LE GRAND BAIN

Nous sommes allés mardi soir voir ce film en famille. Nous allons peu au cinéma, et nous avons été ravi de le voir, d’ailleurs à la fin tout le monde dans la salle s’est levé et a applaudit.

 

L’HISTOIRE

Le film raconte l’histoire de dix hommes tous différents les uns des autres, mais étant tous plus ou moins dépressif, ou du moins malheureux dans leur vie. Ces hommes ont pourtant un point commun c’est les cours de natation synchronisé le soir à la piscine, à la fin de chaque cours, ils se racontent leur vie, cela les soulages et leur fait du bien, ils finissent à boire des verres ensembles après, et des liens se créé entre chacun.
L’un d’entre eux, a l’idée de présenter cette équipe masculine de natation synchronisé au niveau mondial, en Norvège, et avec l’accord de leur professeur, ils s’inscrivent au concours.
Cependant la prof de natation a autant de problème, sinon plus que ces hommes, elle tombe en dépression et son ex amie, et ex partenaire de natation, lui vient en aide en entrainant l’équipe.

 

INSPIRÉ D’HISTOIRE VRAI

Un club Suédois homme de natation synchronisé s’est vu proposer de participer à une compétition internationale à Milan. Le documentaire relatant leur histoire s’appelle « le club des sirènes ». La différence reste que dans la vrai vie ce sont des hommes ayant la quarantaine, et dans le grand bain se sont des hommes pas loin de la soixantaine pour les plus âgés.

 

L’ÉQUIPE

Le film est une idée originale de Gille Lelouche, et on peut dire qu’il a choisi du beau monde et des acteurs talentueux.

Mathieu Amalric: Bertrand

Marina Fois: Claire épouse de Bertrand.

Guillaume Canet: Laurent
Claire Nadeau (Mamy Suze dans les Tuches) : la mère de Laurent

Benoit Poelvoorde: Marcus

Jean Hugues Anglade: Simon

Philippe Katerine: Thierry

Félix Moati: John, qui d’ailleurs ne supportait pas d’avoir la tête sous l’eau, c’est pourtant le pilier de l’équipe.

Balasingham Tamilchelvan: Avanish, qui avait menti et ne savait pas nager.

Les professeurs de natation sont dans le film: Virginie Efira (Delphine) et Leila Bekhti (Amanda).
En vrai, leur professeur était Julie Fabre, la professeur de natation synchronisé de l’équipe féminine des jeux olympique. Eh bien oui, chaque acteur a bien bossé, pendant six mois, pour apprendre les chorégraphies.

 

MON AVIS

J’ai été ravi de retrouvé Benoit Poelvoorde qu’on voyait peu ses dernières années, j’adore cet acteur.

Nous adorions Philippe Katerine en tant que chanteur, musicien, mais nous le découvrons en tant qu’acteur et c’est une réel joie, il est parfait dans son rôle.

Depuis la Reine Margot, j’avais adoré Jean Hugues Anglade et je le revois dans ce film, avec un rôle tout à fait différent mais qui lui va si bien.

Les actrices que l’on voit peu, mais qui ont un rôle décisif dans le film, sont excellentes, toutes excellentes, Virginie Efira, ce n’est pas le premier film que je vois d’elle, a souvent un rôle doux, gentilles. Marina Fois que j’ai souvent vu dans des rôles de comédie, est ici plus sérieuse et ça lui va comme un gant. Leila Bekhti je connaissais peu, je l’ai vu une ou deux fois en film mais j’apprécie, elle a un rôle d’une personne assez dure et strict, et c’est vraiment super bien joué, et Claire Nadeau dans un rôle bien loin de mamy suze, mais qu’elle joue à la perfection.

Gille Lellouche a pris des acteurs qui ne sont pas des personnes qui se mettent en avant, imbu d’elle même, il a pris des personnes simple avec un physique banal, des « monsieur tout le monde », auquel on peut s’apparenter. Cela nous permet d’être plus proche des personnage. Nous sommes tristes quand ils sont tristes, nous sommes heureux quand ils le sont et nous rigolons des phrases cassantes sortie par ci par là.

Le jugement, ce film parle beaucoup du jugement, le jugement de la famille, des amis, des proches, et du mal que cela peut faire à une personne. De la bataille de chacun des hommes, pour qu’ils soient fier d’eux même et qu’ils se révèlent.

Je conseille d’aller voir ce film, car c’est une très jolie histoire, et bien plus, c’est aussi et surtout l’histoire de plusieurs vie malheureuses sauvées par un seul objectif, gagner une compétition mondiale, mais plus que tout, gagner leur compétition envers eux même et envers la société.

Pour vous donner envie de voir le film :

 

Publicités

2 commentaires sur “LE GRAND BAIN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :