Non classé, Sortie Vaucluse et Alentour, Villes et villages, Visite

UNE FERME EN VENTOUX

Nous achetons depuis peu notre viande de porc à un homme, Richard, qui fait le marché de Carpentras (il se trouve autour de la mairie). Lui et sa femme, Claire, sont indépendant, et on créé « Une Ferme en Ventoux » et se sont lancés dans l’élevage de porc et culture de châtaigne. Début d’été nous lui avions dit qu’on passerait, et la semaine dernière nous avons pris rendez vous auprès de sa femme pour une visite commentée, sur le lieu à St Trinit (village à côté de Sault).

La visite avait lieu le mercredi à 16h, mais le mercredi matin, nous faisons le marché de Sault, et pour éviter de rentrer chez nous et revenir (faire des aller retour pour rien), nous avons décider de pique niquer dans le coin. Justement au marché nous sommes allés faire un coucou à sa femme, qui nous a conseillé de nous avancer et de pique niquer sur leur terrain.

 

LE PIQUE NIQUE

Nous avions pris un poulet patate au marché de sault, ainsi que des fromages de chêvre. Après le marché, direction Une ferme en Ventoux. C’est super, le lieu est sur GPS, on arrive dans un endroit superbe, avec vue sur des champs, des arbres, le ciel, c’est désert, personne à l’horizon, aucune autre maison que la leur.

Ils ont installé sous les pruniers, des tables et chaises pour que les visiteurs de passages, puissent faire une pause, pique niquer, admirer la nature. Au pied de la table se trouve même des boules de pétanques avec le cochonnet, sport nationale du Sud, tout y est, le décor est planté, on sait qu’on va passer une excellente journée.

On mange puis là à l’ombre, on installe notre paillasse (que l’on garde toujours dans notre coffre pour la sieste improviser ou la pause pour admirer), et on se repose avec mon mari, mes enfants eux sont sur leurs téléphones, malgré qu’ils soient du sud, il ne comprennent en rien l’art du repos, les yeux fermés, mais pas endormi, juste couché, en état de conscience, bref on farniente « l’art de ne rien faire ».

Curieux de la forêt, on décide de marcher un peu, et on découvre un peu, ce petit bout de nature, ces arbres majestueux, on se demande depuis combien de temps ils sont là, ils doivent être très vieux… On nous l’apprendra pendant la visite…

Ensuite, on se fait une pétanque en famille, puis une deuxième sans moi. Arrive ensuite l’heure de la visite guidée.

 

20190814_130059.jpg

 

LA VISITE

Richard nous explique qu’avant il était menuisier, qu’il a découvert cette maison avec sa femme, et ils l’ont acheté avec tout les terrains autour. Il a retapé, la plupart du temps seul, mais sa femme l’aidant au maximum, la maison, curieuse, à la fin de la visite j’ai demandé à voir les photos avant, et nous avons pu constater l’impressionnant travail qu’il a fait. Il nous a livré que pendant un an, il y a bossé nuit et jour!!! Et le résultat est bien là, la maison est magnifique, il a fait un travail de titans, mais le résultat est extraordinaire, il nous dit en plus que c’est pas fini, mais c’est déjà énorme!

 

LA CASTANÉICULTURE

On avance dans la forêt, la culture des châtaignes, la castanéiculture, on voit ses arbres, cette forêt qu’il a du nettoyé car avant il n’y avait que des ronces, on ne voyait rien. Il nous raconte que les arbres datent de Napoléon, 1800 pour éviter la famine, à l’époque, tous les fermiers de st trinit avaient leurs châtaigniers, mais à notre époque, plus beaucoup en ont. Il a fait venir un expert en châtaigne, pour connaître la variété des châtaigne qu’il a, l’expert en connait beaucoup de variété, mais il ne connait pas celle là, apparemment, cette variété n’existerait plus, mais lui a su les conserver, pour notre plus grand bonheur. Il en fait de la crème de châtaigne, excellente!

 

20190814_160552.jpg

 

LES COCHONS

Il nous amène ensuite vers les cochons, nous prévient de ne pas toucher le grillage qui est électrique et envoie 6 volt. On voit deux parc de cochon, entouré de deux grillages à 2 mètre 50 d’écart. Il nous explique, la réglementation française stipule qu’il faut deux grillages avec un écart pour que les cochons évitent d’avoir contact avec les sangliers qui pourraient passer, leurs groins (museaux du porcs et sangliers) ne doivent pas entrer en contact pour éviter tout risque de maladie (peste porcines,…) . Dans d’autre élevage où les deux grillages n’empêchent pas le contact entre eux, les sangliers peuvent être vecteur de virus qu’ils passeront à leur congénère , c’est ce qui arrive quand il y a contact, c’est pour cela que lui il a bien séparé de 2 mètre 50 pour être sur à 100% que ses cochons ne soient pas malade par ce biais.
Ce n’est pas tout, lorsqu’il a voulu commencer à se lancer, il a fait venir vétérinaire, nutritionniste et autres spécialistes, ils se sont mis à table, ils les a laissé parler, et ensuite en fonction de ce que les professionnels lui conseillaient, il a exprimé ce que lui voulait et la possibilité de le faire. Il a conçu un aliment exprès pour eux, pour qu’ils soient en parfait équilibre alimentaire. Il leur donne aussi des châtaignes parfois au moment où il les ramassent, c’est pour eux des friandises.

 

20190814_163742 (1).jpg

 

Vu qu’il ne donne aucun antibiotique à ses cochons, il fait en sorte qu’ils ne soient jamais malade. Les cochons n’ont pas de marre car il s’était renseigné, l’été, l’eau stagnante apporte staphylocoque et autres maladies, ce qui engendre forcément la prise d’antibiotique; Il ne donne pas non plus de pomme à ses cochons car cela entraine des coliques et donc prise d’antibiotique. Les cochons sont en plein air, avec une cabane, une parti avec abreuvoir et mangeoire, cabane pour dormir et une autre parti « forêt » où les cochons aiment s’y reposer en été au frais. En pleine canicule, aller sous les arbres, dans une forêt, ne fait pas ressentir la chaleur, on s’y sent bien et le cochon l’a bien compris.

 

20190814_165047 (1)

 

Nous les apercevons, en pleine forme, heureux, gentils, ils viennent eux même à notre rencontre vers les grillages, sans qu’on les appelle. On les voit dans leur milieu naturel.

 

20190814_165702.jpg

 

Il nous explique qu’il les accueille à 2 mois, et qu’il les gardent entre 5 mois et 8 mois, ils pèsent entre 100 et 140kg. Chaque cochon lui coutera entre nourriture et entretien à peu près 10 euro du kilo. Chaque cochonnet a un temps d’adaptation, ou il leur ouvre les deux abreuvoirs, puis en ferme un, et les cochons qui boivent tous en même temps l’un va aller voir de l’autre côté et va trouver le système pour l’ouvrir, et quand tous les cochons ont compris, il ferme les abreuvoirs, et le cochon l’ouvre seul, c’est l’eau de la ville, le système ne gèle pas l’hiver et ne chauffe pas l’été,il est automatique.

 

LE PROBLÈME DES ÉLEVEURS ET AGRICULTEURS 

Justement, il nous explique, il a fait une formation de charcuterie, et il y a rencontré une éleveuse de cochon de Bretagne, qui disait qu’elle avait signé un contrat avec un grand groupe commercial A—– qui lui avait permis de l’aider financièrement à agrandir son exploitation, mais manque de pot, ne lui payait les cochons que 1,15 euro du kilo!!! sachant qu’un cochon coute 10 euro le kilo, le calcul est vite fait pour voir que cette éleveuse (et ils sont nombreux en France) vend à perte, mais elle a un contrat, elle est coincé, elle doit de l’argent à ses fournisseurs, et comme beaucoup d’agriculteur, elle est pris à la gorge partout.. c’est pour cela que beaucoup se suicide dans le milieu de l’agriculture (car les supermarchés font cela avec les éleveurs de cochon mais aussi avec tout éleveurs, et tout agriculteur, légumes et autre c’est pareil). Pris à la gorge, cette femme a donc voulu faire une formation charcuterie pour essayer de sauver un peu son exploitation (et sa vie). Ce jour là, elle pleurait car elle avait perdu un cochon, qui justement devait être son bénéfice, un seul cochon était son bénéfice. Pour vendre 1,15 euro du kilo le cochon, je vous laisse imaginez combien il en faut pour rentabiliser et ensuite voir à quel moment est le bénéfice… C’est sur que là on en oublie le bien être animal et son propre bien être. Le stress du propriétaire se répercute obligatoirement sur les animaux, si on souhaite du profit, on il faut faire un élevage intensif, mais en oubliant le bien être animal…

Une ferme en Ventoux, a décidé, il ne signera jamais avec un grand groupe, il a peu de cochon, mais il est indépendant, et il est heureux, les vétérinaires qui viennent surveiller ses cochons et qui parfois viennent à l’improviste, lui disent qu’ils ont rarement vu des cochons aussi en forme, ils sont rarement malade. Bien sur qu’il y a parfois rupture de stock, mais peu importe, du moment que ses animaux, lui et sa famille vont bien.

Le soucis se pose quand il les emmène à l’abattoir, ses cochons risquent de rencontrer des cochons malades car certains éleveurs peu scrupuleux, ont des animaux malades, mais s’en foutent et les envoie tout de même… et donc risque que la maladie se propage… là encore, il fait attention, il met son grain de sel.
Quand il accueille ses cochonnet, il fait attention à ce que ses cochons ne stressent pas, ils les achètent à 2 mois, ils ont jamais vu le jour, ils vivaient dans un élevage où ils restaient enfermés. Le livreur s’il a le malheur de les balancer, Richard montera dans le camion et le disputera.

 

 

LA BOUTIQUE

À la fin de la visite, on arrive à la boutique, il y a du pâté, de la crème de marron,.. Nous avions commandé notre colis la semaine d’avant (selon les commandes, on les a la semaine d’après, ou deux semaines après, il amène ses cochons le lundi et les récupèrent le lundi d’après) que nous avons récupéré et pris un bocal de crème de châtaigne. Justement pour la crème de châtaigne, il nous a expliqué qu’il met les châtaigne quand il les a ramassé, dans un seau d’eau pendant dix jours, eau qu’il change chaque jour, et celles qui remontent ont le vers, lui il les donne à ses cochons, mais ailleurs, chez d’autres professionnel, ils les gardent et les mettent dans la crème… Ça me rappelle les vendanges avec les machines professionnelles: https://emilievousdittout.blog/2017/10/02/les-vendanges/.  Vous trouverez la grille de tarif, si cela vous intéresse, sur leur site à cette adresse : https://www.unefermeenventoux.com/tarifs

 

20190814_171225

 

UNE FERME EN PAIX

Une ferme en Ventoux, c’est plus qu’une entreprise familiale, c’est une passion, un amour de la nature, car ce que j’ai omis de dire et qui est le plus important, c’est qu’il n’y a aucun pesticide dans sa culture, aucun produit chimique, il est nature. Il a le label Bio, mais le label Bio accepte les produits chimique dans leur culture, un petit pourcentage, mais un pourcentage tout de même, lui n’en accepte aucun et il n’y en a pas dans ses terres. C’est une sauvegarde de l’environnement, des animaux, sur ses terres on sent la paix, l’amour, et la joie, une sérénité. Richard est serein, sourire doux et gentil, sa femme est un amour, souriante, sympathique, bref ils sont accueillant, et ils aiment faire visiter leur ferme aux gens!

Si vous passez dans le coin, allez y faire un tour, appeler les, le contact est sur le site, et profitez du calme ambiant qui y règne, ok l’été il y a les cigales, mais chez nous, elles nous détendent.

 

 

 

ps: j’avais fait de super photo, mais mon mari a voulu ma carte, et dans la précipitation j’ai cru que je l’avais sauvegardé et en fait non du coup j’ai tout effacé et mon mari a formaté la carte…  Heureusement, ce jour là mon fils avait aussi pris des photos, donc ce sont ses photos que j’ai mis! De toute façon on y retournera, et j’en ferais d’autre.

Publicités
Non classé, Sortie Vaucluse et Alentour, Villes et villages

SPACE INVADERS BUIS LES BARONNIES

Hier nous sommes allés en famille, jouer à Space Invaders à Buis les Baronnies, le jeu était offert par la mairie de la ville, que je remercie amplement car mes enfants, mon mari et moi on s’est régalé.

C’est un escape game, grandeur nature, dans la ville, un peu comme celui qu’on avait fait à l’île de Ré: https://emilievousdittout.blog/2019/04/22/escape-games-outdoor-st-martin-le-portail-magique/

Sauf que là, nous devions être une centaine au moins de participant, qui formaient tous une petite équipe entre quatre et six personnes.

BUT DU JEU

Les services de renseignement ont aperçu un vaisseau extraterrestre à côté de Buis-les-Baronnies. Un extra terrestre place des balise de positionnement dans la ville pour envahir la Terre. Cet extra terrestre se cache dans la ville sous une apparence humaine, il a une langue bleu ce qui fait qu’on peut le reconnaitre à coup sur. La mission es de localiser l’extra terrestre en 1h45 de jeu.

RENDEZ VOUS

Nous devions venir entre 14 et 16h devant la salle J Coupon, qui se trouve à l’entrée de Buis, pour inscrire notre équipe. Nous avions choisi à l’origine Alien Buster, mais il était pris alors j’ai choisi Alien Catcher. Il fallait des téléphones portable avec une application Flash QRcode, et ça c’était galère car ils ne nous en conseillaient aucune, et le soucis c’est que beaucoup dans les premières étaient rempli de pub, au bout de 10 minutes et cinq applications de téléchargées, nous en avons enfin trouvé une. Les organisateurs devaient avoir surement des Iphones car ils nous ont dit que sur l’Iphone l’application y était déjà.

Après téléchargement de l’application, nous avons flashé leur première balise pour faire apparaître le jeu.

Mais avant que le jeu ne commence, il faut savoir que dans le sud, quand on donne un rendez vous, il y a ce qu’on appelle le quart d’heure provençal, et ça, c’est une vrai plait, les organisateurs de tout bord, attendent 15/20 minutes… nous étions arrivé à 15h30, l’organisateur au téléphone disait aux gens de venir à 15h45/15h50 dernier délai pour commencer le jeu, et en fait ils attendaient, attendaient et les gens au soleil, en pleine cagne, on transpirait, c’était affreux!! Surtout qu’il n’y avait pour la plupart que des vacanciers, donc on était déjà tous présent à l’heure… les provençaux étant ailleurs…

 

P2220197

 

DÉBUT DE LA PARTIE

On nous présente le jeu, on a chacun des badges pour être vue, et un coffre que l’on doit ouvrir pour avoir le plan de la ville avec les balises, les consignes, des photos d’humains où se trouvent un extra terrestre, on doit trouver lequel… mais pour ouvrir ce coffre, il faut un code, et donc voir un mini film.

Ma fille a trouvé le code du coffre en déchiffrant les alphabets, quand on a eut nos papiers en mains, on a laissé le coffre (tant mieux, il était lourd) et nous sommes tous partis.

Sauf que, c’est pas si facile, on devait attendre  au moins 5 minutes entre deux balises pour flasher les codes, si on flashe une balise, elle est désactivé dix minutes pour les autres équipes. Certaines balises sont piégées et on doit répondre à des énigmes pour avoir un indice, et entre nous, nous sommes tombées que sur des balises piégées . Et le top, du top, était que tout au long de la partie, quand on cherchait les balises, deux robots ennemi (habillés en Men in Black) essayer de nous empêcher de réussir la mission, s’ils touchaient un membre de l’équipe, elle était définitivement éliminée, Ils avaient un problème mécanique et ne pouvaient pas tourner à droite, sauf que vers la fin du jeu, on s’est fait avoir par un qui a fait un tour sur lui même et a tourner à sa gauche qui était à sa droite avant, on a piqué un sprint de malade et on est passé par une porte ouverte ptdrrr Mon mari qui en plus les cherchaient quand on tournait à droite, il faisait son beau, plusieurs fois en plus lool il nous a fait courir et parfois nous séparer..

 

LES QUESTIONS

Les questions étaient plus ou moins facile, du style quelle est le nom de la fusée, ou quel est le deuxième homme a être allé sur la lune, ou quelles sont les mois d’été,.. C’était des questions avec en général trois choix de réponses.

LE DÉROULEMENT

Nous avions un plan où se trouvaient les balises , encore fallait t’il les chercher, car cela pouvait être n’importe où en l’air, sur une gouttière, sur un grillage, caché par un arbre,…

Nous avons trouvé notre première balise, mais elle était bloqué dix minutes, du coup pour ne pas perdre de temps, nous sommes allés ailleurs, et c’est la que l’on a vu nos premier robot… mon fils nous dit « il y a des robots », ils étaient loin mais venaient dans notre direction, je cris « oui c’est eux on fait demi tour, ils nous on vu et ils arrivent », ils marchaient, sauf que mon mari n’a pas compris, puis quand il a compris il a dit « ça va ils sont loin » et il a fait son beau, les robots se sont mis à courir et nous on a couru et on est revenu où se trouvait la balise, sauf que on avait tournée à une impasse à gauche (début du jeu et la panique, on pas réfléchis) on s’est caché près des voitures, on a attendu et j’ai dit à mes enfants, cachez vous derrière les voitures, et aller jusqu’à la balise, scannez là, les 10 minutes ont du passer, et effectivement, elles étaient passé.

Des fois, à des rues, on courait pour prendre une petite rue pour échapper aux robots et en face de nous on voyait des gens courir pour échapper aux robots aussi, on se retrouvait à se demander… où l’on passe? mais on attendait et hop la voie était libre. Vers la fin, ils ne courraient qu’après les familles qui avaient bientôt terminé, donc il suffisait de ne pas les suivre.

 

FIN DU JEU

Trois familles ont gagné car en fait il n’y avait pas qu’un seul extra terrestre, mais trois, on s’est tous réunis aux Arcades (là où se trouvent une place avec restaurants, commerce et arcades) , les trois équipes ont gagné un carton de bière locale, du thé, de la tisanes, ils ont pu se faire prendre en photo avec les extra terrestres. Le jeu s’est terminé avec un apéro (pizza et quiche), des jus de fruits, de l’eau et de la salvetat.

 

FATIGUÉS

Eh oui, on a marché dans toute la ville, on a parfois couru il faisait très très chaud plus de 37° je pense, mon mari a fini avec un mal de tête dû à la chaleur. Mais c’était une super après midi, les enfants ont adoré et nous aussi.

Non classé, Séjour, Visite

VOYAGE SCOLAIRE EN ANGLETERRE

Ma fille a été en voyage scolaire en Angleterre, 450 euro, en avion et elle était hébergé chez une famille anglaise. Les filles (oui ce n’était que des filles, les garçons partent en cinquième en Angleterre, et les filles en quatrième).

Je m’étais renseignée avant auprès d’autres mamans (de filles et garçons) qui savaient à peu près comment cela se passait, et heureusement car il faut savoir que la nourriture n’étant pas super bonne en Angleterre, nous sommes plusieurs parents à avoir mis dans la valise des paquets de chips, bonbon et autres… (forcément il ne fallait pas de truc périssable, sinon j’y aurai mis des légumes et des fruits… ).

 

LE DÉPART DE FRANCE

Le départ en avion nous a bloqué mon mari et moi toute une matinée, on nous avait donné rendez vous à l’aéroport à 8h30 pour un départ à 11h25.

Chaque enfant avait une petite valise et un sac à dos, avec leur pique nique pour le midi (qu’ils ont mangé dans l’avion). La compagnie de voyage était easy Jet. La valise n’avait pas de limite de poids, mais avait une limite de taille, l’équivalent de la petite. Pour le sac à dos par contre, s’il dépassait 10kg, il devait allé en soute.

On nous avait prévenu pas de bouteille avec de l’eau dedans, pas de liquide sauf dans un sachet congélation à zip et limité à 100ml en tout (on avait mis un petit tube de dentifrice et une petite bouteille de gel douche récupéré dans nos vacances à Belambra).

Une amie à ma fille avait des compotes, des bouteille d’eau, gel douche et shampoings, on lui a tout pris.

La douane passé, les filles et les profs accompagnant n’avaient plus qu’à attendre l’avion.

20190614_130141

 

L’ARRIVÉE EN ANGLETERRE

Le voyage a duré environ 1h30, ils ont mangé dans l’avion et sont arrivé à Londre. Là bas, un bus de deux étages, un bus français (tout était écrit en français) les attendaient pour les faire voyager toute la semaine.

Tous les soirs à 19h les enfants rejoignaient leur famille anglaise. Tous avaient apporté un petit cadeaux, de la nourriture principalement, croquant aux amandes, berlingots,..

La plupart des filles, se sont plaintes que leur cadeaux souvenir avaient été offert à d’autre. Une famille devait aller à un anniversaire, ils ont offert, et ce devant les filles qu’elles hébergeaient, leur cadeau souvenir à la personne qui fêtait son anniversaire.
La dame qui hébergé ma fille et ses amies, a offert les paquets de biscuits que les filles avaient apporté, aux garçons allemand qu’elle hébergé le dernier jour, et les chocolats que les allemands ont offert à la dame, la dame les a donné aux filles… Du coup ma fille est revenu avec des souvenirs d’Angleterre et des chocolats Allemands … Il y a eut plusieurs cas de ce style, deux familles anglaises qui recevaient les filles se sont échangé les cadeaux reçu aussi..
Comme je disais à ma fille qui l’a un peu mal pris, je lui ai dit : »En France, c’est mal vu d’échanger ou de donner un cadeau reçu, mais il faut le voir autrement, regarde la dame vous a donné du chocolat allemand, et elle a donné les souvenirs aux garçons, c’est un geste gentils. De plus, mieux vaut qu’elle donne les cadeaux qu’elle n’utilisera pas, plutôt qu’ils pourrissent ou soit jeté à la poubelle ».

Ce qu’il faut savoir c’est que les familles anglaises qui reçoivent les enfants, reçoivent chaque semaine des enfants ou autres de différents pays. Donc ils reçoivent chaque semaine des souvenirs, elles sont payées aussi, le forfait que l’on paye pour le voyage, une parti va à la famille.

 

 

Pourquoi les enfants vont dans des familles et pas à l’hôtel? 

Il y a plusieurs bonnes raisons à cela:

La première est l’immersion, l’école souhaitait que les enfants parlent avec leur famille, à savoir qu’un Anglais ne parle pas français, enfin du moins c’est rare de voir un anglais parler français. Ils n’y a pas ou très peu de traduction là bas, ils ne veulent pas se casser la tête, et s’ils ne vous comprennent pas, c’est à vous d’essayer de vous faire comprendre, et ils sont très moqueurs quand cela arrive.

Les hôtels sont hors de prix en Angleterre, 450 euro pour l’avion, 5 jours de visites et les familles, je pense que s’ils auraient été à l’hôtel, ça aurait couté beaucoup plus cher.

LE COMPORTEMENTS DES ANGLAIS

Ma fille me disait (et d’autres enfants des années précédentes) que les anglais se moquent dès qu’ils disaient certaines phrases, du style pour ma fille et ses amies « Can you repeat please? » , la dame s’écroulait de rire. Nous imaginons souvent les anglais très droit, souriant peu et pourtant des témoignages sur l’incompréhension des français qui les font mourir de rire sont pléthore.

La dame chez qui ma fille était, dans l’ensemble ça allait, bon le matin elles avaient des confitures citrons, oranges, fraises, myrtilles, dont certaines périmées, le beurre de cacahuète, des céréales kellogs, une marque Anglaise du style, comme Kellogs, des pains grillés (qu’on appelle des toasts).

Le midi, les filles sortaient visiter avec leur classe, chaque famille s’engageait à leur fournir le pique nique. Les Anglais ne sont pas connus pour leur gastronomie, ou du moins s’ils le sont, c’est avec des mélanges un peu bizarre.
Ma fille a eut un sandwich concombre (ah les Anglais sont fan de concombre, vous l’entendrez souvent les sandwich au concombre), avec de la mousse de canard et beurre!! Mousse de canard et beurre bonjour le gras !
Un sandwich avec du jambon et du coleslaw, bon mais avec un goût bizarre.
Le dernier jour c’était panini fromage jambon, c’était déjà mieux lol

Dans l’ensemble elle a bien mangé, le soir on les avait prévenu, les familles ne mangent pas avec eux, car les anglais mangent tôt. La dame n’a pas mangé avec eux le premier jours, les filles ont mangé hamburger frites et maïs grillés. Il y a des filles qui ont carrément mangé des brocolis toutes seules, et leur familles sont allées se prendre KFC, remarque les filles étaient dégoutées mais elles ont mangé mieux que leur famille.
Par la suite, la dame mangé avec les filles, vers 20h, elles discutaient toute ensemble.
Une fois le repas fut quiche lorraine, patate, une salade verte et du coleslaw et fraise pour le dessert. Les repas étaient copieux pour les filles, mais une heure après, les filles avaient une impression de ne pas avoir mangé, c’était bizarre, elles avaient faim et pas faim… peut être le changement de nourriture..

Les anglais ont deux phrases qui se ressemble beaucoup pour dire « est ce que vous avez aimé? » et « est ce que vous en voulez encore? « . Dans les deux phrases il y a le mot like et les filles ne comprenaient pas trop la différence entre les deux, une soir lors d’un repas, la dame leur a posé une question, les filles ont pensé que c’était « vous en voulez encore? » , et elles ont répondu non, toutes les trois, mais au vu du visage triste de leur hôte, elles pensent que la dame leur a posé comme question « est ce que vous avez aimé? ».
Personnellement, quand je pose une question et que la personne étrangère me dit « non », je lui repose la question en mimant, pour être sure qu’elle a bien compris ce que je lui disait et que j’ai bien compris sa réponse.

La dame devait récupéré les filles le soir à 19h et le matin les amener à 8h, elle était toujours en retard le soir et le matin et ne discutait pas avec les professeurs, on voyait qu’elle était là que pour l’argent, mais peu importe, elle les a bien traité.

LES VISITES

Les filles ont pu visiter, Londre, avec le fameux Big Ben, mais en travaux ça rendait très moche.

 

BIG BEN EN TRAVAUX

 

IMG_20190617_045025.jpg

 

ÉGLISE MARY POPPINS

IMG_20190617_050514

WINDSOR CASTLE et la relève des gardes

 

 

Il est connu que les gardes ne bougent pas et ressemblent trait pour trait à des statues de cire. Ma fille l’a vu un peu bouger, d’ailleurs les filles, pensaient à une statue et quand elles l’ont vu bouger elles ont trouvé cela étonnant.

CAMBRIDGE

 

 

En visitant Cambridge, ils ont pu apercevoir un rejeton du pommier où Isaac Newton aurait découvert la théorie de l’attraction universelle. Le rejeton est planté juste en bas de là où se trouvait sa chambre. L’arbre originel se trouve à Grantham, il est plus vieux et en plus mauvais état.

Cambridge est une université très connue et une ville étudiante.

Les enfants ont appris que Oxford ou Cambridge, l’un des deux, avaient été créé, et les enfants qui étaient viré mais de famille riche, on les envoyés dans l’autres université (Oxford ou Cambridge), c’est comme ça qu’a été créé l’autre université. De nos jours, les écoles sont très réputées et ne prennent donc pas n’importe qui, cependant ceux qui voudraient y faire leurs études, n’auraient le droit de postuler que dans l’une des deux grandes écoles, soit Oxford, soit Cambridge. Si une personne enverrait sa candidature dans les deux universités, elle serait refusée automatiquement dans les deux.

 

CANTEBURRY

 

 

BRISTISH MUSEUM

 

LES SOUVENIRS

On avait dit à ma fille « ramène des scones », et en fait il n’y en a pas. Elle m’a ramené un portefeuille anglais, à son frère un gomme et un porte clé avec son initiale en couleur anglaise. Mon mari a eut des bonbon M&M (faut savoir que je n’en achète pas, et lui adore, donc pour la fête des pères, elle était allé dans une boutique de M&M’S world).

 

20190616_191943.jpg

 

Elle s’est ramené un pull et une tasse Harry Potter, il y a apparemment là bas beaucoup de boutique Harry Potter, c’est carrément une institution. Elle a vu une gare où il y avait soit disant la copie du train Harry Potter, mais en fait pas du tout, ça ne ressemblait pas.
Ils vendaient aussi des chocogrenouille (6 pound, pas loin de 6 euro), Berthi Crochu, … bref tout ce qui se rapporte à Harry Potter.

Les bonbons là bas sont les Jelly Bean, et les bonbons de dessin animés aussi (Bob L’éponge). Les Jelly Bean sont très bon d’ailleurs.

Chaque enfants avaient l’équivalent de 100 euro, mais les souvenirs là bas sont très cher. Dans l’ensemble ma fille a bien géré, mais d’autres enfants avaient amené beaucoup plus.

LE DÉPART

Pour le retour par contre, il y a eut comme un malentendu, les sac à dos devaient aller dans les valises, et les valises aller en soute, mais comme il y avait les repas et surtout que les valises étaient pleine, ils sont arrivées à faire en sorte que les valises partent en soute et les sac à dos puissent être gardé par les enfants… Peut être ils ont payé en plus, je ne sais pas.

 

ANECDOTES 

Au départ de Marignane, un des professeurs, qui avait pris une valise plus grosse, a eut un soucis d’embarquement, il a du payer en plus et a du mettre sa valise en soute. Il n’avait pas sa carte bleu, un autre professeur lui a prêté la sienne, car il s’énervait et a même dit : »C’est bon je reste là, je part pas », l’autre professeur lui a dit : »oh non , tu viens, on a trop besoin de toi ». À savoir que ce professeur d’anglais a fait ses études en Angleterre, et a déjà eut le même soucis de valise et d’embarquement l’année passée avec les garçons. À croire qu’il n’a pas retenue la leçon, j’espère que l’année prochaine, il s’en souviendra.

Ma fille a appris là bas, que certains étudiants étaient virés des écoles car ils mettaient de la vodka dans des oranges et les vendaient.

Un enfant de 4 ans est tombé amoureux d’une des filles que sa famille hébergé.

Le premier jour, l’après midi, les filles sont restées six heures dans le bus, car il y avait des bouchons, dont l’un des bouchons a été créé par leur bus. Ils ne sont jamais arrivés à trouver le musée de l’histoire naturel et un autre musée qui était prévu.

Le dimanche matin, vu que c’est une école catholique, certains sont allés à la messe et d’autre sont allés visiter le British Museum.

Dans l’ensemble, ma fille a passé un excellent séjour en Angleterre, et c’était d’autant plus sympathique qu’elles sont parties la dernière semaine de cours.

Séjour, Visite

LA MIELLERIE L’ABEILLE EN RÉ AU VILLAGE ARTISANALE DE LOIX

Le premier jour sur notre île, le dimanche, nous avons été au village artisanale de Loix. Il y a plein de boutique pas forcément artisanale, mais locale, un grand parking pour y accéder.

Notre première boutique fut la Miellerie L’Abeille de Ré, c’est un magasin attrayant et très grand qui cache derrière ses murs, une multitude d’informations. Une exposition sur la fabrication du miel, et les abeilles, puis des ruchers qu’on peut voir et une vidéo explicative, voilà ce que vous trouverez entre ces quatre mur et derrière. Elle propose en plus des visites guidées et des ateliers. Ils ont 200 ruchers sur l’île, et 750 sur le continent.

P1760032.JPG

Nous avons regarder la vidéo de l’apiculteur, expliquant toutes les étapes de l’extraction du miel, et les ruchers, les abeilles, leur environnement.


P1760044.JPG

Ensuite nous avons pu observer les abeilles dans un rucher, où les abeilles passent par des passages pour aller à l’extérieur, on les voit revenir avec leur pollen. Chaque côté s’ouvrait, et le dessus était leur complément alimentaire pour l’hiver. On voit donc l’intérieur de leur habitats d’un côté comme de l’autre.

P1760052.JPG

C’est aussi ici que sont réunis les récoltes et où le miel et les autres produits au miels sont élaborés.

P1760055

Nous sommes revenue à la boutique et nous avons pris du miel de l’île, des bonbons au miel (ils sont délicieux), et de la propolis car j’étais malade. La propolis a un goût assez fort en bouche, mes enfants n’aiment pas, mais c’est excellent quand on a de la toux, c’est aussi excellent pour les défenses immunitaires. Nous avons aussi acheté un piège à frelon adaptable à un bocal standard, il y en a aussi pour des bouteilles en plastique, mais nous ne consommons pas de bouteille plastique.

 

P1760036

 

Voilà notre petite visite dans ce jolie endroit, n’hésitez pas à y faire un tour si vous adorez le miel, il y en a pour tout les goûts.

Pour plus de renseignement allez sur leur site: https://www.abeilledere.com/fr/la-miellerie

 

 

“Nous sommes les abeilles de l’Univers. Nous butinons éperdument le miel du visible pour l’accumuler dans la grande ruche d’or de l’invisible.”

De Rainer Maria Rilke / Lettre

Séjour, Visite

ABBAYE NOTRE DAME DES CHÂTELIERS

Notre dernière soirée sur l’île de Ré, nous avons voulu faire un tour en voiture, voir un peu les paysage une dernière fois.

En revenant de Rivedoux, nous avons été attiré par cette ruine, la nuit commencé à tombé et nous trouvions ce monument magnifique.

 

P1770020

 

Nous nous sommes garés et nous avons avancé vers cet endroit magique, je ne saurais expliqué, mais ce lieu en plus d’être attractif, et aussi apaisant et serein, nous avions envie de rester, malgré la nuit qui arrivait bien vite.

Nous avons admiré cette Abbaye sur toute ses coutures, dans tous les coins. Une plaque explique son histoire, nous l’avons lu car nous étions intéressé et curieux de voir cette bâtisse si jolie, avec des énergies tellement positives que nous voulions en savoir plus.

 

P1770023.JPG

 

Nous avons aussi été sur internet, pour des compléments d’information.

C’est une ruine d’Abbaye cistercienne (ordre monastique, c’est tout simplement des moines). Fondée en 1150 par des moines cisterciens et leur abbé avec l’autorisation du seigneur local Elbe de Mauléon.

Elle connaîtra une première destruction par la flotte Anglaise en 1294, puis sera reconstruite par la suite.

Deuxième et troisième destruction pendant la guerre de cent ans (1357 à 1453 opposant les familles royales Plantagenêt et les Valois) une en 1388 et une autre en 1462.

Quatrième destruction en 1574 pendant les guerres de religion, les Huguenots dévastent l’Abbaye et les moines cisterciens l’abandonnent.

En 1625, des pierres sont récupérées pour construire le Fort de la Prée. Le reste des ruines sera placé sous la compétence des Oratoriens (sociétés de vie apostolique (relatif aux apôtres) catholique), qui transforment le choeur de l’ancienne Abbaye en Chapelle et la dédient à Saint Laurent, jusqu’en 1793.

Au fur et à mesure des années, l’Abbaye se détériorera peu à peu mais elle servira d’amer (point de repère fixe utilisé pour la navigation des bateaux) car la façade de l’abbatiale sera longtemps peinte en noir et blanc.

Les ruines de l’Abbaye sont restaurées en 1997 par le conseil général de la Charente Maritime.

 

Le temps se rafraîchissait et pourtant, il y avait des endroits, notamment sur le chemin, où se trouve une plaque marron par terre, on sentait de l’air chaud, bien chaud. On le sentait aussi près des ruine à certains endroit.

Dans l’Abbaye se trouvait des ossements de moines, ils les ont déplacé et mis dans le jardin avec une pierre tombale.

 

P1770029

 

Et alors qu’on faisait le tour, la lune c’est levé et elle était énorme et rose.

 

P1770063

On la voit petite sur la photo, mais en vrai, elle nous paraissait bien plus grosse. Voilà comment s’est achevé notre séjour sur l’île de Ré.

Non classé, Séjour, Villes et villages

ST MARTIN , ÎLE DE RÉ

Nous étions souvent sur St Martin, c’est là où se trouvait le Belambra , mais c’est aussi là où l’on se rendait pour notre jeu escape game outdoor et là où l’on est parti pour notre voyage vers Fort Boyard et L’île d’Aix.

 

P1760633

 

Cependant il faut savoir que lorsque l’on va sur St Martin, il y a un parking payant, très cher le parking Vauban, c’est 1h gratuit et les heures en plus peuvent monter rapidement, une fois on est resté six heures on a payé 13 euro et quelques…
Nous sommes allés une fois nous garer là bas, les autres fois on allait au parking du cimetière qui est gratuit, un peu plus loin, mais c’est agréable car on marche dans les rues de la villes avant d’arriver dans le centre.

P1760073

On nous avait conseillé les glaces de la Martinière, elles sont bonnes, pas trop chère, ce ne sont pas les meilleures glaces que l’on ait mangé (les meilleures que l’on ait mangé de toutes notre vie étant à Maubuisson chez Feuillet ) mais elles ont la particularité d’avoir des parfums originaux, le coquelicot c’est super bon, ils ont aussi framboise poivron.

P1760104.JPG

Le premier jour, pour avoir de quoi manger au petit déjeuner, nous prenions du pain et nous avons trouvé une boutique de confiture excellentes, et pourtant moi, je suis pas fan de confitures, mais là on pouvait les gouter, elles étaient moins sucrés que les confitures banales, et elles sont préparés en chaudron comme avant. Cette boutique « LES PAPAS CONFITURIERS » est vraiment à faire si on aime les bonnes confitures avec des mélanges originaux. On a pris trousse chemise , mélange d’abricot et cassis, henri IV , mélange de kiwi et citron et châtaigne. Les prix sont un peu cher, 6 euro le pot, mais elles valent le goût de faire un détour. https://www.lespapasconfituriers.fr/

 

 

 

La boutique Tintin est aussi un passage obligée dans la ville, elle est petite et il y a beaucoup de monde, mais on y trouve les albums dans beaucoup de langues.

 

P1760109

 

C’est très touristique, le dimanche la ville est comme les champs Elysée, un monde fou. On s’est souvent promené dans les rues désertes pour échappée à la foule.

 

P1760143.JPG

 

L’Eglise St Martin.

 

P1760123

 

Le parc pour promener près de la mer.

 

P1760642.JPG

 

 

Non classé, Séjour, Visite

ÉCOMUSÉE DES MARAIS SALANT. ÎLE DE RÉ

Le matin nous avions fait la ferme des baleines, nous avions mangé des huitres, puis nous sommes allées, l’après midi, à l’écomusée des marais salant, qui se trouvait sur la ville de Loix.  Nous avions essayé d’y allé la veille au matin, mais l’écomusée était fermé n’ouvre qu’à 14h30, pour accueillir les visiteurs, mais la première visite n’est qu’à 15h.

La visite dure 45 minutes à 1h, on a payé 18 euro pour deux adultes et deux enfants de moins de 18 ans. Avant la visite on peut voir une exposition sur le sel.

P1760936.JPG

 

Ensuite on nous fait passer dans une salle où se trouve la maquette à petite échelle des marais salant que l’on va visiter. C’est là que la guide nous explique leur marais, et nous raconte l’histoire de l’agencement des marais, et la technique des différents niveaux qui date du moyen âge, ce sont des moines qui ont créé ce lieu.

 

 

Pour récupéré le sel de la mer, ils ont créé plusieurs bassin à côté de la mer, et l’eau les traversant un à un pour finir dans le dernier avec moins d’eau, reste plus qu’à laisser l’eau s’évaporer et ne récupérer que le sable. Cela s’appelle la technique séculaire et favorise l’évaporation naturelle de l’eau grâce à ce long cheminement.

 

 

A ce moment là, le saunier (le monsieur qui récolte le sel) faisait rentrer l’eau, le sel avait été ramassé.

 

En plus de visiter les marais salant, on peut observer les oiseaux du coin, ou des crabes, des poissons, ayant passé avec l’eau dans les bassins.

 

P1760970.JPG

 

Et les plantes la moutarde et le maceron que l’on voit partout sur l’île.

 

C’est vraiment une visite sympa à faire et intéressante si on souhaite savoir comment on récolte le sel sur l’île.

La fin de la visite se fini en boutique où il y a du sel, de la salicornes, des condiments bien sur, mais pas que, il y a aussi des sucreries, des biscuits,..

 

P1760927.JPG

P1760926.JPG

 

Pour plus de renseignement, ou pour commander sur la boutique, le site est là: http://www.marais-salant.com/

 

Séjour, Visite

LA FERME DES BALEINES

C’est une ferme ostréicoles qui en plus d’élevé des huitres, élève des gambas et des dorades.

 

P1760763.JPG

 

Au départ, cette ferme était un élevage intensif de bar, mais le coût de l’élevage du bar étant tellement cher, la ferme avait fait faillite, une société a racheté, mais elle a fermé aussi puis la Ferme des baleines a racheté et a décidé d’élevé des huitres de la nurseries (toute bébé) à l’âge adulte, ce qui reste rare. En général les huitres parcourent 4000 km avant d’arrivé dans nos assiettes, elles sont en nurserie en Espagne ou ailleurs, puis elles reviennent en France pour la fin de leur vie.

La ferme des baleines les gardent en nurserie, et les changeras d’endroit tout au long de leur croissance. L’eau venant du bassin d’à côté par des tuyaux pour aller dans leurs bacs de nurserie.

 

 

Nous avons pu toucher les toutes petites huitres, cela demande beaucoup d’entretien, ils doivent les secouer pour recréer une ambiance de la mer, puis les secouer aussi pour enlever leur excréments. Ils élèvent aussi des palourdes, où ils font la même chose que pour les huitres. On leur a dit qu’il ne leur restait plus qu’à faire l’accouplement des huitres, vu qu’ils les ont toutes petites, ils nous ont dit qu’il leur fallait un laboratoire, et c’est en projet, le laboratoire est en train de se faire.

 

 

On a pu voir donc toutes les étapes, jusqu’à la claire (les sortes de grands bassin où les huitres finissent leur croissance avant d’arriver jusqu’à notre assiette, elles ont une appellation « fine de claire », elles sont également moins salé que si elles avaient été élevé en pleine mer, jusqu’à la fin).

Il vidaient un bassin pour le nettoyer et faire venir des gambas, d’ici trois semaines. Nous n’avons pas pu le voir, cependant nous avons pu voir les bassins à bébé dorades, et les enfants ont pu les nourrir.

 

P1760899.JPG

 

Comme l’endroit est très grand, ils louent une parti du lieu à une société qui cultive des algues, et d’autre produit du style maceron (c’est une baie que l’on peut trouver un peu partout sur l’île et que l’on mout et cela devient un condiment comme le poivre), nous avons goûté le maceron sur la plante, cela a un goût fruité et un peu poivré. On a aussi goûté la moutarde qui a un goût de wasabi, c’est les plantes jaunes sur les photos dessous.

 

 

La visite de la ferme coute 9 euro + un verre de blanc + 3 huitres (à choisir parmi celle proposé, nous avons pris les spéciales et les grands cru, c’étaient les meilleures que l’on ait mangé), on en a d’ailleurs repris un peu plus pour notre repas.
Sinon c’est 12 euro + un verre de blanc + 6 huitres. Le verre de blanc a été conseillé par un sommelier, pour aller avec les huitres, d’après mon mari, l’ensemble se mari bien.

Ils ne proposent rien pour ceux qui ne boivent pas d’alcool, mais retire un euro pour le fait qu’on n’en prenne pas.

Leur boutique est sympa, ils ont des sucettes en caramel super bonne, des chocolats au caramel excellent, un couteau à huitre, des épices et condiments de leur société locataire.

 

 

Je conseille la visite qui nous apprend beaucoup sur l’élevage des dorades, des palourdes, des huitres, des gambas, et on voit même la culture des algues et des salicornes, puis on goûte leur produit et les plantes.

 

 

C’est une balade sympa qui nous apprend beaucoup, ludique pour les enfants, et qui complète notre visite à la cité de l’huitre que nous avions faites l’année dernière à Marenne Oléron.

Non classé, Séjour, Visite

CHÂTEAU ROYAL D’AMBOISE

Pendant les vacances, nous sommes montés chez mes beaux parents, et nous sommes allés visiter la ville d’Amboise, où se trouve, en plus du château royal, le CLOS LUCÉ, le château de Léonard de Vinci, que François premier lui avait offert pour l’avoir à proximité. A proximité c’est le mot, car il n’y a que 700 mètres qui les séparent.

A la mort de Léonard de Vinci, son corps a été enterré dans la chapelle du château, comme il le souhaitait.

Le château royal d’Amboise est comme tout autre château, il est majestueux, il surplombe la ville, il y a donc une magnifique vue tout en haut, et même du parc.

Lorsque l’on arrive, on voit la queue, pour accéder à l’entrée (car oui, on ne le voit qu’en avançant, mais après l’entrée il n’y a pas de file indienne, le parc est assez grand pour qu’on ne soit pas les uns sur les autres). C’est une attente, en vacance de février je parle, en été c’est peut être un peu plus… d’un quart d’heure… et ce n’est pas les vigiles qui vérifient les sacs, qui ralentissent, non non c’est au moment de payer…

P1630324

Le tarif… 12,80 par adulte et 8,80 par enfant (de moins de 18 ans) et apparemment, mais ça on ne vous le dit pas clairement, mais on a droit à l’histopad… du coup pour nous, ça nous a couté plus cher ce château, et comme on ne connaissait pas les tarifs, on l’apprend au moment de payer donc pas possible de faire demi tour… A savoir qu’il y a aussi une dame pipi à l’entrée des toilettes…, je ne sais pas combien il faut donner, mais je trouve ça gonflé. Le Clos Lucé au moins propose des forfaits familles…

A savoir si ça vaut les 43 euro, on va le découvrir…

On entre et on découvre un château royal et son immense parc.

 

P1630328.JPG

 

Beaucoup de personnes s’approchent de la chapelle et on les suit, pour y découvrir la tombe de Léonard de Vinci, protéger par une barrière bien entendu.

 

P1630329.JPG

 

On admire cette jolie petite chapelle aussi bien intérieurement qu’extérieurement.

P1630486.JPG

C’est vrai que l’extérieur, parc et jardin avec le château, c’est royal, on l’appelle pas le château royal pour rien, c’est vraiment majestueux.

 

P1630353.JPG

 

Ceux qui tiennent le château le savent car on trouvera un peu partout dans le parc, pour avoir plusieurs angles de vues, une chaise avec un support pour y mettre un tableau et peindre ou dessiner.

P1630339.JPG

 

Il ont aussi placé le jeu de paume, rappelant la mort de Charles VIII qui se rendait justement à ce jeu avant de se cogner la tête et de mourir à 27 ans.  Petits et grands peuvent y jouer en libre accès. Encore faut t’il connaitre les règles du jeu… c’est simple on tape dans le ballon avec ses mains lol.

 

P1630340.JPG

 

On profite de la vue de la ville d’Amboise, côté sud.

P1630336.JPG

 

Puis côté Nord.

 

 

On se dirige ensuite tranquillement vers le château.

 

P1630372

 

Où l’on trouve à l’entrée une maquette miniature du palais et du parc.

 

P1630374

 

On arrive dans la salle de réception où se trouve le trône

 

 

Plusieurs salles se succéderont, cuisine, chambres, bureaux…

 

 

On y trouve, le fameux tableau de « La mort de Léonard de Vinci », dans les bras du rois François premier (pour cette anecdote, elle reste encore un mystère, on ne sait si cela s’est réellement passé, car le lendemain le roi signé un édit à deux jours (trajet) d’Amboise).  Ce tableau ne resterait au château que jusqu’à cette année (2019) d’après ce que j’ai lu par ci par là…

 

 

Sur les hauteurs du château, on peu admirer le parc, et un côté de la ville d’Amboise.

 

 

On continue la visite, on sort du château et on admire le château sous un autre angle.

 

 

Puis on se ballade dans le parc, tranquillement sous un soleil éclatant (on a eut de la chance en février qu’il fasse beau).

 

 

 

La fin de la visite s’achève au bout de 2h, on redescend, il y a un coin « pause café » avec des distributeurs de boissons et snack.

 

 

 

Un petit tour en boutique avant de partir, on achète rien, mais on regarde par ci par là.

 

P1630493

 

La fin de la visite se fait 2h après, en prenant notre temps, on aurait pu rester plus, mais on avait soif et les canettes ne nous donnaient pas envie.

 

P1630498.JPG

 

MON AVIS

 

La visite de ce château est intéressante, mais pour une famille c’est un budget, des châteaux à côté sont moins cher et n’ont pas l’indécence de faire payer les toilettes.

 

Non classé, Visite

CHÂTEAU DU CLOS LUCÉ

En vacance chez mes beaux parents, nous sommes allés visiter le Château du Clos Lucé. Ce château est connu pour avoir hébergé Léonard De Vinci à la fin de sa vie.

La dernière fois que nous sommes allés chez eux nous avions visité le Château de Chambord, si ceux qui me suivent se rappellent. On nous parlait de ce château comme étant un château ludique et dont le jardin était magnifique.

 

OÙ SE TROUVE LE CHÂTEAU DU CLOS LUCÉ

Il se trouve à Amboise et nous avions programmé de faire Le Clos Lucé et ensuite faire le Château Royal où se trouve la tombe de Léonard de Vinci, et faire un tour dans la ville touristique.

Nous nous sommes garés sur le parking à l’entrée de la ville, il est payant, c’est 4 euro la journée, et nous y sommes resté environ 6 h.

Les tarifs pour le Clos Lucé est de 35 euro pour une famille de 4 personnes, vous trouverez tout les renseignement ici: http://www.vinci-closluce.com/fr

QUI EST LÉONARD DE VINCI?

C’était un polymathe, cela veut dire que c’était un homme qui avait une connaissance approfondie d’un grand nombre de sujets différents: Architecte, inventeur, anatomiste, urbaniste, botaniste, musicien, scientifique, ingénieur, sculpteur, poète, philosophe, écrivain, …

Nous connaissons tous sa célèbre peinture « La Joconde » qui se trouve au musée du Louvre et que l’on peut voir le deuxième tableau ci dessous :

Tableaux Léonard de Vinci

Ainsi que « L’homme de Vitruve », ce dernier si vous ne connaissez pas son nom, vous avez sans doute déjà aperçu l’oeuvre, c’est un homme avec quatre bras et quatre jambes, qui montre les proportions du corps humain dans cercle et un carré.

P1630250.JPG

François 1er, l’invita à venir vivre en France, et lui offrit le Château du Clos Lucé, où Léonard de Vinci pouvait ainsi, aisément créer.

P1630259.JPG

 

C’est ce château que l’on a visité, où se trouve plusieurs de ses inventions, comme ce lion mécanique créé pour amuser et impressionner le roi de France, François 1er.

P1630103.JPG

 

LES LIEUX CHARGÉS D’HISTOIRES

Nous marchons sur les pas de Léonard de Vinci en passant de pièce en pièce, toute aussi lumineuse les unes que les autres. Nous observons admirons son parcours, les endroits où il aimait travailler avec ces apprentis, et les différents objets dont ils se servaient, ou qu’il a créé.

 

Et où les chats étaient plus que bienvenue (oui oui c’est un vrai chat qui se trouve au château, mais à l’époque, Léonard de Vinci les appréciaient beaucoup, c’est pour cela que le château abrite des chats).

P1630065.JPG

 

Une pièce transmet un hologramme montrant Léonard de Vinci (une petite scènette sympathique).

 

P1630098.JPG

 

Il y a tellement de salle, d’objet à voir, c’est un vrai plaisir de se balader à travers l’histoire. Le plus intéressant reste les dernières pièces du château, qui sont les ateliers, là où l’on trouve les maquettes des inventions de Léonard, avec les explications écrites et parfois les vidéos les montrants en scène.

 

 

 

LÉONARD DE VINCI, HOMME MILITAIRE

On connait Léonard de Vinci, peintre, génie, anatomiste, écrivain, mais on connait peu l’homme militaire, eh oui, c’était un militaire, mais pas l’homme qui va sur les champs de guerre, non l’homme qui créé dans le but de tuer. Il élabore pour César Borgia (fils du pape Alexandre XI, celui qui inspira Machiavel pour écrire « Prince »), un homme sans foi ni loi, des armes, des chars, …

 

 

BALADE LUDIQUE AU JARDIN

Après la visite des ateliers et expositions, nous nous dirigeons vers le jardin. Nous nous baladons à travers les carrés de plantes, alors en février il n’y avait pas grand chose, le printemps doit être plus intéressant.

 

P1630229

Et arrive la partie la plus intéressante de la visite, le grand parc arboré des inventions de Léonard grandeur nature et dont petit et grands peuvent tester le fonctionnement.

 

Les inventions de Léonard de Vinci on inspiré grand nombre d’ingénieur pour la construction de pont dans le monde.

P1630314.JPG

 

Le parc est immense et la visite entière château + parc se fait en une matinée, faut compter au moins trois heures minimum, on peut y rester plus longtemps. Je ne peux vous mettre toutes les inventions et visite du lieu tellement il y a de chose à voir et à écrire.

Il y a de quoi se restaurer avec un petit restaurant à côté de la boutique

P1630204.JPG

On y trouve aussi un restaurant médiéval, le cuisinier cuisine des plats typique de l’époque.

 

 

Pour les petits budgets, il y a la possibilité de se restaurer dans le parc, à l’écart.

 

P1630305.JPG

 

Et il y a la boutique, juste derrière le château, et cette boutique renferme plein de livre et d’objet intéressant, nous avons pris des livres sur les plantes en soin et en cosmétique, et autres objets souvenirs.

MON AVIS 

Je conseille cette visite, si vous ne devez faire qu’un seul château, c’est LE Château à faire, j’en ai fait plusieurs, mais pas un aussi lumineux à l’intérieur, chaleureux, et beau. De plus le côté ludique le rend encore plus intéressant aux yeux des petits et des grands. C’est de loin le plus beau que l’on ait visité.