La fête des mères, pour certains c’est une fête commerciale, pour d’autre c’est l’occasion de montrer à sa maman qu’on pense à elle et qu’on la remercie pour ce qu’elle fait pour nous au quotidien.

QUELLE EST SON ORIGINE?

En Grèce Antique, on célébrait, au printemps, la divinité Rhéa, une titan fille de Gaîa (La Terre) et d’Ouranos (le Ciel) et mère de Zeus (Dieux du ciel et de l’Olympe) et de Poséidon (Dieu de la Terre et des mers). A l’époque Romaine, la tradition se poursuit et Rhéa devient Cybèle. Le 1er mars on célébrait la « Matronalia », les hommes devaient donner offrir des cadeaux et donner de l’argent à leur épouse et mère modèle. Les fêtes ont lieux au printemps car c’est le mois de la fertilité.

En France, la fête ne s’installe qu’en 1900 dans un petit village d’Isère: Artas. L’instigateur de cet évènement est Prosper Roche, le fondateur de « l’Union Fraternelle des Pères de Famille », il aurait créé un prix du « Haut mérite maternel ». Cependant, cette fête n’est marqué sur le calendrier français qu’à partir de 1940, et on peut le dire, n’est pas mis en avant d’une belle façon.
En effet, après la défaite de 1940, le Maréchal Pétain créé une idéologie « La Révolution Nationale », dont les valeurs dites traditionnelles se forment autour du Triptyque « TRAVAIL, FAMILLE, PATRIE ». Sa vision de la femme: « Mamans, la femme coquette, sans enfants n’a pas de place dans la cité, c’est une inutile. La mère de famille y a son rôle parce qu’elle est compétente, c’est sur leurs genoux que se forme ce qu’il y a de plus excellent dans le monde, un honnête homme », fort heureusement de nos jours, cette pensée à complètement disparue.
La date est fixée par la loi du 24 mai 1950 qui la fixe au dernier dimanche de mai, sauf si cela tombe le jour de la pentecôte, au quel cas elle est repoussé au premier dimanche de juin.

En Angleterre, au XVième siècle, le  Mothering Sunday se fête d’abord au début du carême et ensuite le quatrième dimanche du carême.

Aux Etats Unis, le Mother’s Day nait en 1908, en hommage à la maman de Anna Jarvis, une institutrice, dont la mère souhaitait voir la création d’un jour de fête en hommage à toutes les mamans. Deux ans après sa mort, sa fille lance une campagne pour instaurer le jour de la fête des mères de manière officielle. En 1914, le texte est approuvé par le gouvernement américain, le second dimanche du mois de mai, devient un jour férié et le jour de la fête des mères.

Au Royaume Unis, la fête est adopté la même année qu’aux Etats Unis, en 1914.

L’Allemagne c’est en 1923, qu’apparaît le jour de la fête des mères.

Il n’y a pas d’us et coutume, c’est un jour où l’on rend hommage à toutes les mamans, peut importe l’âge. C’est l’occasion pour tous, de faire un repas familial.

Chez moi

Lorsque j’étais enfant, c’était le jour, où mon père nous amenait au restaurant (on était six, nous n’y allions pas souvent), à la mer, le plus souvent. On entend souvent dire « les mari n’ont pas à offrir de cadeaux à leurs femmes car elles ne sont pas leurs mère », mon père lui offrait toujours un cadeau, parce que ma mère lui avait offert quatre beaux enfants, et c’est aussi ça, rendre hommage à son épouse pour son rôle de mère auprès des enfants qu’elle met au monde.

Aujourd’hui, mon mari cuisine, mes enfants m’offrent une fierté tous les jours, mais ce jour j’ai eut droit à bien plus que je n’aurait imaginé, le traditionnel petit déjeuné (que j’ai droit chaque année depuis les six ans de ma fille et des 3 ans de mon fils, le jour de la fête des mère et celui de mon anniversaire), et leur cadeaux, un tee shirt cousu par ma fille et dessiné par elle aussi et une tasse avec un jolie texte de mon fils « Merci de m’avoir fait naître, merci d’accepter que je joue après avoir fait mes devoir, Merci de m’aider quand j’ai besoin d’aide, Merci de cultiver un potager pour après cuisiner des bonnes choses. »
Mon mari m’a offert une perche pour mon appareil photo, en plus du repas préparé avec amour.

 

 

 

 

Je vous souhaite à toutes Une merveilleuse fête des mères, remplis d’amour, de fierté et de joie, que cette journée vous soit douce et agréable et que vos enfants et votre mari vous rende hommage pour le travail que vous accomplissez chaque jour, même lorsque vous êtes malade. 

 

 Une maman endort nos douleurs au berceau balancées ; elle écoute venir nos premières pensées, nous regarde sourire et croître à ses genoux, et sa vie en doublant recommence avec nous.

Louis Belmontet Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Publicités

2 commentaires sur “LA FÊTE DES MÈRES

    • Oui, moi aussi, mais ça ne se fait qu’à l’école primaire, au collège ils ne le font plus. L’école cette année nous a gâté avec une jolie tasse, et ma fille de 13 ans m’a cousu le tee shirt et fait le dessin dessus. C’est dommage qu’il n’y ait pas des options couture au collège, ça peut toujours servir, au lieu de l’art plastique, la musique ou l’histoire… ou même certaines leçons de mathématique qui nous serviront jamais à rien..;

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :