Non classé

CRISTALLERIE DES FONTAINES

L’instruction en famille, nous pousse à trouver des activités pour nos enfants, j’ai donc contacté une boutique de cristallerie. Dans la région du Vaucluse, la plus connu reste celle de Fontaine de Vaucluse. La boutique étant petite, nous avons du réserver pour privatiser l’endroit. 

Nous étions nombreux, et nous avons fait deux groupes, la présentation est gratuite, mais pour soutenir ce travail, nous avons tous pris un petit souvenir, enfants comme adulte était heureux et nous y retournerons c’est sur. 

Tout d’abord nous avons appris la différence entre le soufflage de verre et le filage de verre. Le soufflage c’est souffler dans le verre pour former un objet (boule par exemple), le filage c’est former comme des fils et en faire une structure (animaux par exemple). Le métier de verrier c’est travailler le verre, sous toutes ses formes. Ils reçoivent des bâtons en verre et les fait fondre au chalumeau pour leur donner une apparence comme le client désire. Le verrier de Fontaine de Vaucluse est un des seuls en France (ils sont trois) à travailler au besoin du client. Il a d’ailleurs travailler 20 ans à Disney et a repris la boutique il y a trois ans. 

 

Le verrier et sa femme sont d’une gentillesse, et nous ont fait des démonstrations. Nous avons aussi visiter la petite boutique, où nous avons put observer le travail technique plus en profondeur avec les petites et grandes structures en ventes. 

La visite dure 45 minutes, et hors saison les parkings de la ville coutent 2 euro la journée (en haute saison c’est dans les 4/5 euro c’est cher, mais on peut avoir une heure gratuite dans certains parking). 

De ce fait on en a profité avec quelques mamans pour voir la Fontaine, qui n’était pas une fontaine mais un trou, il n’y a pas eut assez de pluie. Le mieux pour voir toute l’eau c’est d’y aller en Mars ou Avril. Cependant pour des enfants en ief, cela leur montre la différence quand elle est vide et quand elle est pleine et peut être percer le mystère de cette fontaine, que même Cousteau n’a pu éclaircir. Le point le plus bas où sont aller les chercheurs c’est 315 mètre, donc autant dire que personne n’est sur d’où vient cette eau, certains pensent le Ventoux, la montagne de Lure, Les hauts Vaucluse,.. 

P1000946

Nous sommes aussi allés faire le musée du papier, intéressant pour comprendre le processus pour faire ces feuilles.

P1000960 

Nous prévoyons déjà de revenir à Fontaine de Vaucluse et y faire un petite pique nique. 

 

Non classé

GROTTES DE CALÈS À LAMANON

La découverte de la région avec les ief nous amenèrent à Lamanon.
C’est une belle petite ville, où derrière l’église se trouve un sentier pour voir le site troglodyte. 

P1000797

Troglodyte c’est des excavations naturelles ou creusées artificiellement et aménagées pour l’habitat, on appelle d’ailleurs aussi les habitants des troglodyte. 

C’est donc un site d’habitat où vécurent des humains, de la préhistoire jusqu’au XVIème siècle. XVI ième siècle se situe de 1501 à 1600 période du moyen âge à l’époque moderne. La population varie entre 120 et 220 habitants pendant cette période. 

P1000807

Comme nous l’avons vu, la falaise se compose d’habitat sur plusieurs étages qui servirent soit de refuge soit de résidence pérenne au cours des millénaires. Creusées par l’homme jusqu’au sommet de la falaise, elles furent habitée en premier par les Ligures. 
Ligure (appelé comme cela par les Romains) ou Ligyen (appelés comme cela par les Grecs) c’est une tribu ou peuple, qui vécurent dans la region française et italienne de Provence, peut être jusqu’au Pyrénées et vers la Loire… Les premiers à parler d’eux sont les Grecs qui entrent en contact avec eux à Marseille. Ils ont finalement été conquis et romanisés, on sait peu de chose sur eux, étaient t’il celte ? indo européens? 

Toujours est-il qu’ils ont vécu ici. 

Une légende raconte qu’un dénomé Kalès s’y réfugia avec ses hommes lors des invasions sarrasine.

58 cavités ont été identifié en intérieur et en extérieur. 

La présence de trous de boulins dans la falaise montrent que certaines excavations n’étaient accessibles que par des échelles de branchages

P1000838

En visitant on peut voir des rigoles creusées qui descend d’une cavité qu’on pourrait penser à une citerne, et qui dirigeaient les eaux de ruissellement vers le bas. 

C’est de la dernière période d’occupation que date les aménagements les plus sophistiqués avec cheminées, placards, tasseaux et feuillures de portes.

Plus on monte et plus la vue est magnifique . 

P1000834

Après la visite de ce lieu extra ordinaire, une maman nous a amené voir l’arbre remarquable, c’est un platane commun très âgés sans doute planté au XVIII ième siècle. Nous ne pouvons l’approché, car protégé dans un jardin privé.
Hauteur totale : 20 mètres
Hauteur du tronc : 12 mètres
Circonférence du tronc 7,5 mètres
Diamètre au sol du feuillage 42 mètres
Surface couverte au sol 1450 m

P1000852