tous de temps à autre, et parfois ça part tout seul. Mais un matin elle me dit que la douleur empirait et qu’elle a de plus en plus de mal à tenir son stylo pour écrire. Elle ne se souvenait pas de comment c’était arrivé.

Je l’amène voir le médecin généraliste qui lui fait une dispense de deux mois, prescrit une attelle, une radio et des anti inflammatoire qu’elle ne prendra pas, elle avait des douleurs au pouce, manquait plus qu’elle ait des douleurs à l’estomac à cause de ces médicaments, elle appris à gérer sa douleur et à vivre avec.  Le diagnostique du médecin généraliste : Une sous luxation, même si la radiographie ne donnait rien.

Février 2017, je retourne voir le médecin et lui dit qu’elle a toujours mal, il lui refait une dispense pour deux mois, lui conseille de garder l’attelle pour ne pas bouger le doigt et m’envoie chez un confrère, médecin sportif, car pour lui, ma fille s’est fait cela au basket.

Mars 2017, nous allons chez le médecin sportif, il neigeait (je me souviens, chez nous il ne neige qu’une journée par an), le medecin sportif trouve que ma fille a des doigts très élastique, elle est très laxe, pour lui c’est une entorse, mais il lui faut une orthèse.
Heureusement que l’orthèse est remboursé à 100% par la sécurité sociale car ça coute cher, 97 euro pour une petite main d’enfant. On repart donc pour deux mois de dispense et une orthèse à portait tout le temps.

Fin Mai 2017 , je retourne voir le médecin sportif, je lui dit « écoutez cela ne va pas, elle a toujours mal » , et il me dit « mais c’est normal, vous devez lui faire enlever l’orthèse », je reste bête « mais vous nous aviez dit de la garder jour et nuit » , il me répond « maintenant elle ne doit la garder que pour l’école et commencer à la retirer petit à petit, elle a mal car son doigt est resté trop longtemps sans bouger, elle doit se réhabituer ». Cela me semblait assez logique, j’ai tout de même demandé « mais du coup il faut une séance de rééducation? la douleur va partir ? car elle a mal » , il m’affirme que oui, et il me fait une dispense pour jusqu’à fin juin, toute façon c’est les vacances après. Il m’explique qu’à la rentrée, ma fille ira mieux.

Fin Août 2017, ma fille a toujours autant mal, je retourne voir le médecin généraliste et lui demande de faire une prise de sang, il fut étonné et me dit « mais elle n’en a jamais fait? », non elle n’en avait jamais fait de sa vie… Je lui demande aussi à voir un spécialiste. Il me fait l’ordonnance, me fait une lettre pour un confrère, me fait une dispense pour ma fille de deux mois, et moi à la rentrée j’explique à la professeur de sport (une chance, c’était la même que l’année dernière, donc elle était au courant de la douleur de ma fille), je lui dit cependant que ma fille a une douleur au pouce, mais pas ailleurs qu’elle peut très bien faire autre chose, courir, faire quelques pose de yoga, marcher, …

Fin octobre 2017, nous attendions avec grande impatience ce rendez vous chez la spécialiste Mme R…..  dans une clinique renommé pour les opérations des membres, elle allait enfin pouvoir nous dire ce que ma fille avait!!!
Nous arrivons au rendez vous, elle avait une heure de retard, et pendant que j’attendais avec les autres patients dans la salle d’attente, je me souvenais qu’en Asie, un médecin où il y a beaucoup de patient est considéré comme un mauvais médecin car les gens qui reviennent chez lui n’ont pas été soigné, alors qu’un bon médecin n’a pas de patient vu qu’il les a soignés.
J’ai discuté avec les patients et j’ai demandé comment était la spécialiste, tous m’ont affirmé qu’elle était super, elle soignait la douleur, ils revenaient tous pour enlever un pansement et avait tous été opéré quelques semaines auparavant. J’étais soulagé et persuadé qu’elle trouverait ce qu’avait ma fille.

Lorsque ce fut notre tour, Ma fille et moi étions ravi, on s’approchait du but, ça y est, la dame lui prend le pouce, le bouge et nous dit « c’est un noeud au tendon, il faudra faire une petite incision, défaire le noeuf et ça sera fini ». Je lui explique que parfois le pouce craque, elle me dit « oh c’est un petit ressaut » .  Nous avons un diagnostique, une opération sera faite, je suis ravi et je lui dit « ohhh enfin on a un diagnostique, cela fait depuis décembre que ma fille a une dispense pour le sport » et là… changement de climat, la spécialiste se ferme et reprend le pouce de ma fille, le triture de plus en plus, regarde ma fille, et me dit « elle doit refaire ses activités, elle a moins mal que ce qu’elle semble dire » , je reste bête, mais bête, je la regarde et lui dit « du coup la douleur elle va partir toute seule?  » , la spécialiste ne me répond pas, elle reste là à trifouiller le doigt de ma fille en la regardant méchamment dans les yeux. Je reprends « comment ma fille va t’elle guérir ?  » , elle me répond « ah mais y a rien à guérir, y a pas de pathologie » , alors là j’en reste sans voix, elle voit mon étonnement et me dit « je vous assure, elle a moins mal que ce qu’elle dit, elle reprend ses activités ». Elle nous met dehors, nous accompagne au secrétariat, dit un mot dans l’oreille de la secrétaire, et la secrétaire nous fait payer 70 euro!!!
Vous dire que j’étais fâchée? oui, par l’incompétence et le culot de nous faire payer une consultation où elle a posé plusieurs diagnostique pour finir par me dire de manière sous entendu que ma fille simulait!!!

Dans la voiture ma fille me dit « elle ne m’a pas cru on dirait » « j’aurai toujours mal alors ? « , je lui ai fait la promesse, que l’on trouvera une solution pour qu’elle n’ait plus mal, mais que la médecine occidentale n’était pas faite pour elle, elle ne l’avait pas soigné dans le passé, et que la vie nous montrait qu’on devait passé par une autre voie, et j’avais les coordonnées d’un rebouteux sourcier qui avait soigné la fromagère de mon village d’une double entorse en une séance!

Je l’ai appelé, il m’a reçu le jour même ( pas d’attente, c’est comme en Asie), je lui ai mis un peu la pression en lui disant qu’il était notre dernier espoir pour enlever la douleur de ma fille. Combien cela allait t’il coutait? sincèrement au point où j’en était je m’en foutais, mais pas ma fille qui me dit « je suis désolée maman, mais si tu payes ça va couter cher » , je lui ai répondu « depuis décembre j’ai vu trois fois le médecin généraliste à 23 euro, deux fois le médecin sportir à 50 euro, la spécialiste à 70 euro, si je paye 70 euro un homme qui te guéri ça sera moins cher que tout ce que j’ai déjà sorti » , bon ok pour la médecine occidentale, la sécurité sociale rembourse, mais pour notre cas elle n’a rien soigné et comme je l’ai dit plus haut « soigner ma fille, ça n’a pas de prix ».

Le monsieur l’a gardé 45 minutes, il a pris le temps de l’ausculté, il a diagnostiqué un début de tendinite, la chance que ma fille avait c’est qu’elle n’avait de douleur qu’au pouce (ça commençait à descendre à la main). Il nous a expliqué que c’était le tendons qui était collé à une gaine et qu’il fallait tapoter pour qu’il se décolle, mais que c’était une douleur qui était longue à partir, il a fait craqué le bras et les doigts de ma fille, il nous a dit « si ça craque, c’est que c’était mal placé ». A la fin de la séance ma fille avait beaucoup beaucoup moins mal, il nous a averti que ça serait long mais que pour aider à décoller le tendons, il faudrait porter des bracelets en mousse comme ceux des tennismen, qu’il fallait les mettre en dessous du coude, ils aideront à décoller le tendons, et lorsque ma fille tiendra son stylo avec le pouce (un an presque qu’elle écrivait avec les deux doigts index et majeur); le tendons sera moins tendu et cela aura comme conséquence moins de douleur.
On ne sait pas si cela va la guérir, cependant, il a réussit là où les autres ont échoué, la douleur de ma fille est de moins en moins présente et il y a un mieux! La séance m’a couté 55 euro, pour 45 minutes de soins (massage, remise en place des membres, diagnostic, et explication de tout ce qu’il faisait, il a su rassurer et faire rire ma fille).
En sortant de là, ma fille a dit « ouah je suis impressionné, j’ai moins mal ».

Le pouce de ma fille craque plus rarement qu’avant, la douleur est moins forte, il nous a prévenu ça sera long, mais elle peut refaire ses activités.

La fameuse spécialiste devrait d’après moi, être rayé du barreau car elle m’a arnaqué de 70 euro!

 

Maintenant vous comprenez mieux mon envie et mon besoin de soigner ma famille de manière naturelle.

 

La médecine traditionnelle chinoise a pour idée de base de maintenir le patient en bonne santé, et donc de prévenir plutôt que guérir. C’est pourquoi dans la Chine ancienne, le médecin était payé quand son patient était en bonne santé, et s’il tombait malade, le médecin n’était plus payé jusqu’à ce qu’il le guérisse.

Histoire Chinoise

Non classé, Santé au naturel

COMMENT J’AI SOIGNE LES MAUX DE TETE DE MON FILS, AVEC GROSSE FIEVRE

Mon fils de 8 ans a eut une angine, carabiné, j’ai déjà fait un article sur le sujet pour soigner l’angine:

http://lespenseesdemilie.com/2016/09/24/comment-jai-soigne-mon-angine-naturellement

Là le soucis était qu’il avait une forte fièvre de plus de 39 degré, qu’il hallucinait et avait un mal de tête…

j’ai donc voulu le soigner naturellement, je sais que la fièvre est nécessaire pour lutter contre la bactérie (car qui dit fièvre dit bactérie). Pour enlever la fièvre, il faut donc enlever les maux.

La fièvre est un état normal et naturel du système immunitaire, avec pour but de rendre le corps aussi inhospitalier que possible pour les microbes. Il ne faut donc pas la faire baisser, tant qu’elle ne cause pas d’inconfort, bon là elle en causait un peu vu que mon fils avait des hallucination…

J’ai commencé par soigner les maux de têtes:

J’ai fait mon infusion miracle que j’utilise pour tout et notamment pour l’angine : Thym, romarin, sauge, poudre d’écorce de grenade, verveine et miel pour adoucir le tout.  Tout ces ingrédients sont aussi bon pour le mal de tête que pour la fièvre. Il faut infuser 15 minutes.

Pour les maux de tête, comme la fièvre, il faut beaucoup boire (eau, thé, infusion), donc j’ai fait boire mon fils énormément et je l’ai laissé dormir toute la journée (car oui il a dormi toute la journée).

Il vaut mieux d’ailleurs quand on a une fièvre, maux de tête et hallucination, même pour un adulte, que vous arrêtiez le travail et que vous dormiez, il n’y a que comme cela que vous arriverez à vous soigner, c’est le corps qui vous dit que vous ne pouvez faire plus, qu’il vous faut du repos.
Je résume: infusion + boire beaucoup (eau, infusion,thé,..) +repos, c’est aussi bon pour la fièvre que pour les maux de tête!

J’avais fait prendre un bain à mon fils, avec une température chaude, surtout pas de bain froid, ce n’est pas pour faire baisser la température, mais pour détendre les muscles et enlever le mal de tête. Ne rajoutez rien dans le bain, certain mettent de l’huile essentielle, mais l’huile essentielle n’est pas missible, ça veut dire qu’elle ne se mélangera pas à l’eau, donc sera inefficace. Il est resté dans le bain 20/30 minutes, et quand il a voulu sortir, je l’ai mis au lit. Rester à côté de la personne fièvreuse pendant le bain.

J’ai fait chauffer de l’eau avec du vinaigre de cidre, et mouiller un gant et je l’ai mis sur le front, normalement les maux de tête partent en 20 minutes. Et ça a marché.

Pour faire baisser la fièvre un petit peu car elle montait beaucoup, j’ai mis une tranche d’oignon sous les pieds de mon fils que j’ai maintenu en lui mettant des chaussettes, il a dormi et s’est réveiller le lendemain matin, il n’avait plus de fièvre, plus de maux de tête,  il avait encore  un peu l’angine mais la faim était revenu, il a pu se lever tranquillement.

La fièvre et maux de tête n’auront durées qu’une journée, le lendemain il est resté couché devant la télévision, sans rien faire, mais il avait retrouvé l’appétit et c’est bien ça le plus important!

“La fièvre, à ce que l’on dit, nous délivre des puces, et l’infortune de nos amis.”

Jean Paul Toulet

Annuaire automatique

Non classé, Santé au naturel

COMMENT J’AI SOIGNE MON INFECTION URINAIRE NATURELLEMENT

Mardi en fin d’après midi, je suis rentrée chez moi, et en allant au toilette, j’avais une gêne pour faire pipi, oui je sais, tout ce qui touche au bas du ventre, c’est tabou, sauf que mon expérience peut servir à d’autre…

Donc voilà j’avais une gêne, comme si quelque chose bloquait mon urètre, mais comme je n’avais aucune douleur, je ne me suis pas inquiétée plus que ça.

Mercredi après midi cette gêne était toujours présente, je me suis alors mise à chercher sur internet ce que cela pouvait être, et je suis tombée sur Infection urinaire, Cystite,…

Personnellement je savais que je n’avais pas de cystite, je n’en avais jamais eut, mais je me souviens du film « La Ligne Verte », le personnage de Tom Hanks en souffre, et on le voir se tordre de douleur en allant au toilette, je n’avais pas ça du tout, je n’avais qu’une gêne et c’est tout, mais cela s’apparentait à une petite infection urinaire.

http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/8602-infection-urinaire-causes-symptomes-et-traitement

Quand je suis malade, une fois que j’ai identifié  le problème je cherche la cause, non pas la cause scientifique, mais la cause psychologique, je pars du principe qu’une maladie, c’est un mal à dit.

Je sais on me le dit souvent « mais non, je n’ai pas de soucis psychologique », « mais non il faut des médicaments pour guérir  » et blablabla…

Il ne faut pas penser qu’un soucis temporaire qui vous touche va vous entraîner chez un psychologue lol heureusement que non.

Bref, en cherchant sur internet je suis tombée sur cela:

http://francinebeland.e-monsite.com/pages/croissance-personnelle-livres-et-jeux/ton-corps-dit-aime-toi/ton-corps-dit-aime-toi-cystite.html

Je n’avais pas une cystite, et je n’avais aucune douleur, mais la signification pouvait me correspondre, la frustration ça me correspondait, le fait que j’assimile mal les évènements extérieurs, bon pour le reste, je n’avais aucune colère qui me brulait, cela explique pourquoi je n’avais qu’une petite infection.

Maintenant que je savais cela, il fallait que je lâche prise, et c’était assez simple, mais je suis d’accord, ce seul acte ne peut pas forcément vous guérir.

Je savais d’où cela venait, il me fallait donc le soigner avec des élèments naturel, oui oui j’ai un très bon médecin, mais personnellement je ne suis pas pour me soigner avec des médicaments, ou avec de l’homéopathie, je pars du principe que tout se trouve dans la nature.

En fouillant à droite à gauche, j’ai vu qu’on pouvait en guérir avec plusieurs remèdes:

  • Canneberge ou airelles, mais je n’en avais pas chez moi, et d’ailleurs je n’aime pas ce fruit… de plus j’ai lu qu’il y avait une dose à pas dépasser, et une amie m’a dit qu’elle avait essayé quand elle avait eut une cystite, et ça ne l’a pas soigné.
  • Se reposer, éviter le stress, ok ça c’était possible, j’ai réservé mon après midi à me reposer.
  • Eviter le sucre, apparemment le virus de cette infection aime le sucre, ok c’était possible vu que je ne mange pas de sucre lol.
  • Les huiles essentielles, et ça tombe bien, j’en ai plein chez moi, je me soigne et soigne mon mari et mes enfants avec depuis bien longtemps: Palmarosa, bois de rose, eucalyptus radié, niaouli, tea tree, romarin à cinéole, clou de girofle,… en local mélanger avec de l’huile végétale : olive, tournesol,… , perso moi je l’ai bu et pour le boire vaut mieux un support, sucre ou comprimé neutre, c’est fort, c’est dégueulasse, mais c’est super efficace, prendre deux gouttes de trois huiles essentielles cité trois fois par jour.
    Attention il y a des contre indications pour les huiles essentielles, les enfants en dessous de sept ans ne doivent pas en prendre, les femmes enceintes non plus,…
  • Boire deux litres d’eau minimum, j’en étais à 1,7 litres environ, j’ai donc rajouté 300ml.
  • Ne pas se retenir de faire pipi, vu que je n’allais pas aux toilettes aussi souvent que cela malgrès tout ce que je buvais, c’était faisable.
  • Consommer des aliments acides tel que : Les oranges, le citron, les tomates, les pamplemousse,… Excellent je bois de l’eau citronné tous les jours, j’ai donc bu deux litres d’eau citronné, et acheté du jus d’orange 100% fruit pressé, et des oranges.
    Attention le pamplemousse et le citron si vous êtes sous traitement peuvent avoir des actions négatives sur votre corps, renseignez vous auprès de votre médecin traitant si vous êtes sous traitement.
  • Consommer des aliments riche en antioxydant : cerise, myrtille, poivron, fruit rouge, ananas,…
  • Boire une infusion de thym, c’est super efficace pour enlever la douleur, mais ça ne guérit pas, mais voilà au moins une plante qu’on trouve partout dans la nature!

Et je suis même tombée sur un site qui expliquait comment soigner par la réflexologie, c’est le fait de se soigner en massant le pied, chaque partie du corps est représenté par des points de réflexologie, et il suffit de masser le points pour se sentir mieux et guérrir, si vous massez les bons endroit vous ressentirez une gêne, une douleur, si vous massez pendant quelque minutes cette douleur disparaitra.

 

https://www.alternativesante.fr/infections-urinaires/infections-urinaires-pour-vous-c-est-tous-les-combien

 

http://www.mr-plantes.com/2014/07/infection-urinaire-traitements-maison/

 

Avec l’application de ce nouveau régime, eh bien en deux jours c’était fini, je n’avais plus de gêne.

Peut être est ce aussi ma volonté de guérir qui m’a soigné, mais peut être aussi que les plantes et l’alimentation a fait le reste.

Il est évident que si cela aurait duré plus de cinq jours, je serais allée consulter, mais je me garde toujours un délais de cinq jours pour me soigner avec les moyens du bord.

Ce n’est que ma propre expérience, je me connais assez pour savoir ce qui est bon ou mauvais pour moi, les huiles essentielles ne m’ont jamais fait de mal, mais à n’utiliser que si vous avez eut un avis médical.

Depuis l’article, mon mari a eut une infection urinaire, que j’ai guéri avec une infusion de thym, sauge, romarin, écorce de grenade, le tout mélangé et filtré, il a bu cette infusion le soir et le lendemain il n’avait plus rien.

 

Celui qui urine contre le vent se retrouve toujours avec les pieds humides.

Philippe Meyer