Séjour, Visite

LA FERME DES BALEINES

C’est une ferme ostréicoles qui en plus d’élevé des huitres, élève des gambas et des dorades.

 

P1760763.JPG

 

Au départ, cette ferme était un élevage intensif de bar, mais le coût de l’élevage du bar étant tellement cher, la ferme avait fait faillite, une société a racheté, mais elle a fermé aussi puis la Ferme des baleines a racheté et a décidé d’élevé des huitres de la nurseries (toute bébé) à l’âge adulte, ce qui reste rare. En général les huitres parcourent 4000 km avant d’arrivé dans nos assiettes, elles sont en nurserie en Espagne ou ailleurs, puis elles reviennent en France pour la fin de leur vie.

La ferme des baleines les gardent en nurserie, et les changeras d’endroit tout au long de leur croissance. L’eau venant du bassin d’à côté par des tuyaux pour aller dans leurs bacs de nurserie.

 

 

Nous avons pu toucher les toutes petites huitres, cela demande beaucoup d’entretien, ils doivent les secouer pour recréer une ambiance de la mer, puis les secouer aussi pour enlever leur excréments. Ils élèvent aussi des palourdes, où ils font la même chose que pour les huitres. On leur a dit qu’il ne leur restait plus qu’à faire l’accouplement des huitres, vu qu’ils les ont toutes petites, ils nous ont dit qu’il leur fallait un laboratoire, et c’est en projet, le laboratoire est en train de se faire.

 

 

On a pu voir donc toutes les étapes, jusqu’à la claire (les sortes de grands bassin où les huitres finissent leur croissance avant d’arriver jusqu’à notre assiette, elles ont une appellation « fine de claire », elles sont également moins salé que si elles avaient été élevé en pleine mer, jusqu’à la fin).

Il vidaient un bassin pour le nettoyer et faire venir des gambas, d’ici trois semaines. Nous n’avons pas pu le voir, cependant nous avons pu voir les bassins à bébé dorades, et les enfants ont pu les nourrir.

 

P1760899.JPG

 

Comme l’endroit est très grand, ils louent une parti du lieu à une société qui cultive des algues, et d’autre produit du style maceron (c’est une baie que l’on peut trouver un peu partout sur l’île et que l’on mout et cela devient un condiment comme le poivre), nous avons goûté le maceron sur la plante, cela a un goût fruité et un peu poivré. On a aussi goûté la moutarde qui a un goût de wasabi, c’est les plantes jaunes sur les photos dessous.

 

 

La visite de la ferme coute 9 euro + un verre de blanc + 3 huitres (à choisir parmi celle proposé, nous avons pris les spéciales et les grands cru, c’étaient les meilleures que l’on ait mangé), on en a d’ailleurs repris un peu plus pour notre repas.
Sinon c’est 12 euro + un verre de blanc + 6 huitres. Le verre de blanc a été conseillé par un sommelier, pour aller avec les huitres, d’après mon mari, l’ensemble se mari bien.

Ils ne proposent rien pour ceux qui ne boivent pas d’alcool, mais retire un euro pour le fait qu’on n’en prenne pas.

Leur boutique est sympa, ils ont des sucettes en caramel super bonne, des chocolats au caramel excellent, un couteau à huitre, des épices et condiments de leur société locataire.

 

 

Je conseille la visite qui nous apprend beaucoup sur l’élevage des dorades, des palourdes, des huitres, des gambas, et on voit même la culture des algues et des salicornes, puis on goûte leur produit et les plantes.

 

 

C’est une balade sympa qui nous apprend beaucoup, ludique pour les enfants, et qui complète notre visite à la cité de l’huitre que nous avions faites l’année dernière à Marenne Oléron.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s