Non classé, Séjour, Visite

CHÂTEAU ROYAL D’AMBOISE

Pendant les vacances, nous sommes montés chez mes beaux parents, et nous sommes allés visiter la ville d’Amboise, où se trouve, en plus du château royal, le CLOS LUCÉ, le château de Léonard de Vinci, que François premier lui avait offert pour l’avoir à proximité. A proximité c’est le mot, car il n’y a que 700 mètres qui les séparent.

A la mort de Léonard de Vinci, son corps a été enterré dans la chapelle du château, comme il le souhaitait.

Le château royal d’Amboise est comme tout autre château, il est majestueux, il surplombe la ville, il y a donc une magnifique vue tout en haut, et même du parc.

Lorsque l’on arrive, on voit la queue, pour accéder à l’entrée (car oui, on ne le voit qu’en avançant, mais après l’entrée il n’y a pas de file indienne, le parc est assez grand pour qu’on ne soit pas les uns sur les autres). C’est une attente, en vacance de février je parle, en été c’est peut être un peu plus… d’un quart d’heure… et ce n’est pas les vigiles qui vérifient les sacs, qui ralentissent, non non c’est au moment de payer…

P1630324

Le tarif… 12,80 par adulte et 8,80 par enfant (de moins de 18 ans) et apparemment, mais ça on ne vous le dit pas clairement, mais on a droit à l’histopad… du coup pour nous, ça nous a couté plus cher ce château, et comme on ne connaissait pas les tarifs, on l’apprend au moment de payer donc pas possible de faire demi tour… A savoir qu’il y a aussi une dame pipi à l’entrée des toilettes…, je ne sais pas combien il faut donner, mais je trouve ça gonflé. Le Clos Lucé au moins propose des forfaits familles…

A savoir si ça vaut les 43 euro, on va le découvrir…

On entre et on découvre un château royal et son immense parc.

 

P1630328.JPG

 

Beaucoup de personnes s’approchent de la chapelle et on les suit, pour y découvrir la tombe de Léonard de Vinci, protéger par une barrière bien entendu.

 

P1630329.JPG

 

On admire cette jolie petite chapelle aussi bien intérieurement qu’extérieurement.

P1630486.JPG

C’est vrai que l’extérieur, parc et jardin avec le château, c’est royal, on l’appelle pas le château royal pour rien, c’est vraiment majestueux.

 

P1630353.JPG

 

Ceux qui tiennent le château le savent car on trouvera un peu partout dans le parc, pour avoir plusieurs angles de vues, une chaise avec un support pour y mettre un tableau et peindre ou dessiner.

P1630339.JPG

 

Il ont aussi placé le jeu de paume, rappelant la mort de Charles VIII qui se rendait justement à ce jeu avant de se cogner la tête et de mourir à 27 ans.  Petits et grands peuvent y jouer en libre accès. Encore faut t’il connaitre les règles du jeu… c’est simple on tape dans le ballon avec ses mains lol.

 

P1630340.JPG

 

On profite de la vue de la ville d’Amboise, côté sud.

P1630336.JPG

 

Puis côté Nord.

 

 

On se dirige ensuite tranquillement vers le château.

 

P1630372

 

Où l’on trouve à l’entrée une maquette miniature du palais et du parc.

 

P1630374

 

On arrive dans la salle de réception où se trouve le trône

 

 

Plusieurs salles se succéderont, cuisine, chambres, bureaux…

 

 

On y trouve, le fameux tableau de « La mort de Léonard de Vinci », dans les bras du rois François premier (pour cette anecdote, elle reste encore un mystère, on ne sait si cela s’est réellement passé, car le lendemain le roi signé un édit à deux jours (trajet) d’Amboise).  Ce tableau ne resterait au château que jusqu’à cette année (2019) d’après ce que j’ai lu par ci par là…

 

 

Sur les hauteurs du château, on peu admirer le parc, et un côté de la ville d’Amboise.

 

 

On continue la visite, on sort du château et on admire le château sous un autre angle.

 

 

Puis on se ballade dans le parc, tranquillement sous un soleil éclatant (on a eut de la chance en février qu’il fasse beau).

 

 

 

La fin de la visite s’achève au bout de 2h, on redescend, il y a un coin « pause café » avec des distributeurs de boissons et snack.

 

 

 

Un petit tour en boutique avant de partir, on achète rien, mais on regarde par ci par là.

 

P1630493

 

La fin de la visite se fait 2h après, en prenant notre temps, on aurait pu rester plus, mais on avait soif et les canettes ne nous donnaient pas envie.

 

P1630498.JPG

 

MON AVIS

 

La visite de ce château est intéressante, mais pour une famille c’est un budget, des châteaux à côté sont moins cher et n’ont pas l’indécence de faire payer les toilettes.

 

Publicités
Non classé, Visite

CHÂTEAU DU CLOS LUCÉ

En vacance chez mes beaux parents, nous sommes allés visiter le Château du Clos Lucé. Ce château est connu pour avoir hébergé Léonard De Vinci à la fin de sa vie.

La dernière fois que nous sommes allés chez eux nous avions visité le Château de Chambord, si ceux qui me suivent se rappellent. On nous parlait de ce château comme étant un château ludique et dont le jardin était magnifique.

 

OÙ SE TROUVE LE CHÂTEAU DU CLOS LUCÉ

Il se trouve à Amboise et nous avions programmé de faire Le Clos Lucé et ensuite faire le Château Royal où se trouve la tombe de Léonard de Vinci, et faire un tour dans la ville touristique.

Nous nous sommes garés sur le parking à l’entrée de la ville, il est payant, c’est 4 euro la journée, et nous y sommes resté environ 6 h.

Les tarifs pour le Clos Lucé est de 35 euro pour une famille de 4 personnes, vous trouverez tout les renseignement ici: http://www.vinci-closluce.com/fr

QUI EST LÉONARD DE VINCI?

C’était un polymathe, cela veut dire que c’était un homme qui avait une connaissance approfondie d’un grand nombre de sujets différents: Architecte, inventeur, anatomiste, urbaniste, botaniste, musicien, scientifique, ingénieur, sculpteur, poète, philosophe, écrivain, …

Nous connaissons tous sa célèbre peinture « La Joconde » qui se trouve au musée du Louvre et que l’on peut voir le deuxième tableau ci dessous :

Tableaux Léonard de Vinci

Ainsi que « L’homme de Vitruve », ce dernier si vous ne connaissez pas son nom, vous avez sans doute déjà aperçu l’oeuvre, c’est un homme avec quatre bras et quatre jambes, qui montre les proportions du corps humain dans cercle et un carré.

P1630250.JPG

François 1er, l’invita à venir vivre en France, et lui offrit le Château du Clos Lucé, où Léonard de Vinci pouvait ainsi, aisément créer.

P1630259.JPG

 

C’est ce château que l’on a visité, où se trouve plusieurs de ses inventions, comme ce lion mécanique créé pour amuser et impressionner le roi de France, François 1er.

P1630103.JPG

 

LES LIEUX CHARGÉS D’HISTOIRES

Nous marchons sur les pas de Léonard de Vinci en passant de pièce en pièce, toute aussi lumineuse les unes que les autres. Nous observons admirons son parcours, les endroits où il aimait travailler avec ces apprentis, et les différents objets dont ils se servaient, ou qu’il a créé.

 

Et où les chats étaient plus que bienvenue (oui oui c’est un vrai chat qui se trouve au château, mais à l’époque, Léonard de Vinci les appréciaient beaucoup, c’est pour cela que le château abrite des chats).

P1630065.JPG

 

Une pièce transmet un hologramme montrant Léonard de Vinci (une petite scènette sympathique).

 

P1630098.JPG

 

Il y a tellement de salle, d’objet à voir, c’est un vrai plaisir de se balader à travers l’histoire. Le plus intéressant reste les dernières pièces du château, qui sont les ateliers, là où l’on trouve les maquettes des inventions de Léonard, avec les explications écrites et parfois les vidéos les montrants en scène.

 

 

 

LÉONARD DE VINCI, HOMME MILITAIRE

On connait Léonard de Vinci, peintre, génie, anatomiste, écrivain, mais on connait peu l’homme militaire, eh oui, c’était un militaire, mais pas l’homme qui va sur les champs de guerre, non l’homme qui créé dans le but de tuer. Il élabore pour César Borgia (fils du pape Alexandre XI, celui qui inspira Machiavel pour écrire « Prince »), un homme sans foi ni loi, des armes, des chars, …

 

 

BALADE LUDIQUE AU JARDIN

Après la visite des ateliers et expositions, nous nous dirigeons vers le jardin. Nous nous baladons à travers les carrés de plantes, alors en février il n’y avait pas grand chose, le printemps doit être plus intéressant.

 

P1630229

Et arrive la partie la plus intéressante de la visite, le grand parc arboré des inventions de Léonard grandeur nature et dont petit et grands peuvent tester le fonctionnement.

 

Les inventions de Léonard de Vinci on inspiré grand nombre d’ingénieur pour la construction de pont dans le monde.

P1630314.JPG

 

Le parc est immense et la visite entière château + parc se fait en une matinée, faut compter au moins trois heures minimum, on peut y rester plus longtemps. Je ne peux vous mettre toutes les inventions et visite du lieu tellement il y a de chose à voir et à écrire.

Il y a de quoi se restaurer avec un petit restaurant à côté de la boutique

P1630204.JPG

On y trouve aussi un restaurant médiéval, le cuisinier cuisine des plats typique de l’époque.

 

 

Pour les petits budgets, il y a la possibilité de se restaurer dans le parc, à l’écart.

 

P1630305.JPG

 

Et il y a la boutique, juste derrière le château, et cette boutique renferme plein de livre et d’objet intéressant, nous avons pris des livres sur les plantes en soin et en cosmétique, et autres objets souvenirs.

MON AVIS 

Je conseille cette visite, si vous ne devez faire qu’un seul château, c’est LE Château à faire, j’en ai fait plusieurs, mais pas un aussi lumineux à l’intérieur, chaleureux, et beau. De plus le côté ludique le rend encore plus intéressant aux yeux des petits et des grands. C’est de loin le plus beau que l’on ait visité.

Idées de sortie, Non classé, Visite

LA MAISON DE NOSTRADAMUS À SALON DE PROVENCE

Toujours le dimanche 6 janvier, après avoir visité l’Empéri et le jardin des simples de Nostradamus, nous sommes allés visiter sa maison. Nous l’avions déjà visité lorsque ma fille était petite (je préviens, ma fille avait 2 ans et elle marchait, car impossible à faire en poussette, il n’y a que des escaliers).

Le tarif :

  • 5,10 € Tarif normal
  • 3,30 €  Tarif réduit
  • Forfait pour 2 musées (Musée de L’EMPÉRI + Maison NOSTRADAMUS) :
    tarif normal : 7,50€, tarif réduit : 5,50 €
  • Gratuit le 1er dimanche de chaque mois

P1490100.JPG

Les photos et caméras sont interdites, c’est stipulé à l’entrée.

P1490109.JPG

Je ne vous montrerais que ce que j’ai eut droit de photographier, Nostradamus qui se trouve à l’entrée.

P1490101.JPG

La maison se visite en une bonne heure je dirais, peut être plus, peut être moins. C’est une visite guidée, dès la première salle, la voix de Nostradamus nous raconte énigmatiquement son expérience, et nous guide au fur et à mesure de la visite. On monte petit à petit dans le couloir de sa vie, de ses prédictions, de ses pensées. Il ne faut pas aller trop vite, sinon on arrive dans une salle où la voix n’est pas encore arrivé, et il ne faut pas aller trop lentement car lorsque la voix s’arrête dans une pièce, elle continue dans une autre. Ce qui est un peu déroutant quand on est plusieurs, on est arrivé dans une pièce, la voix n’était pas encore là, il a fallu revenir en arrière pour l’entendre lol.

Arrivée en fin de visite, tout en haut, on redescend d’un autre côté (heureusement car les escaliers par où l’on monte, sont étroit), et sur le mur de cet escalier se trouve différent quatrain écrit par Nostradamus, en vieux français. Est ce qu’ils y sont tous? je ne pense pas, il aurait écrit dans sa vie 400 quatrains qui prédirait le futur jusqu’en 3021.

Personnellement j’ai compris la visite, mais mon mari ne comprenait pas trop les phrases énigmatique, je pense qu’il faut pour comprendre, connaître un peu l’histoire de sa vie, et l’époque de Catherine de Médicis.

Très peu de prédictions sont donné dans cette maison sur le futur, il y a juste les prédictions sur ce qui s’est déjà passé et encore toutes ses prédictions passés n’y sont pas.

Cependant, il est toujours intéressant d’y faire un tour, surtout le premier dimanche du mois. Je déconseille cependant Juillet/Août car il doit y avoir un monde fou et la visite est bloqué à partir de 50 personnes. A moins d’y aller à l’ouverture peut être…

En sortant vous pouvez visiter la ville de Salon de Provence, ou si vous y allez en semaine, faire un tour au musée du Savon à la savonnerie Marius Fabre.

Bonne visite!

Idées de sortie, Non classé, Visite

MUSÉE DE L’EMPERI À SALON DE PROVENCE

Dimanche 6 janvier, dernier jour des vacances, mais surtout premier dimanche du mois de janvier. Je savais que les musées de Salon de Provence, le premier dimanche de chaque mois sont gratuits, alors, et malgré le vent et le froid, nous avons été faire un tour.

Le tarif
En temps normal est de 5,50 euro et à tarif réduit 3,50 euro , il y a un audioguide à 3 euro.

Forfait deux musées : Musée de L’EMPÉRI + Maison NOSTRADAMUS= Tarif normal : 8 € Tarif réduit : 6 €

Le musée de l’Empéri, se trouve dans un petit château sympa, et chauffé à l’intérieur (nous n’avons pas eut froid), Comme son nom l’indique, le musée de l’Empéri, qui veut dire Empire en occitan, concerne l’époque Napoléonienne. Il retrace la guerre et les batailles de Napoléon. Cependant une pièce est consacré à la guerre de 1914 et 1918, cette salle se trouve à côté de l’accueil, donc à faire soit en premier, soit en dernier.

La cour du château contient le jardin des simples de Nostradamus et des plantes qu’il utilisait à l’époque, il détient aussi les musées de l’armée, de la Crau et de Salon.

Alors en Janvier, le jardin de Nostradamus est moyennement vert, mais au printemps ou l’été, il doit surement être mieux fourni, il y a des étiquettes devant chaque plante. Le jardin se visite gratuitement tout au long de l’année. La maison de Nostradamus qui se visite aussi et qui est aussi gratuite le premier dimanche de chaque mois, se trouve qu’à cinq minutes à pieds du musée.

Rien de mieux pour les enfants, que de visiter un musée et de leur montrer les tenues qu’ils portaient en guerre, leur raconter comment ils se battaient, les armes, le code civil,… et voir qu’en fin de compte, seules les armes et les armures ont changé (Flashball et gilet pare balles de nos jours lol ).

Expliquer aux enfants que les gens les mieux habillés, ne se battaient pas et sonnaient le clairon pour débuter la bataille et sonner le clairons pour annoncer la fin de la bataille. Qu’aujourd’hui, ce qui a changé, c’est juste que c’est le peuple qui s’énervent, et non les chefs d’État qui font des guerres pour coloniser des pays. Cela n’en reste pas moins qu’aucun ne va sur le terrain pour se battre qu’ils laissent cela à l’armée ou la police.

 Il y avait peu de monde ce dimanche de janvier, mais du coup nous avons pu visiter tranquillement et prendre notre temps. On a du mettre 1h30 pour le visiter, mais on ne s’est pas arrêté à chaque objet pour lire ou pour regarder en détail, nous avons juste observé comme ça, en promenant.

La visite n’est pas accessible en fauteuil roulant, il y a des escaliers, ne serait ce que pour entrer dans le château, en poussette c’est faisable si on la porte à chaque escaliers, le mieux étant quand même d’avoir un porte bébé.

Une petite visite sympa à faire dans le coin puis promener en ville à Salon de Provence, c’est agréable, il y a des petits commerces et bars sympathique, bien sur l’hiver c’est un peu moins commerçant, mais l’été, c’est une ville touristique très sympathique où il fait bon promener.

Vous pouvez aussi faire un tour au musée du savon de Marius Fabre, en semaine, le dimanche renseignez vous sur l’ouverture.

Bonne visite!

Non classé, Villes et villages, Visite

LA CITÉ DE CARCASSONNE

Lorsque nous sommes partis en vacance à Maubuisson, nous avions pas loin de 7h de route et vu que c’était un week end de vacance, nous avions eut un peu de bouchon. Nous nous sommes donc arrêtés entre midi et deux pour pique niquer à Carcassonne et montrer la cité aux enfants. La cité ne se trouve pas loin de l’autoroute. Nous avons été nous garé au parking 4 euro pour deux heures, c’est pas donné, mais nous n’avions pas trouvé de place ailleurs. Le parking est assez grand.

Du parking, on met environ un bon quart d’heure de marche avant d’arriver dans la cité, ça monte, l’accessibilité aux handicapés, c’est faisable, mais ça va demander une force dans les bras car tout est en monté. Pour les familles avec bébé, un conseil, prenez la poussette, vous pouvez tout faire avec la poussette sans soucis. La cité accepte les animaux, car nous avions amener notre chien avec nous, on ne pouvait tout de même pas le laisser dans notre voiture, on ne se serait pas arrêter sinon.

Nous avons été surpris de voir mon mari et moi, des traits jaunes sur la cité, nous l’avions fait ado et là…

 

P1170599.JPG

 

Nous étions un peu déçu et n’avions pas compris le sens de ces signes, puis en montant petit à petit, nous sommes arrivés au point stratégique qui nous révèle le mystère des traits:

 

P1170601.JPG

 

C’est une cible… en faisant des recherches, nous apprenons que c’est pour fêter les 20 ans de l’inscription de la cité au patrimoine mondial de l’Unesco. L’oeuvre a été réalisé par Félice Varini, un suisse, qui apparemment est un expert dans le domaine de la décoration des patrimoines de France. L’oeuvre porte même un nom  » concentrique, excentrique ». Bon fort heureusement, ce n’est que temporaire. On aime ou on aime pas (avec mon mari quand on a vu ça on s’est dit « oh mon dieu quelle horreur, ils ont laissaient un enfant peindre sur la cité »), cet art fait réagir, dommage que ce ne soit pas à notre goût.

Quand à la cité, elle n’avait pas changé, toujours autant accueillante, commerçante, et d’époque. Nous avons fait le tour tranquillement. Les boutiques sont très jolie et on y trouve des déguisements de chevaliers et princesse d’époque, des montres solaires, des mini orgues de barbarie, bref plein de petites choses qu’on ne trouve pas forcément partout.

 

 

Nous avons bien sur fait une pause granita car la chaleur était bien présente.

 

P1170637.JPG

 

Et tout en savourant notre boisson glacé, nous avons admiré la cité de Carcassonne:

 

 

 

Après avoir fait le tour de cette magnifique cité médiévale, nous avons continuer notre chemin, direction les vacances, dont vous pourrez voir mes articles ici:

Séjour à Maubuisson:
https://emilievousdittout.blog/2018/09/07/maubuisson-commune-de-carcans/

Journée à Bordeaux:
https://emilievousdittout.blog/2018/09/03/notre-journee-a-bordeaux/

Les dunes du Pilat:
https://emilievousdittout.blog/2018/09/06/les-dunes-du-pilat/

 

MON AVIS

  • Ce que j’aime: 

C’est vraiment une cité médiévale à faire, l’été il y a plein d’animation dans le thème. Le jour où nous y étions, ils faisaient des soirées. Toute la famille a adoré prendre une pause dans cet endroit hors du temps.

  • Ce que je n’aime pas:

Le parking est un peu cher, si on souhaite y rester une journée entière (marcher, manger, flâner, magasiner, …) . Il faut prévoir le budget.

Non classé, Séjour, Villes et villages

MAUBUISSON COMMUNE DE CARCANS

Nous sommes partis en vacance à Maubuisson, dans un Belambra en plein coeur de la forêt. C’est une ville près des côtes Atlantique, et à côté du plus grand lac de France, le lac d’Hourtin Carcans.

 

 

Il est parfaitement placé pour les randonnées à pied ou à vélo, il y a des pistes cyclable partout, de Maubuisson, sans passer par la route, il y a une piste pour aller directement à Carcans Plage (pour l’Océan), donc aucun danger pour les enfants. La région Aquitaine a de nombreuses pistes de vélos, nous n’en n’avons croisé que très rarement sur les routes, ils ont leur propre « route » dans la nature. Il y a aussi des pistes piétons pour promener dans la forêt. On trouve dans le centre ville, et dans le club de vacance, des locations de vélos.

 

C’est l’endroit idéal pour faire des activités, école de surf, parachute ascensionnel, paddle, bâteau, canoë, pêche, rosalie cour de musique sur la plage, visite avec guide de la région… impossible de s’ennuyer.  C’est d’ailleurs dans cette ville que se trouve l’office de tourisme, qui nous renseigne bien sur les jours de marchés, les animations, les visites à faire et les activités. A Maubuisson le  jour de marché était le mercredi matin et on y trouve de tout. Cependant je crois qu’il n’est présent que l’été, ou du moins, beaucoup de commerçant n’y viennent que l’été. La semaine où nous y étions, était leur dernière semaine.

 

P1180140.JPG

 

Nous avons fait de la rosalie le premier jour de notre arrivée, histoire de voir un peu le lac, et de repérer les lieux. C’était 15 euro les 30 minutes qui correspond à l’aller retour près du lac. Et 25 euro les 1h où l’on a pu faire deux aller retour côté lac et une promenade vers la ville.  On a eut de la chance, car dans la semaine, un soir, il y a eut beaucoup de vent de de pluie et le toit de la location de rosalie c’est envolé, du coup à la fin de notre séjour, c’était fermé.

 

Cette petite ville se suffit à elle même, nous avons pu trouver en centre ville, une rue commerçante avec restaurant, glacier, boutiques,… qui apparement n’est ouverte que l’été, d’après certaines personnes avec qui nous avons discuté, en général le 25 août beaucoup de boutiques ferment, on a eut de la chance qu’elles soient restées ouvertes, la semaine où nous y étions, du 25 août au 1er septembre.

 

P1180311.JPG

 

Il y a une petite église originale, .

 

 

Nous avions pris l’habitude, le soir, de promener près du lac, tout en mangeant nos glaces, mais attention, pas n’importe quelles glaces, sincèrement, c’est les meilleures que l’on a mangé dans notre vie. La boutique de la glace, plus communément appelé Feuillet par les gens du coin, propose plusieurs choix de glace (+ de 70 parfums), fabriqué artisanalement sur place (on voit à l’intérieur des personnes qui travaillent). Les glaces ne sont pas chère du tout 4 euro deux boules et supplément 1 euro chantilly. Mais deux boules, c’est pas deux boules, c’est énorme, ça devait corresponde a quatre boules, deux de chaque. Donc elles sont non seulement très bonnes, pas chère, mais en plus servi très généreusement, avec le sourire. J’ai pu goûter Fejoa (un parfum d’un fruit qui vient du brésil, c’est entre l’agrume, le citron, la mangue… ça a un peu le gout du coca je trouvais), pêche blanche, pêche de vigne, ananas, banane, melon, … une tuerie. Cette boutique est d’ailleurs connu dans la ville, pour être la meilleure, non seulement je confirme, mais j’irai plus loin en disant qu’elles doivent être l’une des meilleures de France.

 

 

Après avoir mangé notre glace et promener un peu, nous attention le lever de la lune près du bord de l’eau, dans un bar qui porte bien son nom le Bord’eau. Nous avions une vue merveilleuse sur le lac et le paysage au loin, nous admirions la lune qui montait doucement.

 

 

Nous avons testé un soir, un petit snack qui proposait une poutine revisité. C’est une spécialitée canadienne, c’est excellent, je me souviens encore du goût des frites, de la sauces et du fromage, alors que je n’avais que 16 ans à l’époque. Je n’ai plus jamais remangé de poutine, mais j’aimerais, je devrais en faire, mais j’ai peur de ne pas y arriver…un jour surement je tenterais, car ça me manque trop.
J’ai donc, goûté par curiosité et par nostalgie, cette poutine revisité, sachant pertinemment que se ne serait pas la même. Nous avions pris des wrap et hamburger pour les enfants, tout était super bon, et cette spécialité revisité façon girondine, était bonne, oh c’était pas le plat canadien, mais c’était un bon plat de frite façon girondine, c’était des frites, avec des lardons, des champignon et du cheddar. Nous avons aussi goûter du Fuze, c’est du thé comme du ice tea, mais avec moins de sucre, et c’était vraiment une très bonne boisson.

 

 

Tous les commerçants présent étaient d’une gentillesse, même entre eux, il y eut des cas où nous arrivions en boutique, et la vendeuse n’était pas présente, la vendeuse d’à côté venait nous renseigner.

On trouve même un restaurant végétarien, c’est encore rare.

 

P1190001

 

Un soir, nous nous sommes arrêté à la maison des artisans, c’est un endroits où plusieurs artisans de la région, exposent leur objets (sac, livre, paniers, habits…). C’était tenu par deux artisanes avec qui ont a discuté un long moment, de la région, moi vantant leur amabilité, leur accueil, la beauté des lieux et du paysages, de Bordeaux, du climat doux l’été.  Les articles  présents sont magnifiques et à prix abordable, chaque rayon possède un descriptif de l’artisans qui les fabriquent et qui proposent parfois des ateliers sur la commune.

 

 

Un soir, nous avions fait une balade avec un guide du coin Eric, un homme très sympathique, qui connait la région, l’histoire de sa région, comme sa poche, et qui en plus est sensible à l’écosystème car ils nous a avoué que lui et un ami surveiller des loutres qui venaient de mettre bas (accoucher). Il nous  fait balader, dans la forêt de pin, nous expliquant les différentes forêt (préservation, naturelles, …) . Il nous a montré une carte de l’antiquité, et c’est incroyable de voir qu’à l’époque, une partie de la région aquitaine était une île, et que les terres se sont rapproché de la France. On l’appelait d’ailleurs avant « le désert de France » car il n’y avait que du sable et des dunes. Aujourd’hui encore, le sable se déplace avec le vent, et dans certaines villes près de l’océan, ils doivent chaque années désensabler. De plus l’eau se rapproche aussi chaque année. A Soulac sur mer, il y a un immeuble qu’ils appellent la verrue et qu’il faut détruire car trop proche de l’eau, alors qu’à l’époque de la construction, ils étaient à 200 mètres, mais l’océan et l’érosion ont eut raison d’eux, ils ne sont plus qu’à 10 mètre à peine. L’immeuble doit être rasé, les propriétaires ont été exproprié.

Il nous a raconté l’histoire de Maubuisson, qui veut dire Mauvais buisson, il nous a expliqué pourquoi tant de pin avait été planté, que les pins avaient rendu riche des propriétaire déjà riche à l’époque de Napoléon, qui leur avait vendu les terres pour une bouchée de pain. Nous avons promener dans la forêt de pins, écoutant les histoires de l’évolution de ce coin, c’était vraiment agréable et les enfants ont apprécié.

 

 

Le lac n’est pas surveillé, mais nous nous sommes baigné au bord, l’eau y était chaude, nous avions pied partout. C’est sur le lac que l’on peut trouvé le parachute ascensionnel, paddle et autre activité d’eau.

 

 

Non classé, Séjour, Villes et villages

NOTRE JOURNÉE À BORDEAUX

J’ai visité Paris, Bruxelle, Bruges, Barcelone, Montréal, Marseille, Lyon, Nîmes, Avignon,… Bordeaux est de loin la plus jolie ville que j’ai vu.

Nous y sommes allés avec le livre BORDEAUX, GIRONDE ET LANDES de Lonely planet, qui nous a bien été utile. Il y avait la carte de Bordeaux, les endroits à visiter, les coins où manger, où faire du shopping, et chose importante, il nous conseillait de laisser notre voiture sur un parking relais et d’aller à Bordeaux en tram. C’est ce que nous avons fait, nous avons déposé notre voiture au parking Galin qui est un parking relais, il y en avait d’autre, j’espère un peu plus grand que celui ci, sinon vaut donc mieux y aller tôt le matin, pour avoir des places. Du parking, on prend un ticket pass pour la journée. Le ticket est de 4,5 euro, pour maximum 5 personnes, le nombre de personne dans une voiture. Pour ressortir du parking, il faudra composter le ticket dans le tram.

P1170851

Le ticket à 4,5 euro, comprend donc le parking, le tram aller retour pour maximum 5 personnes, et correspondance illimité pendant une heure, la correspondance le soir c’est pratique tellement on est crevé d’avoir marché.

Nous étions au parking Galin, nous avons pris la ligne C et sommes arrêtés « PORTE DE BOURGOGNE », juste après le pont.

De là nous avons marché un peu dans les petites rues.

 

P1170865

 

L’architecture y est magnifique, à tel point qu’elle est classé au patrimoine mondial de l’unesco. Les bâtiments du XVIIIième siècles sont majestueux, c’est une ville dépaysante de par ses immeubles d’époque, mais elle a su implanter, sans dégrader son paysage, le tram. Cet engin qui se déplace dans cette ville silencieusement et en douceur, tel un serpent mécanique, à son bord, on observe la ville par les vitres, l’idée d’avoir opté pour un tram plutôt qu’un métro est excellente.

Le serpent cohabite avec piétons et vélos, sans gênent. Il y a aussi des voitures, mais très peu, à quoi bon des voitures quand on a un parking et un tram à petit prix? Il n’est pas toujours aisé de circuler en auto dans une grande ville, et Bordeaux à palier à ce soucis avec brio. Les vélos ont leurs pistes cyclables, et les piétons leurs endroits aussi, c’est une des rares villes où un cycliste ne m’a pas klaxonné ou dérangé lorsque nous étions en train de flâner à pied.

P1170855

Une ville sans stress, sans colère, sans klaxon, oui c’est bien une ville silencieuse, l’ambiance y est agréable, on s’y sent bien.

Notre balade nous amène au MIROIR D’EAU, c’est une grande place, où se trouve de majestueux immeuble d’époque, une fontaine et un sol d’eau, où jaillissent parfois du sol, des petits jets d’eau, pour le plus grand plaisir des enfants et des adultes. C’est un vrai lieu de vie, tout le monde trempe ses pieds dans l’eau (on sent le chlore, mais au moins ça rassure sur la propreté). Il faisait 35° le jour où nous y sommes allés (on a eut des gens du coin qui nous ont dit « vous êtes allés à Bordeaux par cette chaleur? « , on vient du Vaucluse, on a traversé les 47° cet été, 35° pour nous c’est juste une journée ensoleillé lol). L’eau est bonne, on est resté longtemps là à admirer et se rafraîchir.
Et lorsque l’on s’éloigne un peu de l’eau, nous comprenons pourquoi cet endroit s’appelle MIROIR D’EAU.

Je pense au génie de l’architecte, faire ressortir un si magnifique bâtiment en plaçant de l’eau à proximité pour faire effet miroir, fallait y penser.

Nous nous sommes ensuite dirigés place de la comédie, pour voir le grand théâtre, et comme l’heure avancé, nous pensions mangé un bout sur la place.

 

P1170923.JPG

 

Fan oblige, nous sommes passé devant le restaurant de Gordon Ramsay, un grand chef cuisinier, qui a fait les émissions CAUCHEMARD EN CUISINE version anglaise, je n’ai jamais vu la version française, mais la version anglaise vaut le détour, faut voir comme il malmène les « restaurateurs », je met des guillemets car très souvent se sont des personnes qui n’ont pas fait le métier, qui ouvre un restaurant et pense qu’en cuisinant ils attireront du monde. Gordon ne lâche jamais ses mots et les disputes vaillamment.
Cependant, il devrait disputer ses propres employés, car d’après les avis sur le net, et les prix pratiqués, il est tout le contraire de ce qu’il conseille dans son émission. La preuve en était qu’il n’y avait quasi personne dans son restaurant ce jour là. Bref, on l’aura compris, ce restaurant n’a que le nom, Gordon Ramsay ne s’y trouve pas, ni lui, ni ses apprentis.

 

P1170924.JPG

 

Nous n’avons finalement pas mangé place de la comédie, les restaurants étaient hors de notre modeste bourse.
Nous avons préférés allés plus dans le centre, et nous sommes tombé sur une rue de restaurants, où les prix pratiquaient, se rapprochaient un peu plus de nos moyens. Il y avait de tout, Japonais, Indien, traditionnel, snack,…

 

Nous choisissons un restaurant qui propose une formule à 14,9 euro, entrée à volonté, plat (un demi canard et frite) et dessert (chocolat liégeois, café liégeois et tarte Tatin). Le restaurant est la Cheminée royale, je le conseille car c’était excellent et le personnel est sympathique.

 

 

Nous avons remonté cette rue et sommes arrivés sur la rue Ste Catherine, connu pour ses boutique, nous avons flâner dans cette rue la faisant de gauche à droite. Il y avait énormément de monde, mais c’était pas dérangeant, l’énergie y était bonne.

Puis nous nous sommes dirigés vers la place des quinconces.

Et le jardin public, où là aussi nous avons balader un bon moment pour admirer l’endroit. Nous y apercevions les Bordelais pique niquer, se reposer à l’ombre, y amener leurs animaux se désaltérer, les centres aérés y amener les enfants promener, …
Ce parc a tout prévu, bel environnement, ombragé, grand espace, et même des points d’eaux potables où nous avons pu nous abreuver.

 

 

Après cette balade, cela faisait bien sept heure que nous étions sur Bordeaux, et la fatigue est arrivée, nous avons donc décidé de rentrer. Nous sommes passés place des grands Hommes, cela rappelle la chanson de Patrick Bruel.

 

 

Nous n’avons pas pu tout voir, Bordeaux ne s’admire pas en une journée, nous nous promettons d’y revenir, continuer la visite, et y séjourner un week end entier, un jour…

 

AVIS

  • Ce que nous avons aimé

La gentillesse des Bordelais, leur envie de nous aider:

Première anecdote:

Nous sommes au parking Galin, nous allons pour prendre un ticket, il est mentionné nulle part que le ticket comprends l’aller retour, même si cela nous semble évident, nous avons un doute, nous demandons à une dame confirmation. La dame nous confirme qu’on va pouvoir revenir le soir avec ce même ticket, et nous demande où nous souhaitons aller, on lui dit qu’on aimerait voir le grand théâtre, elle nous conseille de prendre le tram ligne C, de s’arrêter après le pont Porte de Bourgogne, et d’aller rue ste Catherine puis de remonté la rue. Nous avons suivi son conseil jusqu’à Porte de Bourgogne, et avons préféré longé finalement le bord d’eaux pour arriver place Miroir d’eau.

Deuxième anecdote:

Nous sommes au jardin public, nous voyons un jeune étudiant avec son chien aller vers un robinet, nous lui demandons si l’eau est potable, il nous répond par l’affirmative et nous laisse passer avant pour qu’on puisse boire, nous sommes gênés et lui dit qu’on peut attendre, mais il insiste et nous dit que son chien préféra surement se coucher à côté.

Troisième anecdote:

Fatigué le soir, nous nous arrêtons à l’arrêt d’un tram en face du miroir d’eau, je demande à la dame assise à côté de moi, tout les combien de minutes passent les tram (on en avait laissé passer un, qui était bien trop remplis, nous espérions que le prochain le soit moins et ce fut le cas). La dame me répond toutes les dix minutes et me demande où l’on va, je lui dit le parking Galin, et elle me répond que ce n’est pas la bonne ligne, car c’est la ligne A, mais que ce n’est pas indiqué sur cette portion, pour ne pas détruire la jolie vue sur les bâtiments. Elle me conseille cependant, pour éviter de marcher, de faire la correspondance de la ligne A, on s’arrête porte de Bourgogne, où l’on reprendra le tram ligne C pour aller parking Galin. Elle monte avec nous dans le tram et nous montre où nous arrêter.

Ces trois Bordelais ont fait en sorte de nous aider, ils n’ont pas simplement répondu à une question, ils souhaitaient nous rendre service, nous conseiller, avec joie, douceur et gentillesse. Je trouve que les Bordelais sont de loin les personnes les plus gentilles, j’ai même dit à mon mari, il faudrait faire un concours en France sur la gentillesse, les Bordelais le gagnerait haut la main. J’irais plus loin en disant, que pendant nos vacances en Gironde, toutes les personnes rencontrés, nous ont autant aidé que ces trois personnes, peut être est ce le caractère des Girondins tout simplement. Des gens chaleureux, prêt à aider, calme, doux et sympathique.

 

Nous avons aussi aimé les tarifs attractifs des restaurants et la bonne nourriture, à ce tarif là, même par chez nous, on ne trouve pas, d’aussi bon plats.

Nous avons adoré l’architecture, le tram, les balades, les grands espaces où il y a largement la place de marcher, de faire du vélo…
La ville est aussi très très propre.

Achats, Non classé, Sortie Vaucluse et Alentour, Visite

MARIUS FABRE SAVON DE MARSEILLE

Adepte du savon de Marseille, que je me sert pour la lessive, liquide vaisselle et gel douche, il est pourtant difficile de trouver THE Savon de Marseille, celui avec l’huile d’Olive sans huile de Palme..

J’avais trouvé à la bibliothèque le livre sur le savon de Marseille, il était mentionné l’adresse de la boutique Marius Fabre, on pouvait aller visiter leur Musée sur le savon.

Un samedi, nous y sommes allés, et nous avons trouvé facilement (bon ok on a aussi le GPS, mais la boutique Musée est tout de même très grand).

 

P1090206.JPG

 

La boutique est petite mais rustique, je dirais même authentique, toute décorée de bois, nous avons une impression de rentrée dans une vieille boutique de l’ancienne époque, attention, je parle de la décoration d’une autre époque, pas que la boutique parait vieille, car ce n’est pas le cas, elle est propre et bien achalandé.

Lorsque l’on rentre à l’intérieur, on sent bon le savon de Marseille, il y a un large choix d’article à base de ce produit miracle: Gel douche, savon bien évidemment, parfum, crème, …

Marius Fabre est une marque qui existe depuis 1900… quand on pense que l’on est en 2017, c’est énorme toute ces générations qui se sont succédés: Arrière arrière Grand père Marius Fabre qui fonde cette boutique à 22 ans, vient ensuite l’arrière grand père Fernand le fils de Marius, puis le grand père Henry, fils de Fernand, qui lègue la boutique à sa fille Marie Hélène, Une femme, la mère, et aujourd’hui c’est repris par ses deux filles Marie et Julie. Le savoir faire familial qui se perpétue et dont on a envie de connaître leur histoire et l’évolution de ce savon à travers cette famille, c’est pour cette raison, qu’ils ont créé un musée.

 

 

 

Je n’ai pas pu faire de photo dans la boutique, ni dans le musée, car les photos sont interdites à l’intérieur, mais je vous propose d’aller le visiter si vous passez dans le coin, car on y apprend beaucoup, on voit les vieilles machines qu’ils utilisaient pour mouler le savon, on apprends aussi comment ils le fabriquent, il faut 14 jours pour l’élaboration. Et nous avons aussi les différentes utilisations du savon dans la vie quotidienne.

 

 

Si vous habitez trop loin et qu’il vous ai difficile de trouver du savon de Marseille par chez vous, je vous invite à aller sur leur site qui est très bien fait et où l’on peut aussi trouver les usages et commander en ligne: https://www.marius-fabre.com/fr/24-par-usages ou vous pouvez aussi les trouver sur Amazon.

Cette savonnerie se trouve à Salon de Provence, et n’est pas très loin du centre ville, vous pouvez donc aisément y faire un tour à pied pour la découvrir, et y découvrir le musée de l’Empéri et la maison de Nostradamus, pour l’avoir fait il y a quelques années, les visites étaient intéressantes.

Je vous remet l’article sur ma lessive au savon de Marseille, dont je me sers tous les jours vu que je n’achète plus de lessive : https://emilievousdittout.blog/2017/11/19/lessive-au-savon-de-marseille/

Les fées font leur lessive dans une bulle de savon et cuisent leur soupe sur un feu follet.

De Béatrix Beck / Libération – A quoi pensez-vous ?

Non classé, Séjour, Villes et villages

ROYAN

 

 

C’est une très jolie station balnéaire, que je conseille d’aller visiter en Charente Maritime. Son port, sa plage immense, et son marché est l’un des plus beaux de France.

Nous y sommes allés le matin, on ne souhaitait pas manquer le marché, mais il faut avouer,qu’il nous fallut un Gps pour trouver car il est complètement en centre ville. Nous nous étions garés près de la plage, il y avait beaucoup de place disponible, et une vue magnifique sur le port et la mer.

 

 

Ensuite munis de notre Gps piéton, direction centre ville pour arriver au bâtiment où se trouve le marcher, nous avons marché un quart d’heure, tout en visitant, en prenant notre temps. Nous avons été attirés par une imposante bâtisse d’une forme originale, c’était l’Eglise. Royan ayant été touché le 5 janvier 1945 par deux bombardiers, la ville fut détruite à 85%, l’ancienne église n’existe plus. Le maire de l’époque fait construire une Eglise plus moderne, et surtout plus haute pour montrer que Royan n’est pas couché, mais reste debout. D’où cet immeuble moderne de 35 mètre.

 

 

Le marché se trouve d’ailleurs non loin de là et pour le coup, le lieu est tout aussi original.

 

P1060306.JPG

 

Le marché est non seulement jolie, mais en plus, on y trouve de tout, plus besoin de faire ses courses en grande surface (sauf peut être pour tout ce qui est entretien, et encore, il y a des savons). Producteurs de viandes, de poissons, de légumes, de gâteaux, de pain, de miel, de fromage, … tout vous trouverez de tout.

 

 

Après le marché, nous sommes allés direction la plage, et sur la grande avenue, se trouve plein de petite boutique, dont une de bonbon, je vous cache pas qu’on s’y est arrêté, il y avait des bonbons énormes, et la dame nous a même pris toute la famille en photo, il est tellement rare de voir des gens nous proposer de prendre des photos en famille, qu’on est toujours trois sur la photo…

 

 

La ville est magnifique, elle vit, même très tôt le matin, elle est ensoleillé et agréable, il y a peu de voiture qui roule, et les conducteurs nous laissent facilement passer. Il est aussi facile d’y conduire, car les routes sont larges contrairement à d’autre centre ville où les rues sont étroites.

 

 

Les piétons et les vélos ont aussi leur place, d’ailleurs en Charente Maritime, même en dehors des villes, il y a énormément de sentier pour vélo, beaucoup de ville ont aménagé des pistes cyclables, il y a des locations de vélos un peu partout. Tous cohabitent avec calme et respect (ça change du sud lol).

 

 

Près des plages, se trouve des petites boites en forme de maisonnée, où se trouvent des livres, chacun peut venir prendre un livre et lire sur la plage, comme chacun peut venir déposer un livre. Nous avons pu voir des lecteurs poser ci et là absorber par leurs histoires. Cela change un peu des personnes accro à leur téléphone, je dois avouer qu’il y a là bas, une ambiance tellement sereine et calme qu’on en oublie le portable, l’air marin je suppose.

 

P1060322.JPG

 

Pour ceux qui préfèrent lire sur un banc, la ville a tout prévu, on en trouve sur le parcours piéton et piste cyclable.

 

P1060355.JPG

La ville est agréable, il y fait bon vivre ça se sent.

 

 

Les plages sont immenses.

 

 

Vous y passerez un excellent moment.

 

 

 

Non classé, Séjour, Villes et villages, Visite

ÎLE DE RÉ

 

St Martin de Ré,  est la première ville où nous nous arrêtons sur cet archipel. Nous accédons à l’île grâce à un pont où se trouve le péage Belvédère. On doit s’acquitter pour la traversée d’une somme qui dépend de la saison. A notre époque fin avril, nous étions dans la saison considérée comme hiver, et donc nous nous sommes acquittés du prix de 8 euro pour l’aller et le retour, cependant en été, les prix peuvent doubler, le mieux encore est de voir le site directement, cela évitera les surprises : http://www.pont-ile-de-re.com/

P1040314.JPG

Nous nous sommes arrêté à St Martin car mon mari y allait souvent quand il était jeune, et son père aussi, donc un retour en enfance, il souhaitait nous montrer là où il avait passé une parti de son enfance.

St Martin est une jolie ville, mais qui a énormément changé, elle s’est embellie. Nous arrivons à l’entrée de la commune et là nous avons un grand parking gratuit, le reste de la visite se fait à pied.  Le grand parc arboré en face de notre stationnement, nous donne une vue sur la mer et nous permet une promenade calme avec une bonne odeur d’air marin.

 

 

Mon mari trouve la ville changé, plus riche, elle a perdu son authenticité, et je dois avouer que par rapport aux villages de la ville d’Oléron qui sont plus typique, nous sentons dans St Martin de Ré qu’il y a plus de moyen et un autre style de touriste.

 

 

 

 

Nous voyons l’emblème de l’île de Ré avec les ânes culottés. Dans une autre époque, l’âne était utilisé par le saunier ( l’homme qui exploite les marais salant, les producteurs de sels) et le viticulteur ( l’homme travaillant la vigne) pour assurer les transports des marchandises. Choisi pour sa stabilité et son calme, on le protégé avec une culotte pour éviter qu’il ne soit piqué (insectes, plantes épineuses). Ne servant plus, de nos jours, aux transports de marchandises, des passionnées l’ont sauvé de la disparition sur l’île, en l’utilisant pour les promenades touristiques. La famille Léau a permis la sauvegarde en créant un élevage de Baudets du Poitou uniquement destinés à la reproduction.

 

P1040331.JPG

 

En longeant le bord de la ville, nous arrivons très vite au port de St Martin, entouré de restaurant, glacier et boutiques.

 

 

 

 

Une petite boutique nous attire, de loin nous voyons le capitaine Haddock observer par la fenêtre, Tintin s’échappe par une fenêtre du bas, et des Milou observent par les fenêtres… il ne nous en fallait pas plus pour nous approcher de cette mystérieuse bâtisse.

 

 

Vous l’aurez deviné c’est une boutique Tintin, et on y trouve tout ce qui touche le personnage, la bd. Il y a même des bd traduite dans d’autres langues, des tee shirts et autres objets. C’est le seul magasin de France entièrement dédié à Tintin, ils ont un sites internet, le nom de la boutique est dans le thème, « Mille Sabords! » .

 

 

Il fait chaud, on se croirait au printemps (ou en été, mais chez nous les été sont beaucoup plus chaud, 25 degrés nous permet au moins de sortir), on s »arrête donc pour une pause glace chez Marco Paulo. Je demande une glace où il est écrit de saison, à la fraise, mais le serveur me dit que ce n’est pas la saison. Je manque de culture en matière de saison en fruits et légumes en dehors de la Provence. Nous dégustons des fraises en Provence début avril les premières, les « moins bonnes » car se sont le début, mais fin avril et surtout après la foire de Carpentras débute la pleine saison, quand elles sont douces et sucrées à souhait, nous avions été à la foire de la fraise à Carpentras, donc dans ma tête je pensais que c’était la pleine saison partout en France. C’était sans compter que le temps n’est pas identique dans chaque région, le soleil n’est pas aussi présent sur l’île que par chez nous. Du coup je n’ai pas eut de glace avec des fraises, mais avec du caramel beurre salé. Je ne vous cache pas, que j’ai eut un petit manque de ce fruit pendant mon séjour, et pourtant je ne suis pas enceinte lol.

 

Notre visite de l’île nous conduit au phare des Baleines, nous avions fait la veille le phare de l’île d’Oléron, plus petit, plus facile à monter, bien que haut. Nous nous sommes dit qu’il nous fallait au moins ça pour éliminé la pause glace. Très touristique, nous prenons avant tout, le temps de voir un peu les boutiques de souvenirs.

 

 

La visite du phare n’est pas très chère, 3,5 par adulte, à partir de 12 ans, en dessous c’est 2 euro. Je ne vous cache pas que les escaliers sont plus étroit que celui de l’île d’Oléron où l’on pouvait mieux circulait entre ceux qui descendent et ceux qui montent. Nous tournons, nous tournons, on a du mal à en voir le bout, mais nous ne sommes pas sportif. Et lorsque nous pensons arrivés en haut, c’est sans compter les escaliers avec feu, ils ne marchaient pas quand nous sommes arrivés, ce sont des escaliers où l’on doit attendre que les personnes du haut, descendent, nous avons normalement un feu rouge, cependant, vu qu’il ne marchait pas, nous nous engagions, mais il y avait toujours une personne qui descendait et donc on devait redescendre pour la laissé passer. Bon au bout d’un moment on est arrivé à être en haut et admirer la magnifique vue.  Pour redescendre, on a quand même laisser passer les gens qui montaient, car on savait à quel point la montée est difficile.

 

 

En haut nous voyons des personnes pêcher, en redescendant, nous décidons d’aller voir de plus près, mais la plage n’étant pas très accessible, nous décidons d’aller à un autre endroit un peu plus sauvage.

 

 

Nous observons des coquillages, des crabes, et nous entendons le bruit des algues, ça sent l’air marin, c’est vivifiant.

 

Mon mari, apprend aux enfants à trouver des coquillages, à gratter la terre, à être à l’écoute. Nous passons un agréablement moment dans le silence sauvage marin.

Ainsi s’achève notre journée sur l’île de Ré, rempli de souvenir et de paysage. Sur le chemin, en voiture, je vole quelque cliché.