Alcool, Non classé

LIQUEUR DE CÉLERI DE MARIE ANTOINETTE MULOT LA DERNIÈRE HERBORISTE FRANÇAISE

J’emprunte souvent à la bibliothèque ce livre « Apéritifs et digestifs naturel à faire soi-même » avec 180 recettes santé avec 80 fruits et 20 plantes médicinales de votre jardin ou de votre marché. De Marie-Antoinette Mulot dernière Herboriste Française. Je regarde les recettes, et en fonction de ce que j’ai à la maison, je fais, pour tester.

J’ai choisi cette recette car mon père a plein de céleri, alors j’ai voulu tester. Ce qui est bien avec l’alcool, c’est qu’il n’y a aucune date de péremption, même si on en bois pas cette année, ou l’année prochaine ça sera toujours bon dans dix ans! Et tant mieux car entre nous, dans dix ans on sait pas trop comment je serais, et cette liqueur est aphrodisiaque, ce qui veut dire que si physiquement je serais plus vieille et peut être moins attirante, avec cette liqueur mon mari aura toujours envie de moi lol.

Assez de plaisanterie, passons aux bienfaits de ce breuvage:

BIENFAITS 

  • Aphrodisiaque, excite le désir sexuel.
  • Apéritif , ouvre l’appétit.
  • Digestif, aide à digérer.

INGRÉDIENTS pour un peu plus de deux bouteilles de vin. 

  • 200g de tiges de céleri
  • 1kg de sucre
  • 1 litre d’alcool à 45°
  • 1 litre d’eau

P2220515.JPG

 

RECETTE

Séparer les tiges des feuilles, nous allons utilisé que les côtes des céleris. Nettoyer les tiges, les couper en morceau de 1/2cm .

Dans un bocal ou récipient, personnellement j’ai utilisé un saladier en verre, placer les morceaux et recouvrir du litre d’alcool à 45° et mélanger énergiquement. Si dans un bocal, fermer le bocal et agiter fort, le but étant que les morceaux soient baignés dans l’alcool.

Dans un même temps, préparer le sirop de sucre, dans une casserole, mélanger l’eau et le sucre et faire chauffer jusqu’à consistance d’un sirop. Lorsque le sirop est prêt, laisser tiédir et le verser encore tiède dans le récipient en verre qui contient l’alcool et les céleris, mélanger bien.

 

P2220517

 

Lorsque la préparation est froide, la passer dans une passoire, la filtrer et la mettre en bouteille.

 

P2220520.JPG

Bonne dégustation! et Bonne soirée! 

 

NOTRE AVIS

Mon mari qui n’aime pas trop le céleri sauf en sauce, a trouvé cette liqueur bonne quoiqu’un peu trop sucré. Quand à moi qui n’aime pas l’alcool, j’ai bien senti le sucre, moins le céleri. L’ayant testé, l’effet aphrodisiaque est réel, donc bonne recette à garder pour quand on sera vieux, ou offrir aux couples qui en auraient besoin !

Alcool, Non classé

ADVOCAAT OU LIQUEUR D’OEUF

L’advocaat est une liqueur d’oeuf très connue en Allemagne, mais qui est d’origine Néerlandaise: Eierlikör. Je ne connaissais pas, mais ayant pas mal d’oeuf, j’ai voulu tester. J’ai trouvé cette recette chez Aline Cuisine.

Aline Cuisine explique que ce digestif s’utilise en pâtisserie, dans les glaces et parfois en apéritif avec de la chantilly saupoudré de cacao. Cette recette s’apparenterait au Bailey.

INGRÉDIENTS pour une bouteille de vin de 75cl

  • 8 jaunes d’oeufs (recette pour les blancs d’oeufs sur ce lien:
  • 350g de sucre en poudre
  • 60ml ou 60g de lait
  • 25cl ou 250g de vodka à 40° ou d’eau de vie (ou alcool de fruit) .

P1560001.JPG

 

RECETTE

Dans un robot, battre les jaunes d’oeuf et le sucre jusqu’à ce que le mélange double ou triple de volume. Ajouter le sucre vanillé, le lait et l’alcool dans cet ordre.

 

P1560003.JPG

 

Mettre la préparation au frais quelques heures. Ensuite verser l’alcool dans une bouteilles.

 

P1560009.JPG

 

Se conserve toujours au frigo ou dans une cave à vin.

Vu qu’il y a de l’alcool et du sucre, cette boisson se garde très longtemps.

Bonne dégustation !

MON AVIS

J’ai goûté malgré que je n’aime pas l’alcool, ayant utilisé un alcool à 50°, j’ai trouvé cela très fort, mais la boisson est légère et onctueuse. Mon mari lui a aimé, il a dit que c’était bon. C’est lui qui goûte mes alcools maison et qui les boit avec les invités.

J’ai lu par ci, par là qu’on pourrait mettre cet alcool dans les pâtisseries, j’imagine bien dans un style de baba au rhum, ou dans un tiramisu.

Alcool, Non classé

VIN MÉDIÉVAL AU MIEL ET À LA SAUGE

Nous sommes de grand consommateur de miel, nous adorons cela, mais du bon miel venant directement de l’apiculteur.  C’est donc tout naturellement que j’ai emprunté à la bibliothèque « Que faire avec mon miel? ». C’est dans ce livre que j’ai découvert ce vin médiéval.

BIENFAITS DU VIN:

Froid:

Préventif de l’asthme et des bronchite à répétition d’hiver.

Combat efficacement vertiges et sueurs profuses.

Chaud:

Combat efficacement la grippe, le rhume, la bronchite.

 

INGRÉDIENTS:

75cl de vin blanc sec (une bouteille de vin fait 75cl)

2 cuillères à soupe de miel (selon votre goût, perso j’ai pris du miel de lavande).

20 feuilles de sauge.

 

 

P1290065.JPG

RECETTE

C’est à faire la veille.

Laver et sécher la sauge. Dans une casserole, mettre le vin et la sauge à frémir doucement pendant cinq minutes.

 

P1290067.JPG

 

Laisser ensuite refroidir, et ajouter le miel quand la préparation est froide. En effet, le miel perd ses propriétés au dessus de 50°. Mettre au frais.

 

P1290068.JPG

 

Le lendemain, retirer les feuilles de sauges, et servir frais.

MON AVIS

  • Ce que mon mari aime (j’aime pas l’alcool):

Meilleur qu’un médicament et plus efficace. Sucré et doux, il peut se boire en apéritif ou en digestif.

Je n’aime pas l’alcool, cependant, je pourrais boire sans soucis cette boissonl si j’étais malade, la sauge vient de mon jardin, le vin de la cave coopérative où je me sers, le miel d’un apiculteur près de chez moi.

Qui a de la sauge dans son jardin, n’a pas besoin de médecin.

Attention l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Alcool, Santé au naturel

LIQUEUR DE SAUGE

Mon père qui m’apprend un peu les plantes, me raconta une anecdote. Alors qu’il n’avait que trois ans à l’époque ( an 1941/1942), sa mère se coinça la main très fort, prise d’un malaise, on lui servit un verre de liqueur de sauge (ce que l’on donnait dans des cas de malaise pour revigoré). Le verre resta sans surveillance quelques minutes le temps de remettre la bouteille d’alcool à sa place, bien rangé, mon père en profita pour boire le verre de liqueur de sauge. Une anecdote qui fait encore rire de nos jours.

Il m’expliqua donc les vertus de ce breuvage, et me cueillit les fleurs en me les faisant goûter ( la fleur de sauge est très sucré, avec un arrière goût de sauge vers la fin, mais c’est pas mauvais). Je décida donc de faire ma liqueur de sauge, comme j’avais fait mon coudounat pour soigner: https://emilievousdittout.blog/2018/01/09/coudounat-liqueur-de-coing/

Les bienfaits de cette préparation (Je rappelle que l’alcool est dangereux pour la santé, à consommer donc avec une forte modération, un mini verre suffit à avoir les bienfaits escomptés. Cet alcool est déconseillé aux femmes enceintes, aux personnes aillant des soucis neurologique et aux personnes épileptiques, et bien évidemment aux enfants. Ne mélanger pas alcool et médicament, si le problème persiste consulter un médecin):

  • Boisson tonique un mini verre suffit à redonner un coup de booste. Eviter de boire le soir, pour ne pas perturber votre sommeil.
  • Aide à la bonne digestion, à prendre en fin de repas
  • A l’instar du bon vieux grog en cas de rhume ou d’angine, la liqueur de sauge vous remettra vite sur pied.
  • Régularise le cycle menstruel
  • Régulateur pour la ménopause.
  • Antidiarrhéique (constipe un peu, donc pas en boire beaucoup)
  • Antiseptique intestinal, c’est à dire qu’il tuerait tout virus, microbe dans les intestin. Si antiseptique dans le corps, je pense qu’il peut aussi être utiliser sur une plaie, ou un bobo pour enfant sur la peau, si vous n’avez pas d’alcool pour désinfecter.

 

Passons maintenant aux recettes.

INGREDIENTS

  • Dix tiges et fleurs de sauge.
  • Dix morceaux de sucres
  • Un litre d’eau de vie.

 

 

P1090001

 

RECETTE

 

Dans un récipient fermé, ajouter les hampes et les fleurs, le sucre, l’eau de vie et laisser infuser deux semaines.

 

P1090004

 

Au bout de deux semaines filtré, votre liqueur est prête. Mettre en bouteille, avec une étiquette indiquant liqueur de sauge, la date, et les bienfaits.

 

 

Vu que ces boissons sont faites avec de l’alcool, vous n’aurez pas de soucis de conservation, vous pouvez les garder des années et des années, mon père a encore de la liqueur de coing qui date de ses parents, il a 79 ans ses parents sont mort il y a plus de 40 ans.

Une autre recette prise sur le livre de la dernière herboriste française Marie Antoinette Mulot: « APERITIFS ET DIGESTIF A FAIRE SOI MÊME » Elle est décédé depuis quelques années, mais elle a laissé derrière elle, tout un savoir sur la santé au naturel, je vous conseille ce livre, il n’y a pas que de l’alcool, vous y trouverez aussi des recettes de sirops, si vous avez un jardin, ou une herboristerie, pharmacie pas loin de chez vous, ou que vous avez l’occasion de trouver des plantes dans la nature, prenez ce livre et soignez vous, vous et votre famille.

 

INGRÉDIENTS 

  • 1 litre d’alcool à 80°.
  • 6 feuilles de menthe poivrée
  • 2 poignées de feuilles de sauge sèche
  • 500g de sucre.

 

RECETTE

Dans un récipient hermétique, faire infuser la sauge et la menthe dans un litre d’alcool, pendant dix jours.

Le onzième jour, filtrer et préparer un sirop de sucre (faire chauffer le sucre avec un peu d’eau), incorporer le sirop tiède à votre infusion.

Mettre en bouteille, avec une étiquette indiquant liqueur de sauge, la date, et les bienfaits.

 

MON AVIS

  • Ce que j’aime:

Je n’aime pas l’alcool, mais je trouve cette alternative pour soigner, bien meilleure que des médicaments. Comme le grog à l’époque, c’est une alternative que beaucoup d’adultes devraient apprécier. Une petite gorgée même devrait suffire, surtout ne vous servez pas un grand verre.

Le livre de Marie Antoinette Mulot, donne des recettes de sirops, pour enfant, donc sans alcool, et super bon.

Mon mari et mon père ont gouter la première version de la recette, ils l’ont trouvé très bonne, mon père m’a dit « normalement faut que se soit beaucoup plus fort encore car ça doit réveiller un mort », la deuxième recette est donc peut être un peu plus tonique.

  • Ce que j’aime moins: 

Dommage j’aime pas l’alcool.

Alcool, Non classé

VIN D’ORANGE

J’ai fait mon vin d’Orange en janvier, j’ai pris la recette du cahier de ma mère.

Il existe plusieurs recettes, avec du vin blanc, du kirsh, du vin rouge,… il y d’ailleurs une autre recette avec du vin rouge et de la peau d’orange, donc je la ferais l’hiver prochain.

Pour faire les recettes de vins, il est conseillé de prendre du bon vin, mais on a pas tous les moyens d’en prendre, donc moi ce que je fais, c’est que j’achète en vrac ou en Bag in Box à la cave où mon père est coopérateur. Le vin en vrac est un vin que l’on sert grâce à des pompes dans un bidon, il ne se conserve que quelques jours, donc il vaut mieux l’acheter au dernier moment. Le Bag in box est un vin sous vide, qui se conserve plus longtemps fermé, mais ouvert il se conserve une semaine ou deux pas plus. Dans tous les cas, cela reste moins cher que d’acheter à la bouteille, et c’est tout aussi bon.

J’ai testé celle ci qui est très bonne et qui est bonne pour la santé, c’est un vin  d’apéritif digestif, et il est rempli de vitamine C (qui protège du vieillissement cellulaire, est indispensable pour les défenses immunitaire et augmente l’assimilation de fer d’origine végétale,…). Attention l’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération, cet article ne substitut pas le conseil d’un médecin. 

 

INGREDIENTS:

  • 1 Litre d’eau de vie (c’est 20cl par litre de vin)
  • 6 Oranges entières coupées en 4
  • 2 citrons coupé sen quatre
  • 1 baton de vanille
  • 5 litre de vin blanc
  • 900g de sucre

RECETTE

  •  Mettre dans une bonbonne de vin un litre d’eau de vie, les morceaux d’oranges et de citrons et la vanille. Laisser macérer 50 jours.
  • Rajouter ensuite les 5 litres de vin blanc et le sucre.
  • Laissez macérer 15 jours ou plus.
  • Filtrer

 

P1030402

 

  • Embouteiller.

 

P1030400

 

Cette recette donne 8 bouteilles de vin de 75cl, enfin 8 bouteilles et demi.
Il vaut mieux au moment du filtrage, que vous soyez deux, l’opération est assez complexe.

Pour l’embouteillage, gardez vos bouteilles de vin blanc, nettoyez les, pour cela c’est simple, mettez dedans de l’eau, du vinaigre blanc, et rajouter une petite cuillère de bicarbonate de soude. Cela va mousser, c’est normal, laisser 15 minutes, et videz.
Mettre du liquide vaisselle et de l’eau, nettoyer en secouant bien et vider, nettoyer jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de mousse.

 

 

 

 

 

Laissez sécher sur un égouttoir à bouteille si vous avez, le mieux est qu’elles soient à l’envers.

Quand les bouteilles sont sèches, prenez des bouchons de lièges, mettez les dans de l’eau bouillante et laisser quelques minutes, c’est pour que les bouchons soient moins gros pour les mettre sur les bouteilles, pour cela vous aurez besoin d’un embouteilleur.

 

 

 

 

MON AVIS

  • Ce que j’aime: 

Je n’aime pas l’alcool, mais j’ai trouvé ce vin pas mauvais, doux et délicat. Mon mari l’a beaucoup apprécié aussi, il m’a dit que cela ressemblait à du Martini. Mes beaux parents l’ont bu aussi et m’ont dit qu’il était meilleur que celui que faisait la grand mère.

Il se conservent indéfiniment vu qu’il y a de l’eau de vie, j’en ai fait sept bouteilles, je suis tranquille pour des années si mon mari ne le bois pas avant lol.

  • Ce que je n’aime pas: 

Ras.

 

Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l’esprit et l’illuminateur de l’intelligence.

Paul Claudel

 

Alcool, Non classé

COUDOUNAT (LIQUEUR DE COING)

Mon père a ramassé la semaine dernière des coings. On est en janvier c’est un peu tard pour les coings, normalement c’est en automne, mais là où j’habite, on a pas eut d’automne mais un été indien, un été qui dure tard, et de la sécheresse en novembre, l’automne est arrivé chez nous en décembre, et avec elle la saison des pluies. Donc début janvier on se retrouve avec des coings qu’on avait pas il y a quelques mois.

Mon père me ramène les coings et me dit « tu n’aurais pas une recette de coudounat?  » . Je lui dit « du coudounat? je peux voir sur internet, il doit y avoir », il me répond « cherche pas à coudounat c’est un mot provençal, le coudoun c’est le coing, le coudounat la liqueur, je sais pas comment on appelle cela en français, lorsque l’on avait la diarrhée on prenait un petit verre de cet alcool et on l’avait plus ».  Vu la gastro qui sévit à cette époque de l’année, je me suis dit que ça serait pas bête d’en faire pour nous, même si je n’aime pas l’alcool, je peux prendre une cuillère ou deux de ce liquide, j’ai bien pris des médicaments pendant plusieurs année lol.

Je recherche tout de même coudounat sur internet, et j’ai trouvé ce lien: http://www.un-peu-gay-dans-les-coings.eu/2014/09/coudounat-liqueur-de-coings-provencale.html

INGREDIENTS:

  • 5 Coings (avec cinq coings, j’ai eut 200ml (20cl\200g) de jus.
  • autant d’eau de vie que de jus récolté, pour mon cas 200 ml ou gramme ou 20cl.
  • 100g sucre.
  • Du jus de citron, cela sert à empêcher l’oxydation des coings (le fait que les coings deviennent orange.)

 

P1020440.JPG

RECETTE

 

Oter le duvet des coings, si vous regardez bien, ou si vous touchez, il y a comme de la poussière sur les coings, c’est normal, c’est le duvet, c’est cela qu’il faut enlever. NE PAS EPLUCHER.

Dans un saladier, mettre du jus de citron et raper les coings avec une grosse râpe au dessus du saladier, râper jusqu’au coeur du fruit, le coeur est dur et il y a de petit pépin comme une pomme.

Prendre les fruits râpés et mettre dans un linge (j’ai pris un vieux tee shirt propre à ma fille, j’ai découpé et ça ma servis de Tamis. On utilise un linge propre car cela nous permet de n’avoir que le jus du fruit, pas les impuretés qui pourrait passer au travers d’un tamis ou d’un chinois).

Presser les fruits dans le linge au dessus d’un saladier, presser fort pour récolter un maximum de jus, demander à votre homme s’il est présent lol.

Lorsque vous avez pressé tout les fruits râpés, peser le jus que vous avez filtré et mettez la même quantité d’eau de vie. Pour le sucre, mettez 100g de moins que le jus de coing ou d’eau de vie. Pour mon cas 200g de jus de coing , 200g d’eau de vie, 100 g de sucre. Mélanger le tout jusqu’à dissolution du sucre.

 

P1020449

 

Transvaser le tout dans une bouteille, et laisser la bouteille dans un endroit frais et sombre (cave, cellier, placard, bar), pendant 40 jours.

 

P1020451

 

 

La présence de dépôt et de sucre au fond est normal, c’est tout ce qu’il y a de plus naturel.

 

Le coudounat vous l’avez compris c’est un alcool, je rappelle que l’alcool est dangereux pour la santé, à consommer donc avec une forte modération, un mini verre suffit à avoir les bienfaits escomptés, risque de constipation si vous en buvez trop. Cet alcool est déconseillé aux femmes enceintes et bien évidemment aux enfants. Ne mélanger pas alcool et médicament, si le problème persiste consulter un médecin

 

Une journée sans vin est une journée sans soleil.

Proverbe Provençal.

Alcool, Non classé

VIN DE NOIX, LA RECETTE

En allant chez mon père, j’ai trouvé le livre de recette de ma mère, et j’y ai trouvé la recette du vin de noix.

Mon père me disait qu’à l’époque, les vins et alcool fait maison, servaient d’apéritif car ils n’avaient pas les moyens d’acheter ces boissons et surtout il n’y avait pas autant de choix divers et variés qu’aujourd’hui.

Je n’aime pas l’alcool, mais j’aime que les gens que j’invite chez moi, goute du fait maison, et je ne m’étais encore jamais attaquée à l’alcool, alors pourquoi ne pas tenter?
Mon testeur pour cette recette est mon mari.

J’avais les noix, puisque mon père a un noyer, j’avais le vin, puisque l’on vendange, les autres ingrédients se trouvaient en magasin, y avait plus qu’à.

 

BIENFAITS

  • Contre les inflammations de la gorge
  • La noix est un reconstituant général
  • Dépuratif: purifie l’organisme, en favorisant l’élimination des toxines, des déchets organiques.
  • Désinfectant
  • Antidiarrhéique, élimine les leucorrhées (écoulement non sanglant de l’appareil génital de la femme).
  • Astringent: resserre et assèche les tissus, et peut faciliter leur cicatrisation.

 

INGREDIENTS

 

  • 5 litres de bon vin à 12° (Rouge ou rosé), j’ai pris du rouge, mais fruité, celui que je trouve dans ma cave en vrac.
  • 35 Noix (alors les noix ils les faut encore dans leur coque, donc pas mûre, la cueillette doit donc se faire dans le sud entre 15 JUIN et 22JUILLET. c’est en réalité 7 noix pour un litre de vin).
  • 1 litre d’eau de vie.
  • 1kg de sucre en morceau
  • 1 bâton de vanille.

 

RECETTE:

Prenez les 35 noix, écrasé les avec un marteau. Attention, je préfère prévenir que ça tâche, vos mains vont être remplis de la substance verdâtre, provenant de l’intérieur des noix, ça part difficilement au premier lavage, mais ça reste pas non plus très longtemps, un ou deux jours tout au plus.

Mettre tout les ingrédients listé au dessus (les noix en morceaux, l’eau de vie, les sucres, le bâton de vanille) et les cinq litres de vin dans une bonbonne.

 

 

Laisser macérer (tremper) 50 jours au minimum et Filtrer. Oubliez là dans un coin, surtout n’y toucher plus, si vous la bougez ou la mélangez, vous aurez du gaz, et la bonbonne explosera (oui oui ça m’est arrivée lol) .

Une amie qui fait la même recette, a eut laisser macérer 2 ans, l’alcool ne bougeant pas, le vin est resté bon. Perso je l’ai enlevé au bout de 50 jours pour le mettre en bouteille, il était un peu amer au début, et en le laissant ouvert il est devenu meilleur par la suite, donc laissez le bien s’aérer.

Mon père et mon mari ont gouté et l’ont trouvé bon. Cependant, nous les avons embouteillés sauf une qui ne remplissait pas la bouteille et donc nous la gardons pour voir l’évolution au fur et à mesure des mois, au bout de deux semaines, le vin avait un goût de bon martini d’après mon mari.

Cette recette donne 8 bouteilles de vin de 75cl, enfin 8 bouteilles et demi.
Il vaut mieux au moment du filtrage, que vous soyez deux, l’opération est assez complexe.

Pour l’embouteillage, gardez vos bouteilles de vin rouge, nettoyez les, pour cela c’est simple, mettez dedans de l’eau, du vinaigre blanc, et rajouter une petite cuillère de bicarbonate de soude. Cela va mousser, c’est normal, laisser 15 minutes, et videz.
Mettre du liquide vaisselle et de l’eau, nettoyer en secouant bien et vider, nettoyer jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de mousse.

Laissez sécher sur un égouttoir à bouteille si vous avez, le mieux est qu’elles soient à l’envers.

 

 

Quand les bouteilles sont sèches, prenez des bouchons de lièges, mettez les dans de l’eau bouillante et laisser quelques minutes, c’est pour que les bouchons soient moins gros pour les mettre sur les bouteilles, pour cela vous aurez besoin d’un embouteilleur.

Ensuite, filtrer le vin de noix, et à l’aide d’un entonnoir mettre dans la bouteille de vin, vous pouvez tout aussi bien ne pas vous casser la tête et tout remettre dans une bonbonne, mais c’est moins pratique pour servir à l’apéro. Perso moi j’avais besoin de la bonbonne pour faire mon vin de figue.

 

P1030583.JPG

Vu qu’il y a de l’alcool, normalement ça ne doit pas pourrir bien au contraire, ça devrait se bonifier avec le temps… Je reviendrais ici pour vous tenir informer.

Août 2018: J’ai du vin de noix fait l’année dernière, il est encore bon, j’en ai même refait, j’en offre à Noël, mes proches et mes invités apprécient.

Où l’hôtesse est belle, le vin est bon.
Proverbe français. (Oui je me la joue un peu lol)