La mer, Non classé, Séjour

ÎLE D’AIX

Je vous parlais dans mon précédent article de Fort Boyard, on avait fait appel à un prestataire rencontré au pot d’accueil de Belambra, qui proposait une halte sur l’île d’Aix.

L’île d’Aix n’est accessible qu’en bateau, vous en trouverez facilement vers l’île d’Oléron, Fourras, ou même l’île de Ré (un peu plus cher). Notre capitaine nous a déposé sur l’île avec une autre famille et nous avons visité ce petit endroit sauvage.

P1760461

Enfin pas si sauvage que ça, vers le port, là où arrivent tous les touristes, il y a hôtel, location de vélo, bar, restaurants boutiques.

Passé ce passage touristique, l’on se retrouve dans l’île avec ces maisons basses de pêcheurs.

P1760485.JPG

Il n’y a aucune voiture sur l’île, les gens se déplacent à pied, à vélo ou en calèche.

On trouve aussi un musée consacré à Napoléon, nous ne l’avons pas visité, mais j’ai trouvé assez marrant la déclaration écrite sur le devant.

 

 

On peut y lire « À la mémoire de notre immortel empereur Napoléon 1er, 15 juillet 1815!!! Tout fut sublime en lui, sa gloire, ses revers, et son nom respecté plane sur l’univers ». Ce fut la dernière demeure de Napoléon 1er en France, avant de rejoindre l’île de Ste Helene (qui dépend de l’Angleterre, et qui se trouve près du continent Africain). Cette demeure dénote un peu face aux maisons des pêcheurs, c’était Napoléon qui le fit construire.

Le tour de l’île se fait en quelques heures à peine, elle est petite, mais il est agréable d’y marcher, il y a plus de piéton que de vélo, ça fait du bien, personne ne se gêne. Il y a énormément de monde sur l’île dans les points touristiques, mais si on rentre dans l’île, c’est un peu plus désert.

Il y a des plages sauvages

P1760515.JPG

Deux phares rouges.

P1760498.JPG

Une vue de très près de Fort Boyard, qui se trouve à quelques mètre en bateau, il dépend d’ailleurs de l’île d’Aix

P1760502.JPG

Nous avons marché deux heures comme ça autour de l’île, nous avons admirer les différents paysages, les petites maisons, les habitants vivant si loin de tout. Leur cinéma, écoles,…

L’île est calme, joyeuse. On peut séjourné sur l’île, il y a un hôtel et une auberge je crois.

P1760491.JPG

C’est parfait pour être coupé du monde et passé un moment au calme.

On peut y déguster des huitres chez Franck, qui a ses parcs à huitres juste en face de chez lui.

P1760540.JPG

Nous avons fini notre balade chez un glacier artisanal « COMPTOIR », ils font leur propre glace, bien meilleure que sur St Martin, je vous conseille d’y aller, d’ailleurs il y avait du monde à l’extérieur, nous sommes allés à l’intérieur car il y avait personne et des toilettes.

Ah en parlant de toilette, il y en a des publics sur l’île, à l’entrée.

 

 

Nous avons ensuite repris le bateau pour revenir sur l’île de Ré, et ce devait être l’heure pour tout le monde, vu le peuple qu’il y avait sur le port. Sur la photo on voit bien le monde, et le bateau qui arrive.

P1760559.JPG

On s’est dit que le plus intéressant, devait être le soir, quand tout le monde est parti, qu’il n’y a plus que les gens vivant sur l’île, ce doit être une ambiance à part.

Je vous conseille d’y aller, pour y respirer un bon air non pollué, et voir de beaux paysages dans un endroit serein.

Publicités
La mer, Séjour

FORT BOYARD

Nous avons fait appel à un prestataire pour visiter l’île d’Aix et voir Fort Boyard de plus près. Un sympathique jeune homme. Nous n’étions pas seul, nous étions avec une autre famille très sympathique avec qui l’on a beaucoup rigolé, la balade était vraiment à faire.

 

P1760558.JPG

 

Le jeune capitaine, nous a expliqué que Fort Boyard appartenait la Charente Maritime qui loue une concession à la société de production Adventure Line qui est la société qui produit « Fort Boyard », le jeu sur france 2. Cette société loue aussi le fort à d’autres sociétés étrangères qui font aussi des émissions dans ce lieu.

P1760562

Il n’est pas ouvert au public, on ne peut s’approcher à moins de 300 mètres du fort, on ne peut que tourner autour.

Le jeune capitaine nous explique que pour rentrer dans le fort ce n’est pas facilement accessible, donc c’est mieux de ne pas le visiter, ça serait compliqué.

Parfois, on peut voir au loin les tournages des émissions qui ont lieu de mi mai à mi juillet. L’hiver le fort est vide, et mi avril les bateaux apportent les animaux, les personnes qui garderont les animaux durant le séjour, les accessoires, bref plein d’aller retour de bateau.

Justement ce jour là, un bateau teste le débarquement d’une cage, pour l’aménagement des futurs animaux. Une grue porte la cage et la transpose sur la plate forme du fort.

Une partie du fort est rempli d’algue car les vagues tapent plus fort et plus haut de ce côté là, mais le capitaine nous affirme que le château est nettoyé juste avant les émissions pour qu’il soit plus présentable.

P1760595

Nous voyons la tour du père Fouras (on ne prononce pas le S, au début de l’émission on le prononçait, mais la ville Fouras qui existe et qui est près du Fort, n’a pas apprécié la prononciation, vu qu’ensuite tout les gens prononçait le S, ils ont fait remonter leur doléances, et ont été entendu vu que maintenant on dit le père Fourras sans prononçait le S).

P1760610

On voit l’endroit où les joueurs sautent juste en dessous de la tour.

P1760612.JPG

On voit aussi la tyrolienne où les joueurs s’élancent pour attraper un mot.

P1760600.JPG

C’est un fort à voir de près, peut être plus compliqué l’été lors des tournages car apparement parfois, l’émission demande aux bateaux de s’éloigner car ils sont sur leur champs de vision.

La mer, Séjour

PÊCHE À PIED SUR L’ÎLE DE RÉ

Mon mari voulait nous amener sur l’île pour apprendre à pêcher à pied aux enfants, on avait déjà fait cela l’année dernière.

Pour la pêche à pied il faut les horaires des marées, tout au long de la journée, la marée monte, puis baisse et on a eut de la chance car jeudi et vendredi, les marées étaient de 100, ce qui est un très bon coefficient d’après ce que j’ai compris, plus de 100 c’est super.
Voici un lien pour les horaires des marées sur l’île de Ré: http://maree.info/126

 

P1760712

 

Après lorsque l’on a les horaires des marées, il faut qu’on aille pêcher à marée basse, cela peut être le matin, ou le soir, mais du coup jeudi dernier, c’était le matin. Le mieux est d’être du coin je pense, pour savoir les bons endroits où pêcher.

Devant certaines plage de l’île, il y avait des panneaux qui indiqués ce que l’on pouvait pêcher dans certains endroit, beaucoup pêches mais libèrent leurs coquillages, car ils ne faut prendre que les gros coquillages, pour que les petits puissent grossir et servir pour le renouvellement. Où les grosses crevettes.

 

P1760650

 

Mon mari, petit, pêcher plein de palourdes, et autres coquillages. Pour pêcher à pied, il faut regarder les trous dans le sable, un trou c’est qu’un coquillage est caché sous terre, il faut creuser un peu, et normalement d’après mon mari, on découvre un coquillage, sauf que l’on a fait chou blanc, on n’en a trouvé aucun ou des trop petits pour être ramassé. Si on aurait eut du sel, on aurait pu ramasser des couteau, mettre du sel sur les trous peut faire sortir les couteaux. Ah et après avoir creusé les trous, il faut reboucher, pour ne pas abîmer la plage partout, on creuse, on trouve un coquillage, souvent trop petit, on le remet où il était et on rebouche le trou.

 

P1760714

 

Puis finalement on a ramassé des bulots (bigorneaux) il y en a un paquet, les tailles ne sont pas limités, on a pas à cherché, on ramasse comme ça.

 

P1760705

 

Mais cela nous a permis de voir des petits crabes, et des huitres accrochées aux rochers.

 

 

 

 

CUISSON DES BIGORNEAUX 

On les fait dégorger 24h dans l’eau de mer ou de l’eau salé (30g de sel par litre d’eau).

on les fait ensuite cuire dix minutes dans de l’eau de mer (c’est meilleur) et on les a mis au frigo pour les manger frais le soir. Comme je n’aime pas trop ça, se sont les enfants et mon mari qui les ont mangé et ils se sont régalés, tout a été mangé en un repas, bon on en avait pas ramassé beaucoup non plus.

 

P1760991

 

La mer, Non classé, Séjour

LES DUNES DU PILAT

En vacance à Maubuisson, nous avons voulu voir les dunes du pilat, les plus hautes dunes d’Europe. Nous les avions aperçut la veille à la pointe du Cap Ferret, au loin.

Nous nous étions dit alors qu’on ferait Arcachon et les dunes du Pilat le lendemain, pour voir de plus prêt cet espace.

En interrogeant les gens du coin, tous étaient unanime, il faut les faire, la vue d’en haut est merveilleuse, c’est à faire au moins une fois dans sa vie.

Le matin nous avons fait un peu Arcachon, mais nous n’avons pas aimé, et nous nous sommes rendu vite fait aux dunes.

Il y avait un monde, le parking bouchonnait mais il y avait encore des places, nous avons payé le parking 4 euro pour 2h ou c’était 6 euro pour 4h. En vérité nous avons dû rester un peu plus d’une heure à peine, c’est pour dire à quel point la monté de la dune peut être rapide.

Le parking est dans les bois, et nous avançons peu à peu sur un chemin commerçant, avec boutiques souvenirs, snacks, glacier, restaurant, et plus on avance, et moins il y a de commerce, finalement il y en a pas tant que ça, je dirais entre

 

 

Arrivé à un endroit sableux, on enlève nos chaussures, comme la plupart des gens le font, c’est plus facile pour avancer. Marcher dans le sable, c’est pas forcément évident, on s’enfonce, du coup on marche en file indienne, mon mari, moi qui marche dans ses pas, et nos enfants qui marchent dans nos pas, marcher dans les pas d’une personne, est plus facile, on s’enfonce moins que si on marche sur le sable lui même.

 

P1180487

 

On arrive ensuite face à cette immense dune… nous voyons des personnes courageuse monter la dune comme ça, pour avoir monter une dune haute, on sait que nous allons être trop crevé, nous préférons prendre l’escalier, où se croisent les gens qui montent et ceux qui descendent.

 

 

Nous arrivons très vite en haut, finalement c’est comme monter un phare, c’est haut, il y a beaucoup de marche, mais ça va c’est faisable. Nous sommes étonnés que même des personnes âgées, ou des personnes en béquilles, fassent ce parcours, qui est loin d’être facile, mais ça en vaut la peine.

Effectivement, on arrive en haut et la vue est y est époustouflante. Un côté c’est la mer, l’autre la forêt.

 

 

Nous voyons au loin, la côte où nous étions la veille au matin. Elle nous semble si proche.

 

 

Nous apercevons aussi le banc d’Anguin, c’est d’après les locaux, l’endroit où l’on fait les meilleures huitres du coin. Nous voulons bien le croire car, celles que nous avons goûtés sont bonnes, mais sans plus. Apparemment celles du banc d’Anguin, auraient un goût plus iodé.

 

 

P1180535

Nous restons sur la dune une bonne demi heure le temps de nous reposer et d’admirer ce beau paysage. Il y a du monde sur cette Dune, mais on ne se gêne pas, chacun arrive à trouver sa place.

En redescendant, nous sommes passés directement sur la dune, c’était plus simple, et plus amusant, mon fils s’est mis à rouler pour descendre. La montée demande bien une bonne dizaine de minutes, quinze maxi, et la descente en grand max cinq minutes c’est fini.

Le granita que nous avons pris, en bas, fut très apprécier, il faisait quand même un peu chaud ce jour là.

Les animaux sont acceptés, cependant, prévoyez beaucoup d’eau, surtout l’été.

 

MON AVIS

  • Ce que j’aime: 

C’est à faire, la montée demande un effort, mais nous avons vu des personnes âgées avec des béquilles, des personnes avec des béquilles, montés la dune, des enfants aussi. Heureusement l’escalier est présent.

 

 

PILAT: vient du gascon « Pilot » ce qui signifie tas de sable ou pile. 
PYLA: c’est la station balnéaire « Pyla sur Mer » construite en 1920 par Daniel Meller. 
Donc on dit Dune du Pilat et non Dune du Pyla. 

Renseignements que l’on trouve aux Dunes du Pilat. 

La mer, Non classé, Séjour

CADAQUES

 

 

C’est les vacances d’octobre, et je souhaitais amener ma famille en Espagne, car c’est un pays que j’ai fait découvrir à mon mari il y a 14 ans, et que j’adore!

De plus, je voulais faire découvrir ce pays à mes enfants, nous avions tous besoin de vacances, mon mari est à fond sur son prochain documentaire, son film, et donc ne passe que peu de temps avec nous (c’est ça de vivre avec un artiste).

J’ai réservé un appartement sur Roses, c’est pas loin de la frontière, et on ne connaissait pas vraiment.

Le premier jour nous sommes allés passer l’après midi à Cadaquès, je conseille cette visite car la vue y est magnifique. Pour y accéder cependant, il vous faudra passer par une route un peu étroite et avec un côté du vide, mais ça vaut le coup!

C’est à 15km, environ 30 minutes de Roses, la route est longue et avec des virages.

C’est une ville au bord de la mer, un peu isolée, les maisons sont toutes blanche et rappellent la Grèce.

P1040294
Centre de Cadaquès

 

Cette ville d’Espagne est devenu célèbre grâce aux différents séjour de Dalì. Dalì était un célèbre peintre Espagnol, C’était un homme mégalomane et narcissique avec une moustache:

 

P1040466
Dalì célèbre peintre né le 11 mai 1904 et mort le 23 janvier 1989

 

Cadaquès fait parti du triangle Daliniens, ceux qui souhaitent visiter les oeuvres de Dalì en Catalogne, verront dans cette ville sa maison, mais devront avant tout réserver pour la voir, et arriver sur place, mettre leur sacs et affaires dans un bureau en face.

Pour notre part, nous n’avons pas pu la visiter ce jour là car nous avions notre chien et qu’on avait déjà fait une longue route, on arrivait de France. Mais je pense qu’on retournera certainement la voir.

 

P1040242.JPG

 

Nous sommes arrivés, nous avions fait, nous avons trouvé toutes les restaurations aux alentours de la maison fermé, fin octobre c’est hors saison. Un monsieur nous a dirigés vers la mer pour trouver de quoi se restaurer.

 

P1040267

 

Effectivement près de la mer, c’est très touristique, et on y trouve plein de restaurant, tous ouvert, même en cette période hors saison. Nous n’avons donc eut aucun mal à trouver où manger après ces 6h de routes. Tous les serveurs des restaurants parlaient français dans ce coin, il faut dire que nous n’avons rencontré que des touristes français.

Nous avons mangé dans un restaurant sympathique, et j’ai pris une paella de la mer, mes enfants ont mangé un hamburger ibérique, donc typique Catalan. Pour dessert on a pris des truffes au chocolat et du Taps (c’est une spécialité de cadaquès, un gâteau style baba au rhum avec une crème au café). C’était délicieux. Dans les restaurants en Catalogne, si vous demandez de l’eau, on vous l’apportera systématiquement en bouteille d’un demi litre, les restaurants ne donnent jamais de l’eau comme en France, en carafe, et pour avoir de l’eau il faut toujours le demander, c’est pour cela que le serveur demande ce que l’on souhaite boire pendant le repas. En France les serveurs demandent cela pour l’apéritif, en Catalogne, l’apéritif n’existe pas, ils mangent à 15h et avant cela ils prennent des tapas et boivent.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

La ville est magnifique, elle vaut la peine d’être visiter, de marcher dans les rues, près de la plage, la vue est superbe, on se croirait sur une île.

Lorsque l’on descend vers la plage, il vaut mieux se garer au parking qui se trouve à l’entrée, en passant par les petites rues vous arriverez à la plage, il suffit de toujours descendre. La ville est en sens unique.

Attention où vous vous garez, la police fait des rondes, nous avons rencontré un couple de campingcariste qui nous disait justement avoir été viré par la police, car ils étaient mal garés, donc mieux vaut payer un parking et être en paix. Pour 4h nous en avons eut pour 4 euro environ.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Dalì nous l’a fait découvrir

Cette ville qui nous fait sourire

La beauté des paysages est telle

Que la Grêce, elle nous rappelle.

Emilievousdittout

 

Idées de sortie, La mer, Non classé

LE GRAU DU ROI

Dimanche dernier avec le beau temps qu’il a fait, nous avons eut l’idée d’aller à la plage, idée qui apparemment vu le monde qu’il y avait à la grande motte, était partagée par beaucoup!

Vu que nous n’arrivions pas à trouver de place à la grande motte, on a suivit la route sur la sortie et nous sommes arrivés à l’entrée du grau du roi, où se trouve le camping le boucanet, le parking par là était vide, et c’est un endroit où je n’avais plus mis les pieds depuis au moins 20 ans. Il y avait quelques pêcheurs par ci par là, et un paysage magnifique, il y avait peu de monde sur la plage donc nous n’entendions que le bruit de la mer.

 

Nous sommes allés nous promener le long de l’étang du ponant, qui protège les tortues, bien évidemment en février il n’y avait pas de tortues, elles ne sont présentes que d’avril à septembre d’après les écriteaux.

La promenade du ponant est bien emménagé, il y a des parcs, un club de tennis, un club de parcours aventure, on peut même y faire du sport sur les équipements sportif qu’il y a, il y a aussi un club d’aviron.

Et tout cela avec une vue sur le lac, et quelques pêcheurs…

Nous avons fait tout le tour, la rive d’en face fait 1,8km.

 

Ensuite nous sommes revenu à la mer, où nous avons admirer le soleil et les voiles au loin, les enfants jouaient avec le sable et se baignez les pieds.

 

 

 

Oui oui vous voyez bien, il n’y avait personne sur la plage, nous étions seuls!!! Avec pour seul bruit la mer lol. Bon il était 17h les gens partaient lorsque nous sommes arrivés, mais il n’y avait pas grand monde.

 

La mer ne se vante pas d’être salée.

Proverbe créole