J’ai gagné au concours Facebook que la cuisine de Wonderpetasse a organisé, j’avais tenté ma chance sur la plaque Bricelets pour le Snack Collection de Tefal, elle faisait gagner aussi des plaques empenadas, mais je l’avais déjà, et le jeux se faisait aussi sur Instagram. En tout nous avons été quatre à gagner, deux pour les bricelets et deux pour les empenadas, deux sur Facebook et deux sur Instagram.

Je remercie dans cet article Wonderpetasse pour son concours, et Tefal pour lui avoir permis d’avoir organisé ce jeux.

Je vous dit pas à quel point j’étais heureuse, en plus j’ai reçu mes plaques à une semaine de mon anniversaire, un super cadeau.

 

En rentrant de l’école des enfants, le soir, je tombe sur le colis, j’avais pas trop le temps de cuisiner, j’avais plein de truc à faire, mais je ne pouvais pas passer à côté des plaques, sans les utiliser. Surtout que je connais pas trop les bricelets. C’est une spécialité Suisse: une gaufrette fine et croustillante.

Comme avec chaque plaques, il y avait à l’intérieur, un livret de quatre recette, dont celle au chocolat que je vais faire dans cet article. La recette est rapide, et donne 16 gaufrettes.

INGRÉDIENTS

  • 125g de beurre pommade
  • 100g de sucre
  • 2 oeufs
  • 200ml d’eau
  • 250g de farine
  • 35g de cacao

 

 

P1270065

 

RECETTE

Mélanger le beurre pommade, le sucre, les oeufs et l’eau.

 

P1270070.JPG

 

Ajouter la farine et le cacao tamisé

 

P1270071.JPG

 

La pâte est prête.

Mettre un peu de pâte sur les plaques et faire cuire 1-2 minutes dans l’appareil.

 

 

 

P1270092

Elles sont molles juste après la cuisson, le temps que vous les pliez, les enroulés, puis elles durcissent au fur et à mesure qu’elles refroidissent.

Bonne dégustation

MON AVIS

  • Ce que j’aime: 

La recette est simple, rapide, avec les ingrédients qu’on a à la maison. La gaufrette est bonne, elle durcit en refroidissant, on dirait des biscuits.

Je compte bien faire d’autre recette avec ces plaques, sucrés, salés, fourrés comme celle de Wonderpetasse.

Publicités

Dans le livre de Béa Johnson, on trouve une poudre pour lave vaisselle que j’avais envie de tester. Cette recette ne demande que trois ingrédients que l’on trouve facilement:

  • 800g de cristaux de soude (dans le rayon droguerie, produit d’entretien): dégraisse, nettoie, désinfecte, rend les assiettes plus blanche (si elles sont blanches), adouci l’eau, antifongique (enlève la moisissure), antibactérien (supprime les microbes), accroit l’efficacité de l’acide citrique,  et nettoie la tuyauterie.
  • 200g acide citrique ( rayon droguerie produit d’entretien aussi, ou dans les magasins de bricolage, j’en ai même trouvé chez Darty):
    Il détartre, enlève la graisse (plat à gratin,..), enlève les tâches (élimine les dépôts dans les tasses à thé et café,..) . Attention toutefois à ne pas l’utiliser sur l’email, le marbre et l’aluminium. 
  • 300g de sel (trouvé en rayon épicerie, vinaigre, huile): adoucit l’eau, désodorise, nettoie.

 

 

P1030113.jpg

 

 

Il suffit de mélanger le tout dans un contenant en verre bien fermé, sinon ça cristallise et on obtient la poudre de lave vaisselle.

 

P1030119.jpg

 

J’ai testé, je ne met que deux cuillères à soupe rase, je met toujours du vinaigre blanc à chaque lavage, mais les verres ressortent beaucoup plus brillant qu’avant.

Si je met du temps à laver certains plats comme plat à gratin, je fais tremper pour que les restes ne durcissent pas trop, astuce qui m’a été donné par Amélie l’Hôte du restaurant « L’Ardoise » à Mazan. Ils ont un lave vaisselle qui nettoie tout en même pas cinq minutes!!! mais ils font tout de même tremper leurs assiettes le temps du service, puis à la fin du service ils mettent tout dans le lave vaisselle et le temps de prendre un café c’est fini…. la chance, sauf que le lave vaisselle qui nettoie en cinq minutes c’est pour les pro et ça coute 3000 euro…, et nous en attendant on se retrouve avec un lave vaisselle qui a besoin d’une heure ou plus pour nettoyer… au vingt et unième siècle… si c’est pas malheureux.

Pour le prix des ingrédients, ben franchement la marque que je prenais en tablette qui me coûtais neuf euro elle peut aller se rhabiller, je suis sure en plus qu’elle est remplis de produit chimique. Mes verres ressortent brillant. Bon j’ai un bon lave vaisselle aussi, je l’ai changé il y a peu, car l’ancien nettoyait mal, peu importe les produits que j’utilisais, la vaisselle était sale, là tout est nickel, brillant.

 

P1030121.jpg

 

MON AVIS

  • Ce que j’aime

Non, non non je ne reviendrais plus à la tablette super chère qui parfois fait des promo, car la poudre à lessive se fait en moins de cinq minutes, elle est plus efficace et elle me dure longtemps et niveau qualité prix y a pas photo.

 

 

Quand on sait qu’il suffit d’appuyer sur la commande de la télé pour qu’un lave-vaisselle apparaisse à la place de votre tête, ça vous donne le sens du relatif.
Kirk Douglas

J’ai pris cette idée du livre toute la cuisine facile édition solar. J’ai utilisé une courge butternut, mais je pense en refaire cet automne avec des courges de Nice. La recette est simple, le plus long c’est la préparation et éplucher les morceaux de courge.

 

INGRÉDIENTS

  • 200g de Mozzarella
  • Parmesan râpé selon le goût
  • 800g de courge ou plus selon le nombre de convive, ici 4.
  • 1 pincée d’origan séché
  • huile d’olive
  • sel.

 

P1240001.JPG

 

RECETTE

 

Allumer le four à 200°C (thermostat 7). Pour plus de facilité, laver et essuyer la courge puis la découper en rondelles. Le côté où il y a les graines, la rondelle aura un trou au milieu mais c’est pas grave, on les mettra sur le bord. Eplucher, il est plus facile de les éplucher quand elles sont découpées en morceaux, qu’entière.

 

P1240002

 

Placer les rondelles sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson ou feuille silicone. Huiler chaque morceau avec un pinceau, de chaque côté. Saler et enfourner 15 ou 20 minutes selon l’épaisseur des tranches. Plus la tranche est épaisse, plus le temps de cuisson sera long. Les courges doivent être dorées. Ensuite couper la mozzarella en rondelle.

 

 

A la fin de la cuisson, baisser le four à 180°C (thermostat 6) et faire le montage du gratin:
Dans un plat à gratin placer en premier les tranches de courges, recouvrir de mozzarella et parsemez de parmesan. Recommencer l’opération courge, mozzarella, parmesan et ainsi de suite, terminer par du parmesan. Saupoudrer d’origan et mettre au four 10 minutes, le fromage doit être bien fondu.

 

 

Bonne dégustation

MON AVIS

  • Ce que j’aime:

Une autre recette pour cuisiner les courges, ça tombe bien, c’est super bon. La mozzarella est le fromage parfait pour ce gratin car il est élastique, on se sert un morceau et le fromage tire. Je pense que ça pourrait se marier parfaitement avec la raclette aussi ça serait un délice, à tenter cet hiver (ou avant d’ailleurs).

 

 S’éclater la courge: une manière très familière d’exprimer que l’on s’amuse bien

À la base, pour cette recette, j’ai voulu refaire le gâteau au chocolat du livre Cuisine Facile Marabout, mais il y eut un couac, et pour le coup énorme.
Je me suis trompé dans les proportions de l’eau qu’il fallait, c’était un week end, j’étais crevé, j’avais peu dormi, et j’observais en même temps ma fille qui préparait les décorations d’Halloween, je prenais quelques photos en vu d’un futur article.
Bref, au lieu des 500ml (donc 50cl) d’eau, j’ai mis 500cl d’eau…
Alors, oui, j’ai trouvé la quantité énorme, mais vu la quantité astronomique de sucre, et de beurre, je me suis dit que c’était peut être normal…

Je m’en suis bien évidemment rendu compte à la moitié de la recette, il ne manquait plus que les oeufs et la farine…
Non parce que sinon bien sur, c’était pas drôle, c’est quoi l’intérêt de se tromper au moment de faire la recette ?? c’est pas marrant. Bon en fait, je trouvais qu’il y avait beaucoup de liquide, et je me disais « tient bizarre, c’est étonnant qu’il y ait autant d’eaux si on vérifiait » et là « ah ben oui.. c’est pas du tout la même quantité ». Et comment qu’on fait quand on loupe une recette? eh bien moi en général, je vais jusqu’au bout, ma devise dans toute ma vie, et ça marche pour tout: « Faut tenter, sur un malentendu on peut s’entendre ».  Donc j’ai été au bout de ma recette, je m’attendais à un résultat genre clafoutis, ou je sais pas. La pâte liquide je l’avais goûté et elle était très bonne, donc peu importe ce que cela donnerait, ça pouvait être bon, et puis c’est en faisant des erreurs que sont nés les meilleures recettes…

INGREDIENTS

  • 500cl d’eau
  • 660g de sucre en poudre
  • 250g de beurre
  • 35g de cacao en poudre sans sucre (ben oui, je me suis dit que vu le sucre qu’il y avait dans la recette, le cacao devait surement être sans sucre, c’est pas spécifié dans le livre).
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude ou levure chimique
  • 450g de farine
  • 4 oeufs

 

P1260035.JPG

 

RECETTE

Allumer le four à 180°

Dans une casserole, mélanger l’eau, le sucre, le beurre et le cacao et le bicarbonate de soude tamisé. Dès que le tout est fondu et que le mélange bout, baisser le feu et laisser frémir 5 minutes, sans mettre de couvercle.

 

P1260036.JPG

P1260041.JPG

Mettre ensuite dans un saladier et laisser tiédir.

 

P1260043.JPG

 

C’est à cette étape que j’ai découvert ma bêtise qui m’a valu un excellent gâteau. Du coup, j’ai tout mélanger sans tamiser et sans faire attention au grumeau, ne faites pas la même erreur… je pensais avoir raté ma recette…
Lorsque le mélange est tiède, ajouter la farine tamisé (cela évite les grumeau) et les oeufs. fouettez la préparation.

 

P1260045.JPG

 

Dans un plat à gratin (car le gâteau est quand même énorme, au moins dix personnes), ou dans un grand moule préalablement beurré, verser la pâte liquide et faire cuire 50 minutes au four à 180° (thermostat 6)

 

 

Attendre 10 minutes que le gâteau refroidissent, il sera plus facile à démouler.

J’ai essayé une ganache, dont la recette était associé au gâteau, mais je l’ai complètement loupé, il y avait morceau de sucre, donc je ne la mettrais pas ici, cependant je l’ai mis sur le gâteau pour cacher un peu les irrégularités, qui sont dû au bicarbonate de soude.

 

MON AVIS

  • Ce que j’aime

J’ai été agréablement surprise, le gâteau est immense et peut faire pour 10 personnes ou plus. Surtout il est super bon, moelleux et aéré à l’intérieur, je le vois bien pour un gâteau d’anniversaire. Je trouve ce gâteau meilleur que les gâteaux basique pour faire des gâteaux avec décorations pour les occasions, il est bien meilleur qu’un gâteau au yaourt. Il n’est pas sec, il est tendre et aéré. Il est immense et épais, c’est impressionnant. Le gâteau reste léger et aéré même trois jours après, si on le range dans une boite tupperware, ou au frigo comme j’ai fait.

 

 

Hier soir, nous sommes allés au salon de la bière à l’Espace Auzon à Carpentras. Mon mari étant un fan de bière en général et Belge en particulier, on ne pouvait rater ce salon qui dure jusqu’à dimanche.

C’est bien organisé, nous avons été étonné en arrivant de voir qu’une file d’attente avait été construite. Il y avait peu de monde lorsque nous sommes arrivés vers 20h, c’était donc pour nous un peu long à passer.
Après ce long chemin pour arriver aux vigiles et passer l’étape de la vérification du sac, nous arrivons enfin dans la salle d’accueil.

P1260120.JPG

Et là… on arrive, on voit du monde aux comptoirs, les personnes accueillent les gens, on comprends donc qu’on doit passer par là aussi, pourquoi? on sait pas trop au début. On voit que les personnes de l’accueil donnent un verre et une carte aux visiteurs. J’ai attendu qu’il y ait moins de monde le soir, pour le prendre en photo, ils sont tout de même trois ou quatre pour renseigner, donc le passage est assez rapide.

P1260117.JPG

Je lève la tête et je vois 5 euro, cinq euro pour un verre et une carte me parait assez cher. Arrive notre tour, on nous explique qu’à l’intérieur, aucune monnaie, carte ne circule, il y a deux stand pour faire recharger cette carte, et qu’elle donne droit à une dégustation gratuite.

 

P1260111

 

Les dégustations sont à 1,50 euro , on recharge la carte autant de fois que l’on souhaite, et s’il reste de l’argent dessus, le dimanche soir, on va sur un site, on donne le numéro de notre carte et l’on se fait rembourser.
J’objecte cependant que la carte et le verre est cher, mais je comprends quand même que l’on ne pourra pas profiter de la soirée sans cette carte.
Lors de la soirée, des visiteurs n’ont pas voulu faire la queue et passer par l’accueil, ils se sont retrouvé à devoir repartir en arrière pour chercher la carte, puis aller aux stands de recharge pour avoir de l’argent dessus, comme quoi, cette partie là du salon n’était pas tout à fait clair pour certains.
On nous explique aussi qu’il y a une tombola à 2 euro, où il est possible de gagner son poids en bière. Jolie initiative, mais personnellement, je pense « je vais être la main au portefeuille toute la soirée…

Nous entrons dans le salon, et nous observons le tour, il y a des tables au milieu avec le stand qu’ils appellent « soft », d’un côté le traiteur pour manger, et de l’autre les organisateurs du salon qui proposent boissons sans alcool (sirop, eau, soda,..) , bretzel et chips. Le Bretzel est très bon d’ailleurs.

Les stands de recharges se trouvent d’ailleurs juste derrière le côté nourriture.

 

P1260090

Les kiosques à bière, se trouvent tout autour, c’est bien agencé, on circule aisément.

Il y a même deux petits terrains de pétanque mis en place, et ce juste à côté d’un stand de Bière appelait « La Fanny », c’est une bière Belge, contrairement à ce que l’on pourrait penser. « La Fanny » étant une expression provençale, très connu dans le milieu de la pétanque.

Au salon, on trouvera toute les bières du monde, Française, Italie, Belge, Japonaise,…, et même des bières locale, de Carpentras, ou Nyons.

Nous faisons le tour, puis mon mari aperçoit « La centrale de Bière« , reconnait le patron, et va à leur stand. Le patron a fait venir: un représentant de la Chimay, de l’Achouffe et Corsendonk.

P1260100

Non loin, on trouve un petit stand avec un Belge bien sympathique et sa bière « La Remise », mon mari l’a goûté et adoré. On lui a demandé s’il allait la commercialisé ici, il a dit que cela pourrait être peut être possible avec La Centrale de Bière (ils sont fort la Centrale).

Nous avons mangé sur place une carbonade, les repas sont entre 8,5 euro pour une salade et 11 euro moule frite ou carbonade, il y a d’autres produits.

En sortant, nous nous arrêtons à l’exposition de bière.

P1260115

 

Et nous rentrons chez nous, après avoir passé 3h là bas, l’ambiance est sympathique, tout le monde est gentils. Notre carte est vide

MON AVIS

 

  • Ce que j’aime: 

Le Salon est bien organisé, l’agencement des stands est vraiment optimisé. Il y a une bonne ambiance, c’est convivial, on retrouve des amis, des connaissances, c’est le rendez vous des biérés comme dirait mon mari.

Le salon est accessible aux handicapés, aux familles en poussette. Nous y sommes allés en famille, il y avait peu d’enfant car c’est pas une soirée pour les enfants, cependant, nos enfants ont pu profiter du repas, et goûter un bretzel, bon et pas trop salé.

 

  • Ce que j’aime moins

Le verre de dégustation est très petit, la dégustation 1,5 euro est un peu chère. Nous avons eut un stand qui nous a fait goûter sa bière en nous mettant un fond, juste pour goûter. C’est ce que font les viticulteurs pour la fête du vin dans les villages, le fait de nous faire goûter gratuitement, nous incite à acheter si on aime. Nous n’avons pas besoin d’un gros verre pour savoir si on aime ou non.

En général, dans les salon, on dit que c’est moins cher, alors attention, là les bières sont en moyenne à 3 euro la petite bouteille, vous trouverez des bières qu’on ne trouve nulle part, et dans ce cas ça vaut le coup, mais pour les bières connu, style les Chimay classique, en grande surface elles sont entre « 1,49 et 1,70 euro » j’en ai rarement acheté à plus, je connais le prix car c’est celle que je prends le plus souvent, car mon mari l’aime et qu’elle est l’une des moins chère et meilleures qualités prix. On trouve la rouge, la blanche et la bleu dans une grande surface de Carpentras, non loin de l’Espace Auzon.

Le repas, j’ai été déçue de la carbonade, c’est peu servi, c’est un fait, mais la mienne était meilleure, cependant, cela m’a donné envie d’en faire une, donc c’est une bonne chose lol. Les frites sont un peu sèche, c’est dommage. Et surtout j’ai trouvé le prix très cher, les gaufre 4 euro aussi c’est pas donné, sinon j’en aurai pris.

Il est dommage de devoir payé une carte et un mini verre 2 euro pour profiter de la soirée. Nous avons l’impression d’être toujours avec le portemonnaie ouvert, nous avons acheter des bières, mais moins que ce que l’on voulait, car la soirée nous avait déjà couter très chère.

En résumé, je suis déçu du côté commercial et carte, car en fait, on paye cinq euro la carte, plus 1 euro de rechargement la première fois, donc en fait 6 euro, on est obligé de l’avoir pour acheter des bières ou autre sur le site. Et du coup, c’est six euro ne sont pas mis dans les bières que l’on aurait pu se prendre…
Le repas, je regrette d’avoir mis autant, pensant que ça allait être bon, mais les frites sèche et une petite carbonade qui n’était pas à mon goût.
Si l’année prochaine on y retourne, j’ose espérer que l’on pourra se resservir de notre carte, ça nous fera au moins cela d’économiser, et je mangerais chez moi. On aura de ce fait un peu plus d’argent pour pouvoir prendre un peu plus de bière, partir du salon et n’avoir acheté que neuf bière pour un fan comme mon mari, c’est très frustrant.. bon c’est pas grave, avec son frère pendant les vacances, ils iront à La centrale de bière.

C’est la saison parfaite pour faire de la moussaka, plat grec qui associe l’aubergine et la tomate.
J’ai tiré cette recette du livre TOUTE LA CUISINE FACILE,  les livres de cuisines m’aident beaucoup pour me trouver des idées, on ne mange jamais le même repas chez moi, et on essai un temps soit peu de manger bon et équilibré.
Dans cette recette, il manque juste le féculent, on trouve la matière grasse avec l’huile d’olive, les légumes et les protéines, donc ce plat peut convenir pour un repas du soir.

Prévoir une bonne heure pour préparer votre repas pour 4 personnes.

INGRÉDIENTS

  • 400g d’agneau (morceau le moins gras style épaule ou gigot) hachée (j’ai pas trouvé de l’agneau haché alors j’ai pris des morceaux de viande que j’ai fait cuire et j’ai haché avec mon hachoir à viande).
  • 2 Aubergines
  • Parmesan rapé (c’est pour le dessus, j’ai pas pesé combien j’en avais mis, à mettre selon votre goût).
  • 400g de coulis de tomate .
  • 2 oignons
  • 1 gousse d’ail
  • 1 cuillère à café de cannelle en poudre (ce élément apporte du goût).
  • 1 cuillère à café d’origan séché (j’ai pris du frais, c’était bon quand même)
  • Huile d’olive (j’en ai mis pour les cuissons)
  • sel poivre

P1230068.JPG

 

RECETTE

Préchauffer le four fonction grill, découper les aubergines en tranche pas trop épaisse, pour qu’elles cuisent bien. Sur la plaque du four, mettre un filet d’huile d’olive et placer les tranches d’aubergines dessus. Cuire 5 minutes de chaque côté.
A la fin de cuisson, sortir les aubergines et les réserver, régler le four à 180°C (thermostat 6).

 

P1230069.JPG

 

Eplucher et émincer les oignons et l’ail et les faire dans une sauteuse avec un filet d’huile d’olive et du sel, pendant trois minutes. Ajouter la viande hachés, le coulis de tomate, l’origan et la cannelle et continuer la cuisson 10 minutes à feu doux et avec couvercle.
Au bout de ce temps, ôter le couvercle et laisser cuire 5 minutes, afin de réduire le jus de cuisson.

 

LE MONTAGE

Dans un plat à gratin, verser un filet d’huile d’olive, placer les tranches d’aubergines, ajouter par dessus la préparation avec la viande, puis par dessus les aubergines. Dans mon cas le plat à gratin était tellement grand que je n’ai pas fait plusieurs couche. Si le plat est plus petit, renouveler autant de fois que nécessaire, aubergine, viande, aubergine, viande,…

 

 

Finir avec une couche d’aubergine et saupoudrer de parmesans, mettre au four 30 minutesà 180° (thermostat 6).

 

 

Bonne dégustation.

MON AVIS 

  • Ce que j’aime:

La cannelle apporte un vrai plus à cette préparation, c’est excellent et toute la famille en a mangé et se sont même resservi. C’est une moussaka version légère (il y a du fromage et une sorte de béchamel dans celle grecque), mais tout aussi bonne.

Ma fille a reçu à Noël dernier, de la part de ma soeur, un kit pour faire des biscuits de la marque silkomart.

 

P1230012.JPG

 

Elle adore cuisiner des recettes sucrées, et pas trop compliqué comme moi et était ravi de ce cadeau, depuis elle nous fait avec des biscuits aux deux chocolats (blanc et cacao en poudre) façon Oréo. Dans la recette originale, il y a de la crème vanille à l’intérieure, pas du chocolat blanc, ce n’est donc pas de vrai Oréo maison.
Elle a pris la recette sur ce très jolie site : https://www.chefnini.com/oreo-maison/

Concernant la quantité, cela dépend bien évidemment de la façon dont sera fait les biscuits, 20 petits ou 8 gros pour notre part.

 

INGRÉDIENTS BISCUITS

  • 50g de farine
  • 50g de cacao en poudre non sucré (Style Vanhouten, nestlé ou marque magasin).
  • 40g de beurre
  • 40g de sucre roux
  • 25g d’eau

 

P1090351

 

INGRÉDIENTS GANACHE CHOCOLAT BLANC

  • 150g de chocolat blanc
  • 40g de crème liquide
  • 20g de beurre
  • Une moitié de gousse de vanille, ou une pointe de couteau de vanille en poudre (c’est moins cher la vanille en poudre).

P1090357

 

RECETTE BISCUIT

 

Dans un saladier, mélanger les ingrédients sec (farine, cacao et sucre).

 

P1230002

 

Dans une casserole, porter à ébullition l’eau et le beurre ensemble.

 

P1090352

 

Incorporer le beurre et l’eau dans le saladier. Commencer à mélanger avec une spatule et finir par pétrir à la main pour former une boule. Filmer la boule et la mettre au réfrigérateur pendant 30 minutes pour la faire durcir.

 

P1230004

 

Au bout de ce temps, sortir la pâte et l’étaler sur un plan de travail. Elle doit avoir 2mm d’épaisseur, lorsque c’est le cas, prendre un emporte pièce, un petit verre ou autres pour former les biscuits. Ma fille l’a fait avec son kit

 

Mettre ensuite les biscuits sur une feuille silicone ou du papier sulfurisé placer sur une plaque de cuisson. Comme sur les photos ci dessus. Le mieux est de le faire pendant la découpe des biscuits, sauf si utilisation d’un couteau, cela pourrait abimer le silicone.

Enfourner 12 minutes à 180° (thermostat 6)

A la fin de la cuisson, sortir les biscuits et les faire refroidir sur une grille.

 

P1090373

 

RECETTE GANACHE

 

Dans un saladier, hacher ou couper finement le chocolat blanc.

Dans une casserole, verser la crème liquide et la poudre de vanille. Si gousse de vanille, l’ouvrir dans le sens de la longueur pour récupérer les graines à l’intérieur. Gardez le bâton vide pour mettre dans une crème anglaise, il a encore du goût. Faire chauffer la crème et la poudre. Lorsqu’elle est assez chaude, la verser sur le chocolat blanc pour le faire fondre. Si le chocolat blanc ne fond pas, placer le saladier sur une casserole d’eau chaude et continuer la cuisson au bain marie.

 

P1090364

 

Lorsque le chocolat est bien fondu et que la crème est encore un peu chaude, rajouter les dés de beurre, mélanger bien pour aider le beurre à se dissoudre.

Mettre au réfrigérateur pour faire tenir la crème.

LE MONTAGE

Prendre un biscuit, tartiner le dessus de crème au chocolat blanc, et placer au dessus un autre biscuit. Renouveler l’opération jusqu’à épuisement des biscuits.

P1090375

Bonne dégustation 

 

MON AVIS 

 

  • Ce que j’aime: 

La recette est simple à faire, ma fille la fait depuis plusieurs mois, et j’y ait eut droit à ma fête des mères, à la fête des pères, et pour le goûter il y a peu.
Le biscuit est super bon, le mélange biscuit chocolat et chocolat blanc c’est délicieux, on lui dit chaque fois qu’il faudra doubler les doses la prochaines fois, tellement ça part vite.

 

Il ne faut pas s’embarquer sans biscuit.

Proverbe Québécois.

 

 

Lorsque nous sommes partis en vacance à Maubuisson, nous avions pas loin de 7h de route et vu que c’était un week end de vacance, nous avions eut un peu de bouchon. Nous nous sommes donc arrêtés entre midi et deux pour pique niquer à Carcassonne et montrer la cité aux enfants. La cité ne se trouve pas loin de l’autoroute. Nous avons été nous garé au parking 4 euro pour deux heures, c’est pas donné, mais nous n’avions pas trouvé de place ailleurs. Le parking est assez grand.

Du parking, on met environ un bon quart d’heure de marche avant d’arriver dans la cité, ça monte, l’accessibilité aux handicapés, c’est faisable, mais ça va demander une force dans les bras car tout est en monté. Pour les familles avec bébé, un conseil, prenez la poussette, vous pouvez tout faire avec la poussette sans soucis. La cité accepte les animaux, car nous avions amener notre chien avec nous, on ne pouvait tout de même pas le laisser dans notre voiture, on ne se serait pas arrêter sinon.

Nous avons été surpris de voir mon mari et moi, des traits jaunes sur la cité, nous l’avions fait ado et là…

 

P1170599.JPG

 

Nous étions un peu déçu et n’avions pas compris le sens de ces signes, puis en montant petit à petit, nous sommes arrivés au point stratégique qui nous révèle le mystère des traits:

 

P1170601.JPG

 

C’est une cible… en faisant des recherches, nous apprenons que c’est pour fêter les 20 ans de l’inscription de la cité au patrimoine mondial de l’Unesco. L’oeuvre a été réalisé par Félice Varini, un suisse, qui apparemment est un expert dans le domaine de la décoration des patrimoines de France. L’oeuvre porte même un nom  » concentrique, excentrique ». Bon fort heureusement, ce n’est que temporaire. On aime ou on aime pas (avec mon mari quand on a vu ça on s’est dit « oh mon dieu quelle horreur, ils ont laissaient un enfant peindre sur la cité »), cet art fait réagir, dommage que ce ne soit pas à notre goût.

Quand à la cité, elle n’avait pas changé, toujours autant accueillante, commerçante, et d’époque. Nous avons fait le tour tranquillement. Les boutiques sont très jolie et on y trouve des déguisements de chevaliers et princesse d’époque, des montres solaires, des mini orgues de barbarie, bref plein de petites choses qu’on ne trouve pas forcément partout.

 

 

Nous avons bien sur fait une pause granita car la chaleur était bien présente.

 

P1170637.JPG

 

Et tout en savourant notre boisson glacé, nous avons admiré la cité de Carcassonne:

 

 

 

Après avoir fait le tour de cette magnifique cité médiévale, nous avons continuer notre chemin, direction les vacances, dont vous pourrez voir mes articles ici:

Séjour à Maubuisson:
https://emilievousdittout.blog/2018/09/07/maubuisson-commune-de-carcans/

Journée à Bordeaux:
https://emilievousdittout.blog/2018/09/03/notre-journee-a-bordeaux/

Les dunes du Pilat:
https://emilievousdittout.blog/2018/09/06/les-dunes-du-pilat/

 

MON AVIS

  • Ce que j’aime: 

C’est vraiment une cité médiévale à faire, l’été il y a plein d’animation dans le thème. Le jour où nous y étions, ils faisaient des soirées. Toute la famille a adoré prendre une pause dans cet endroit hors du temps.

  • Ce que je n’aime pas:

Le parking est un peu cher, si on souhaite y rester une journée entière (marcher, manger, flâner, magasiner, …) . Il faut prévoir le budget.

J’ai pris cette recette du livre « TOUTE LA CUISINE FACILE » édition solar. Parfait pour un repas du soir, car nous mangeons le soir légume protéines, ou féculent protéines, histoire d’avoir une alimentation un peu équilibré.

INGRÉDIENTS

  • 2 Aubergines
  • 500g de tomates (j’ai pris des Roma car plus de pulpe)
  • 1 poivron (peu importe la couleur)
  • 2 gousses d’ails
  • 1 oignon
  • une cuillère à soupe de feuille de coriandre et une de persil ou deux de coriandre, ou deux de persil. J’ai pris de la coriandre chinoise, ça a presque le même goût que la coriandre.
  • Huile d’olive
  • sel poivre.

P1220032

 

RECETTE

Après avoir lavé et enlevé la tige des aubergines, les couper en deux, dans le sens de la longueur. Avec une cuillère, creusé l’intérieur en mettant la chair dans une assiette et essayer de la couper en dés. Pour que l’aubergine soit bien cuite, je vous conseille de bien enlever la chair pour qu’il y ait une petite épaisseur dans l’aubergine. Je ne l’avais pas fait et donc c’était pas fondant après cuisson, j’ai du refaire cuire plus longtemps.

Peler et épépiner les tomates, pour que se soit plus simple vous pouvez les tremper 20s dans l’eau bouillante, les couper en dés. Couper le poivron en lamelle après avoir ôter les pépins. Eplucher et couper finement l’oignon, éplucher l’ail et l’écraser.

 

 

Allumer le four à 180°, pendant ce temps mettre dans un plat à gratin les aubergines, les saler et poivrer, les huiler à l’aide d’un pinceau. Mettre au four 15 minutes

Dans une casserole huilé (nous on la fait à la plancha dehors, on profite du soleil), cuire à feu doux, l’aubergine, 10 minutes. Incorporer l’oignon, l’ail et le poivron, continuer la cuisson 10 minutes. Lorsque les poivrons sont tendres, ajouter les tomates, assaisonner et laisser cuire, tout en mélangeant régulièrement pour faire évaporer l’eau.

 

P1220036

 

Verser ce mélange de légumes dans les barquettes d’aubergines précuites, ajouter 1/2 verre d’eau dans le fond du plat, et faire cuire 30 à 40 minutes au four à 180° (thermostat 6)

 

 

Après cuisson et avant de servir, parsemer de coriandre ou persil ou les deux.

Bonne dégustation. 

MON AVIS

  • Ce que j’aime: 

C’est un plat familial de légume du soleil, c’était très bon, j’en referais certainement car tout ma petite famille a adoré.
C’est une recette facile à faire, que j’ai fait en 1h30.

  • Ce que j’aime moins:

La cuisson des aubergines sont longues, c’est pour cela que j’aurai du creuser plus, pour ne laisser qu’une fine épaisseur.

 

À la bibliothèque, j’ai trouvé un livre regroupant des recettes « Le dimanche des chefs« . Ce livre est un recueil des recettes de grand cuisiniers et cuisinières allant de Frédéric Anton à Guy Savoy en passant par Ghislaine Arabian et Julia Sedefdjian.

Les plats sont tous facile à préparer, pour passer un bon dimanche en famille autour d’un repas convivial et élégant.

Vu que je suis rempli d’oeuf à la maison, j’ai commencé les recettes par le côté sucré et le soufflé au chocolat de Mathieu Pacaud. Chaque recette est accompagné de mot sur les Chefs et leurs habitudes du dimanche en famille, ainsi que sur les vins qui pourraient accompagner leurs plats.

Mathieu Pacaud est le fils de Bernard Pacaud Chef du restaurant triplement étoilé, L’Ambroisie (4e arrondissement sur Paris). Il est lui même chef de Histoire, restaurant gastronomique, Hexagone et Divellec sur Paris.

C’est une recette facile et rapide à faire, qui peut se préparer à l’avance, il suffira pour cela de faire la préparation, la verser dans les ramequins ou autre petits moules, les mettre au frigo et les faire cuire juste avant de servir. Un dessert donc rapide et pratique à faire.

 

INGRÉDIENTS

 

  • 200G De chocolat noir (j’ai pris du 52% pour mon fils qui n’aime pas quand c’est trop chocolaté, mais pour ceux qui aiment, le mieux est de prendre du 71%).
  • 4 jaunes d’oeuf
  • 8 blancs d’oeuf
  • 80 sucre semoule + un peu pour les moules ou ramequins
  • un peu de beurre pour les moules ou ramequins.

 

P1230082

 

RECETTE

Allumer le four à 190° (thermostat 6/7).

Dans un saladier, déposer les chocolats en morceaux et faire cuire au bain marie. Cuire au bain marie, c’est mettre le saladier de chocolat, sur une casserole d’eau chaude. Avant que le chocolat ne soit trop liquide, ajouter les jaunes d’oeuf et mélanger.

 

P1230084.JPG

 

Dans un autre saladier, ou au robot ou comme moi au speedy chef, monter les blancs en neige. Il faut que les blancs soient ferme, c’est à dire que si vous retourner le saladier, les blancs ne doivent pas tomber. Lorsque c’est le cas, incorporer le sucre et continuer de les battre pour les raffermir.

Verser les blancs en neige sur le chocolat et mélanger avec la spatule pour éviter de les casser.

 

P1230086.JPG

 

Préparer les ramequins (comme je n’en avais pas, j’ai pris des moules à briochettes), beurrer et sucrer chaque contenant, cette étape sert à ce que le soufflé grimpe le long de la parois.

 

P1230090.JPG

 

Remplir chaque moule au trois quart et mettre au four 9 minutes, sans jamais ouvrir le four, sinon le soufflé retombera. Le temps de cuisson dépend du contenant, cette recette est faites pour des ramequin de 10cm de diamètre et 6 cm de hauteur, si vous avez moins, il faudra réduire le temps de cuisson, si vous avez plus, il faudra augmenter le temps de cuisson. Le mieux est de vérifier à travers la vitre du four. Je le répète, n’ouvrir que si le soufflé est cuit, et servir aussitôt, car un soufflé retombe peu de temps après la cuisson.

Ayant trop de moule par rapport à la pâte que j’avais faite, j’ai remplis mes moules vide d’eau, c’est pour éviter que les empreintes se déforme, une astuce qui m’avait été donné lors de mes réunions tupperware.

 

P1230091.JPG

 

P1230093

MON AVIS

  • Ce que j’aime:

Une recette qui ne demande pas beaucoup d’ingrédient, et parfaite lorsque l’on a trop d’oeuf. Elle est rapide à faire, et surtout pratique si on reçoit des amis et qu’on souhaite préparer la pâte à l’avance et la cuire au moment du dessert, elle ne demande pas beaucoup de temps de cuisson, juste le temps de papoter et hop c’est cuit.  Le soufflé est excellent, il m’en est resté qui sont donc retombé, eh bien même retombé ils était moelleux et fondant.

Avec une crème anglaise ou une glace à la vanille en accompagnement, c’est meilleur.

%d blogueurs aiment cette page :