Mon père qui m’apprend un peu les plantes, me raconta une anecdote. Alors qu’il n’avait que trois ans à l’époque ( an 1941/1942), sa mère se coinça la main très fort, prise d’un malaise, on lui servit un verre de liqueur de sauge (ce que l’on donnait dans des cas de malaise pour revigoré). Le verre resta sans surveillance quelques minutes le temps de remettre la bouteille d’alcool à sa place, bien rangé, mon père en profita pour boire le verre de liqueur de sauge. Une anecdote qui fait encore rire de nos jours.

Il m’expliqua donc les vertus de ce breuvage, et me cueillit les fleurs en me les faisant goûter ( la fleur de sauge est très sucré, avec un arrière goût de sauge vers la fin, mais c’est pas mauvais). Je décida donc de faire ma liqueur de sauge, comme j’avais fait mon coudounat pour soigner: https://emilievousdittout.blog/2018/01/09/coudounat-liqueur-de-coing/

Les bienfaits de cette préparation (Je rappelle que l’alcool est dangereux pour la santé, à consommer donc avec une forte modération, un mini verre suffit à avoir les bienfaits escomptés. Cet alcool est déconseillé aux femmes enceintes, aux personnes aillant des soucis neurologique et aux personnes épileptiques, et bien évidemment aux enfants. Ne mélanger pas alcool et médicament, si le problème persiste consulter un médecin):

  • Boisson tonique un mini verre suffit à redonner un coup de booste. Eviter de boire le soir, pour ne pas perturber votre sommeil.
  • Aide à la bonne digestion, à prendre en fin de repas
  • A l’instar du bon vieux grog en cas de rhume ou d’angine, la liqueur de sauge vous remettra vite sur pied.
  • Régularise le cycle menstruel
  • Régulateur pour la ménopause.
  • Antidiarrhéique (constipe un peu, donc pas en boire beaucoup)
  • Antiseptique intestinal, c’est à dire qu’il tuerait tout virus, microbe dans les intestin. Si antiseptique dans le corps, je pense qu’il peut aussi être utiliser sur une plaie, ou un bobo pour enfant sur la peau, si vous n’avez pas d’alcool pour désinfecter.

 

Passons maintenant aux recettes.

INGREDIENTS

  • Dix tiges et fleurs de sauge.
  • Dix morceaux de sucres
  • Un litre d’eau de vie.

 

 

P1090001

 

RECETTE

 

Dans un récipient fermé, ajouter les hampes et les fleurs, le sucre, l’eau de vie et laisser infuser deux semaines.

 

P1090004

 

Au bout de deux semaines filtré, votre liqueur est prête. Mettre en bouteille, avec une étiquette indiquant liqueur de sauge, la date, et les bienfaits.

 

 

Vu que ces boissons sont faites avec de l’alcool, vous n’aurez pas de soucis de conservation, vous pouvez les garder des années et des années, mon père a encore de la liqueur de coing qui date de ses parents, il a 79 ans ses parents sont mort il y a plus de 40 ans.

Une autre recette prise sur le livre de la dernière herboriste française Marie Antoinette Mulot: « APERITIFS ET DIGESTIF A FAIRE SOI MÊME » Elle est décédé depuis quelques années, mais elle a laissé derrière elle, tout un savoir sur la santé au naturel, je vous conseille ce livre, il n’y a pas que de l’alcool, vous y trouverez aussi des recettes de sirops, si vous avez un jardin, ou une herboristerie, pharmacie pas loin de chez vous, ou que vous avez l’occasion de trouver des plantes dans la nature, prenez ce livre et soignez vous, vous et votre famille.

 

INGRÉDIENTS 

  • 1 litre d’alcool à 80°.
  • 6 feuilles de menthe poivrée
  • 2 poignées de feuilles de sauge sèche
  • 500g de sucre.

 

RECETTE

Dans un récipient hermétique, faire infuser la sauge et la menthe dans un litre d’alcool, pendant dix jours.

Le onzième jour, filtrer et préparer un sirop de sucre (faire chauffer le sucre avec un peu d’eau), incorporer le sirop tiède à votre infusion.

Mettre en bouteille, avec une étiquette indiquant liqueur de sauge, la date, et les bienfaits.

 

MON AVIS

  • Ce que j’aime:

Je n’aime pas l’alcool, mais je trouve cette alternative pour soigner, bien meilleure que des médicaments. Comme le grog à l’époque, c’est une alternative que beaucoup d’adultes devraient apprécier. Une petite gorgée même devrait suffire, surtout ne vous servez pas un grand verre.

Le livre de Marie Antoinette Mulot, donne des recettes de sirops, pour enfant, donc sans alcool, et super bon.

Mon mari et mon père ont gouter la première version de la recette, ils l’ont trouvé très bonne, mon père m’a dit « normalement faut que se soit beaucoup plus fort encore car ça doit réveiller un mort », la deuxième recette est donc peut être un peu plus tonique.

  • Ce que j’aime moins: 

Dommage j’aime pas l’alcool.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :