Non classé

ORANGE BANK et BANQUE CENTRALE GARDENT VOTRE ARGENT

Orange bank est une banque en ligne, la banque de Groupama. 

Je ne suis pas dans cette banque heureusement pour moi. 

J’ai une association Autonomie Solidaire, où nous faisons des achats groupés pour des aliments sec bio, en grosse quantité, pour faire des réserves ou partager. 

Chaque membre commande, et me vire l’argent et on vire l’argent au fournisseur qui nous livre des palettes d’aliments que je redistribue aux membres qui ont commandés. 
C’est simple, jusque là. 

Sauf quand une membre fait trois virements avec trois sommes distinctes pour trois commandes distinctes. Comme si elle faisait les courses pour quelqu’un d’autre finalement.

Elle vire l’argent le 26 février 2022, c’est un samedi, le virement est pris en compte le 28 février, elle est débité des sommes… les jours passent et sur le compte de l’association, nous sommes chez la banque postale, rien n’apparait. Je demande à la personne de voir avec sa banque, elle les appelle le vendredi 4 mars 2022, et Orange Bank leur dit qu’ils suspectaient une fraude, qu’ils font le virement de suite.

Les jours passent, toujours pas de nouvelle, l’argent n’est ni sur le compte de la personne, ni sur le compte de la banque.. ou est cet argent? 

Une amie m’informe : « Quand on fait un virement l’argent est d’abord viré à une sorte de banque centrale et ensuite viré sur le compte de destination c’est pour ça que la somme n’apparaît ni chez l’émetteur ni chez le destinataire pendant un certain temps.« 

Le 8 mars j’écris à la banque postale, pensant que le problème vient d’eux, pas de réponse et un membre me conseille d’écrire directement sur les facebooks des banques, ce que je fais, je vais sur la page banque postale facebook et là enfin une réponse, elle me dit qu’elle va prendre contact avec le gestionnaire de ma région. Finalement ils répondent à mon mail et sont capables de me dire le montant exact que je n’ai jamais mentionné, et m’informent que les sommes sont virées sur la banque centrale depuis le 28 février et aurait du être créditées sur le compte de l’association le 1er mars.. mais et qu’elles sont bloquées, et m’écrit : 

« Le délai de traitement d’un virement émis depuis une banque domiciliée en France est de 48 heures. Ces opérations auraient dû être créditées le 01/03/22 sur votre compte.{…} En l’absence de crédit, seul l’émetteur peut intervenir auprès de sa banque pour demander un avis de sort.« 

Entre temps, le mercredi 9 mars, la cliente appelle sa banque, Orange bank, qui lui dit qu’ils n’ont pas fait le virement.. elle s’énerve et Orange bank a l’audace de lui dire « mais si un jour vous avez une fraude, vous serez bien content qu’on vous garde l’argent »… l’audace de lui dire ça le 9 mars alors que le 4 mars elle avait appelé et la banque lui avait dit « on fait le virement ». 

J’ai écrit à Orange Bank pour connaitre leur avis et savoir où était cet argent (qui le fructifie?? ) 

Ils m’ont écris :  » Un client nous appelant pour nous signaler qu’il n’est pas question de fraude ne permet pas à la banque de s’en assurer, comme par exemple les victimes d’arnaque aux sentiments ou d’abus de confiance. »

Je leur répond donc qu’ils pensent que mon association AUTONOMIE SOLIDAIRE est une arnaque et abuse de la confiance des gens, ils me répondent : « Je porte votre attention sur le terme « Par exemple » que j’ai employé, je ne parle pas de votre situation en particulier. »
Ce à quoi je rétorque « dix jours pour faire un virement, c’est que forcément vous avez pensez que cette association était une arnaque et cela détériore l’image de mon association ». 

Pour ma part, je n’irais pas dans cette banque… 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s