Non classé, Sujet divers

LES SOSIES

On dit qu’on a tous un sosie dans le monde, eh bien moi, je dois avoir un profil banal car depuis petite, on m’a toujours confondue avec quelqu’un d’autre. Petite je ressemblais à une cousine, donc la familles qui ne me voyaient pas souvent pensait que j’étais ma cousine. Depuis on a bien grandi et on ne se ressemble plus.

Au collège, une autre fille me ressemblait et le pire était qu’on avait en plus le même prénom… on a bien grandit, on ne se ressemble plus et à dire vrai, on ne s’est jamais vraiment ressemblé, plus mince et plus hautaine que moi, rien à voir, et elle n’était pas très polie non plus…

MON SOSIE

Depuis dix ans, un sosie se trouve dans mon département, et m’a valu quelques anecdotes marrantes dont je vais vous conter. Je ne l’ai jamais vu, je ne sais pas si elle me ressemble vraiment, mais d’après les témoignages de gens, nous sommes pareilles, je ne sais même pas s’il y en a plusieurs, où si je n’en ai qu’une seule…

Un jour, des amis proches, me connaissant depuis toute jeune, me disputent, je ne leur aurait pas dit bonjours quand je les ai croisé sur Avignon, tel jour à telle date. Apparemment, ils m’avaient appelé et je ne m’étais pas retournée, du coup je leur ai dit que si je m’étais pas retourné c’est que ce n’était pas moi et pour cause, tel jour à telle date, je n’étais pas sur Avignon.

Une autre fois à la boulangerie, une dame vient vers moi et me dis « tu me fais la gueule? tu dis pas bonjour?  » , chose à laquelle je répond: « Excusez moi, mais pourquoi vous ferais je la gueule, je ne vous connais même pas, et pour le bonjour, vous ne me dites pas plus bonjour « . Elle me regarde et me dit « je vois à votre regard que vous ne me reconnaissez pas, vous ressemblez à une fille que je connais, c’est votre portrait craché et pourtant il y a effectivement une petite différence, pourtant la même coupe, le même physique ».

Un matin, je décide avec des amies d’aller faire le marcher, il est tôt, je suis avec une ancienne amie, on marche, il y a du monde et parmi se monde, une personne se faufile et me fou une claque, et me dit « tu dis pas bonjours? » , mon ami et moi on reste bête, et je répond « ben non je risque pas vu la claque » et son mari arrive et dit « je t’avais dit que c’était pas elle » et sa femme me regarde dans les yeux et me dit gêné, et mal à l’aise « oh j’ai cru que c’était ma soeur » , elle était morte de honte, et son mari se foutait clairement d’elle, et me disait « effectivement, vous ressemblez fortement à ma belle soeur, mais j’ai vu que ce n’était pas vous à votre regard » , on a rigolé avec son mari, mais la femme était gêné mais vraiment gêné et n’a pas arrêté de s’excuser, je lui ai répondu « votre soeur doit être une femme sacrément jolie si elle me ressemble » , ça a bien détendu l’atmosphère.

Une année, la même amie, se fait attaqué par l’inspection académique pour le faux témoignage d’une directrice d’école, et l’on se retrouve plusieurs mamans au procès en pénal. Nous sommes toutes la pour la soutenir, le procès en pénal, concernent les affaires de femmes battues, harcèlement, cambriolage, permis retiré. Pour l’audience, le juge convoque tout le monde à 9h et ceux qui ont un avocat passe avant, puis ensuite les affaires passent les unes après les autres. Ce matin là, nous sommes toutes assises près de cette ancienne amie, on la soutient, on souhaite toute être présente pour elle. Un policier est présent, depuis le début de l’audience, il ne cesse de me regarder et me sourire, avec insistance. Je vois bien à son regard qu’il a l’air de me connaître, mais le soucis c’est qu’il me regarde comme s’il était amoureux. Les autres mamans s’en rendent compte, et me dise « t’as une touche », moi je suis super gênée, en plus mariée, je répond « non il regarde stephanie, hey regarde stephanie, t’as une touche, t’es célibataire en plus c’est parfait pour toi ». On en rigole mais plus l’audience avance, plus les affaires passent, et plus l’homme ne lâche pas son regard et ne cesse de me sourire, il est à son poste et moi assise dans le public.
L’affaire de cette amie est compliquée, le juge prend une pause à 13h pour la relire, il ne reste plus que nous. On se lève pour prendre l’air, et cet homme s’approche de moi. Je n’en menais pas large, je me disais « Pourvu qu’il ne m’invite pas à boire, ou ne me drague pas », je me sentais vraiment mal pour lui. L’homme me dit « salut tu vas bien? » , et moi, je suis super étonnée, il me tutoie, si ça se trouve je le connais de quelque part, d’une activité que je fais, ou je ne sais pas, j’ai pourtant une bonne mémoire, mais je me souviens plus du tout. Je lui dit gêner « oui oui je vais bien », et il me demande « mais tu travailles pas ce matin ? » , et moi je lui répond « ben non, mais vous pensez que je travaille ou? » , et il me répond « ben tu travailles plus à tel magasin à telle ville? » , et moi comprenant que j’ai affaire à une personne qui a vu mon sosie je lui dit « non je n’ai jamais travaillé dans ce magasin, vous me confondez avec mon sosie, j’ai l’habitude, vous semblez bien la connaître, pourriez vous me dire plus que je puisse un jour la rencontrer? », il m’explique qu’elle habite telle ville, et travaille dans tel magasin… je ne l’ai jamais rencontré… Mais apparemment, j’avais rencontré un homme qui avait du bien la connaître vu comme il me regardait …

SOSIE QUE J’AI RENCONTRÉ

Il y a quelques années en grande surface, j’ai trouvé le sosie de ma meilleure amie, jusqu’au dernier moment je me suis approchée d’elle, mais quand j’ai vu son regard, j’ai vu que ce n’était pas elle… c’était impressionnant, même lunette,même physique, même coupe de cheveux.

J’ai fait le recensement agricole, il y a dix ans, j’allais chez les agriculteurs et je les recensais. Un soir, il est 20h, je dois me rendre chez l’un d’eux, il fait nuit noire, tempête, et la maison est difficile à trouver, un autre agriculteur me dépose chez lui. Me voilà seule, devant une porte, je sonne, et un homme, le sosie de docteur house, le sosie exacte, m’ouvre la porte. Je perds mes moyens, je vois à son regard qu’il sait, qu’il est habitué à cela et qu’il en joue. Je me présente, je lui dit que je viens pour le recensement, le recensement dure une heure, une heure ou, je suis là pour le boulot et je ne dois absolument pas lui parler de sa ressemblance, surtout une heure où je n’ai qu’une envie c’est le regarder, l’observer, voir tous les points de détails, chercher ce qui pourrait le différencier de l’original. Je n’ose pas le regarder, mais je suis obliger, pour lui poser les questions, je souris bêtement, et lui fait son sourire « regarde moi, je sais, je lui ressemble, et j’aime bien voir la réaction des filles, ça m’amuse », lorsque je décroche le regard, il me parle, me dis des choses pour que je sois obligée de le regarder, me fait rire… Il était très fort, il avait même poussé le truc, jusqu’à la béquillle!!! Il avait une béquille.

Cette fois ci, pour une visite de client mystère dans une concession, je n’aime pas ce genre de mission car elles sont longues et pour moi qui ne connait pas les voitures, c’est encore plus ennuyeux. Je suis là en train de faire ma visite mystère avec un commercial. Il règne un silence dans cette concession qui est vide, c’est bientôt la fermeture, mon rendez vous a débordé. Un client arrive, le portrait craché de T Bag dans Prison Break, vous savez le fou, le pire des personnages, l’homme que l’on aimerait certainement pas croisé… eh bien son sosie est là, dans cette concession où il n’y a que le commercial et moi et une secrétaire, et où règne un silence. Le pauvre, ce n’est certainement pas sa faute si un acteur lui ressemblant a joué un personnage aussi malsain, mais l’acteur a tellement été doué, que dans cette concession, je prends peur. Je sais pertinemment que c’est qu’une série, qu’il ne peut rien m’arriver, mais ce sosie, la réplique identique, que j’ai beau regardé en me disant « mais il doit y avoir un truc qui le différencie obligatoirement du personnage de Tbag », et je pense à mon mari, qui serait ravie de le voir, il en est fan de cet acteur, tellement il joue bien. Lorsque je suis rentrée chez moi, que j’ai tout raconté à mon mari, il voulait absolument le revoir, on ne l’a jamais revue, enfin pas pour le moment.

QUAND LE SOSIE N’EST PAS UN SOSIE

L’année du grand retour de Renaud, nous allons sur L’Isle sur la Sorgue pour faire la fête de la musique, et nous le voyons dans son restaurant habituel avec des amis, il y a une queue pour lui dire bonjour. Je met un mot sur Facebook, il doit être 22h, et une amie écrit « il est en direct sur TF1 », je repasse le voir au restaurant, et je dis à mon amie « s’il est en direct, c’est un sosie, je ne pense pas que le notre soi un sosie ». Le lendemain, un journal expliquait qu’il s’était enregistré et qu’il n’était pas en direct sur l’émission. J’en parle ici: https://emilievousdittout.blog/2017/06/23/la-fete-de-la-musique-a-lisle-sur-la-sorgue/

Cet été, on va à un concert de Michael Jones https://emilievousdittout.blog/2018/07/19/michael-jones-en-concert-a-bollene/
Et au moment où l’on arrive, il est tôt, on croise un groupe, et mon mari me dit « tient le sosie de Michael Jones, je lui répond : « Non c’est pas un sosie, c’est le vrai, mais il n’est pas en tenu pour chanter, là il va juste partir manger un bout ».

 

Si un jour, cela vous arrive de rencontrer le sosie d’une personne que vous connaissez, proche ou non, regardez ses yeux, les yeux ne trahissent jamais, c’est le miroir de l’âme.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s