Cookeo, Cuisine Asiatique, Non classé

BOEUF AU CAROTTES VIETNAMIEN AU COOKEO

Voici une recette que je pouvais faire à la maison vu que j’avais tout les ingrédients, et dès que c’est asiatique, moi ça me branche. J’ai pris cette recette sur Cuisiner au robot cuiseur

INGREDIENTS pour 4 personnes

  • 1kg de paleron (personnellement j’ai pris 500 g de boeuf, car 1kg de viande rouge pour 4 c’est énorme, normalement dans un régime équilibré il faut 100g par personne de viande rouge et ne pas en consommer plus de trois fois par semaine).
  • 600g de carottes coupé en bisau (ça veut tout simplement dire coupé en biais).
  • 1 morceau de gingembre de 4 cm
  • 1 oignon
  • 3 gousses d’ail
  • 1 tige de citronnelle fraîche ou surgelée
  • 1 cuillère à soupe de cassonade brune
  • 1 cuillère à café d’épice 5 parfums
  • 4 cuillères à soupe d’huile de tournesol
  • 4 cuillères à soupe de nuoc-mâm
  • 3 cuillères à soupe de concentré de tomates
  • 20cl ou 200g d’eau
  • sel, poivre

 

 

P1020732.jpg

 

RECETTE

Si votre viande n’est pas encore coupée, coupez la en gros dés et éplucher et hacher le gingembre, l’oignon et l’ail.
Enlever la peau des carottes et les couper en biais (on utilise le terme de biseau pour dire couper en biais en cuisine).

 

P1020735.jpg

 

Couper la citronelle en 4.

Dans un saladier, préparer la viande à mariner, mettre la viande, le sel, le poivre , la cassonade et les épices, veiller à ce qu’il y en ait partout pour que la viande s’imprègne du goût.

 

P1020734.jpg

 

Allumer le Cookeo, en mode manuel sélectionner la cuisson classique et fonction dorer, ajouter l’huile et attendre la fin du préchauffage.

Faire revenir l’oignon, l’ail, le gingembre et la viande mariné pendant 5 minutes.

Incorporer les carottes, la citronnelle, le nuoc-mâm, le concentré de tomates et l’eau.

 

P1020743.jpg

 

Appuyer sur ok pour sortir du mode de cuisson dorer, continuer d’appuyer sur ok lorsque l’on vous demande d’arrêter la cuisson, et sélectionner la cuisson sous pression, programmer 35 minutes et départ immédiat.

 

P1020746.jpg

 

Le plat est prêt, bonne dégustation.

MON AVIS 

  • Ce que j’aime:

Le mélange d’épices se mari à merveille avec le boeuf, et les carottes sont cuites parfaitement. Mon mari, mes enfants et moi, avons adoré et tout mangé, je referais certainement ce plat, car il est parfait pour un soir, protéine + légume, il manque un peu de féculent, et comme le conseille le livre, 350g ou 35cl d’eau + 200g de riz basmati et voilà un riz prêt en huit minutes.

  • Ce que j’aime moins:

Ah la cuisson est un peu longue, mais l’avantage c’est qu’on met tout dans la cuve et on attends, on a rien d’autre à nettoyer aussi.

Dessert, Non classé

PÂTE A TARTINER FERRANDI, THE BEST

En feuilletant le livre Pâtisserie de Ferrandi, il existe aussi en version kindle, l’école d’excellence dans ce domaine, j’ai voulu tester plusieurs recettes, cela va de soi, mais surtout celle de la pâte à tartiner. Je me demandais comment une école allait faire une pâte à tartiner aussi bonne voire meilleure que celle que je faisais, qui était déjà très bonne:
https://emilievousdittout.blog/2017/02/03/pate-a-tartiner-facon-nutella-au-thermomix/

Déjà j’étais ravi de voir que les ingrédients, n’était pas du lait concentré (qui ne me sert que pour la pâte à tartiner et qu’il m’arrive parfois d’oublier d’acheter, et donc je le fabrique, et tout ça c’est long…

Tous les ingrédients sont dans mon placard, sauf les noisettes que j’achète en vrac. Mais surtout, j’en ai pour 20/30 minutes, pour la faire.

D’abord il faut élaborer la pâte de duja.

INGREDIENTS PÂTE DE DUJA

  • 250g de fruits sec (ici des noisettes)
  • 250g de sucre glace raffiné (j’utilise du sucre en poudre que je mixe 10 secondes vitesse 10 au thermomix).

 

 

P1030569.JPG

 

 

RECETTE PÂTE DE DUJA

Etaler les fruits sec sur une plaque de cuisson, mettre au four 15 minutes à 150° (thermostat 5) . Laisser refroidir.

Mélanger avec le sucre glace.

 

P1030573.JPG

 

Mixer le tout jusqu’à obtention d’une pâte onctueuse (j’ai utilisé du sucre glace normal, non raffiné, ça fait donc une poudre et non une pâte, mais c’est tout aussi bon).

 

P1030576.JPG

 

Votre duja est prêt. Pour du gianduja, il faut ajouter 30% de chocolat de couverture au lait à la recette. Se conserve deux semaines dans le réfrigérateur

On passe ensuite à la pâte à tartiner

 

INGRÉGIENTS PÂTE A TARTINER

  • 350g de crème liquide entière à 35% de matière grasse (j’ai pris du 30%)
  • 50g de miel
  • 150 de chocolat noir à 50%
  • 350g de pâte de duja.

 

 

P1030577.JPG

 

RECETTE PÂTE A TARTINER

 

Faire bouillir la crème et le miel ensemble.

Couper le chocolat en morceau pour qu’il puisse fondre plus facilement.

Mélanger le chocolat à la pâte de duja.

Lorsque la crème est chaude, verser sur le chocolat et le duja et mixer le tout pour obtenir une pâte lisse.

 

 

 

verser le contenu dans des récipients.

Se conserve deux semaines dans le réfrigérateur

MON AVIS

  • Ce que j’aime: 

C’est THE PÂTE A TARTINER, elle se rapproche le plus du Nutella, mon mari et mes enfants m’ont même dit « on dirait le goût des Ferrero Rocher ». Elle est rapide, elle est excellente. Après l’avoir fait, elle est liquide, moi je la met au frigo et elle devient moins liquide. Le goût des noisettes grillé doit faire la différence, la pâte de duja apporte vraiment un plus dans cette recette. C’est la recette de pâte à tartiner que je fais le plus souvent maintenant, elle est vraiment rapide à faire, le matin au petit déjeuné, ou pour le goûter, je fais juste en sorte d’avoir toujours des noisettes à la maison. J’ai eut fait cette recette sans miel, c’est tout aussi bon, le miel apporte tout de même un peu plus de saveur, mais si vous n’avez pas, c’est pas grave, ça reste tout de même THE BEST PÂTE A TARTINER.

  • Ce que j’aime moins 

Le prix des noisettes, c’est pas donné… je pense à planter un noisetier…

Fête, Non classé

LA FÊTE DES MÈRES

La fête des mères, pour certains c’est une fête commerciale, pour d’autre c’est l’occasion de montrer à sa maman qu’on pense à elle et qu’on la remercie pour ce qu’elle fait pour nous au quotidien.

QUELLE EST SON ORIGINE?

En Grèce Antique, on célébrait, au printemps, la divinité Rhéa, une titan fille de Gaîa (La Terre) et d’Ouranos (le Ciel) et mère de Zeus (Dieux du ciel et de l’Olympe) et de Poséidon (Dieu de la Terre et des mers). A l’époque Romaine, la tradition se poursuit et Rhéa devient Cybèle. Le 1er mars on célébrait la « Matronalia », les hommes devaient donner offrir des cadeaux et donner de l’argent à leur épouse et mère modèle. Les fêtes ont lieux au printemps car c’est le mois de la fertilité.

En France, la fête ne s’installe qu’en 1900 dans un petit village d’Isère: Artas. L’instigateur de cet évènement est Prosper Roche, le fondateur de « l’Union Fraternelle des Pères de Famille », il aurait créé un prix du « Haut mérite maternel ». Cependant, cette fête n’est marqué sur le calendrier français qu’à partir de 1940, et on peut le dire, n’est pas mis en avant d’une belle façon.
En effet, après la défaite de 1940, le Maréchal Pétain créé une idéologie « La Révolution Nationale », dont les valeurs dites traditionnelles se forment autour du Triptyque « TRAVAIL, FAMILLE, PATRIE ». Sa vision de la femme: « Mamans, la femme coquette, sans enfants n’a pas de place dans la cité, c’est une inutile. La mère de famille y a son rôle parce qu’elle est compétente, c’est sur leurs genoux que se forme ce qu’il y a de plus excellent dans le monde, un honnête homme », fort heureusement de nos jours, cette pensée à complètement disparue.
La date est fixée par la loi du 24 mai 1950 qui la fixe au dernier dimanche de mai, sauf si cela tombe le jour de la pentecôte, au quel cas elle est repoussé au premier dimanche de juin.

En Angleterre, au XVième siècle, le  Mothering Sunday se fête d’abord au début du carême et ensuite le quatrième dimanche du carême.

Aux Etats Unis, le Mother’s Day nait en 1908, en hommage à la maman de Anna Jarvis, une institutrice, dont la mère souhaitait voir la création d’un jour de fête en hommage à toutes les mamans. Deux ans après sa mort, sa fille lance une campagne pour instaurer le jour de la fête des mères de manière officielle. En 1914, le texte est approuvé par le gouvernement américain, le second dimanche du mois de mai, devient un jour férié et le jour de la fête des mères.

Au Royaume Unis, la fête est adopté la même année qu’aux Etats Unis, en 1914.

L’Allemagne c’est en 1923, qu’apparaît le jour de la fête des mères.

Il n’y a pas d’us et coutume, c’est un jour où l’on rend hommage à toutes les mamans, peut importe l’âge. C’est l’occasion pour tous, de faire un repas familial.

Chez moi

Lorsque j’étais enfant, c’était le jour, où mon père nous amenait au restaurant (on était six, nous n’y allions pas souvent), à la mer, le plus souvent. On entend souvent dire « les mari n’ont pas à offrir de cadeaux à leurs femmes car elles ne sont pas leurs mère », mon père lui offrait toujours un cadeau, parce que ma mère lui avait offert quatre beaux enfants, et c’est aussi ça, rendre hommage à son épouse pour son rôle de mère auprès des enfants qu’elle met au monde.

Aujourd’hui, mon mari cuisine, mes enfants m’offrent une fierté tous les jours, mais ce jour j’ai eut droit à bien plus que je n’aurait imaginé, le traditionnel petit déjeuné (que j’ai droit chaque année depuis les six ans de ma fille et des 3 ans de mon fils, le jour de la fête des mère et celui de mon anniversaire), et leur cadeaux, un tee shirt cousu par ma fille et dessiné par elle aussi et une tasse avec un jolie texte de mon fils « Merci de m’avoir fait naître, merci d’accepter que je joue après avoir fait mes devoir, Merci de m’aider quand j’ai besoin d’aide, Merci de cultiver un potager pour après cuisiner des bonnes choses. »
Mon mari m’a offert une perche pour mon appareil photo, en plus du repas préparé avec amour.

 

 

 

 

Je vous souhaite à toutes Une merveilleuse fête des mères, remplis d’amour, de fierté et de joie, que cette journée vous soit douce et agréable et que vos enfants et votre mari vous rende hommage pour le travail que vous accomplissez chaque jour, même lorsque vous êtes malade. 

 

 Une maman endort nos douleurs au berceau balancées ; elle écoute venir nos premières pensées, nous regarde sourire et croître à ses genoux, et sa vie en doublant recommence avec nous.

Louis Belmontet Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Cookeo, Non classé

CURRY DE PATATES DOUCES, LENTILLES ET EPINARDS AU COOKEO

Les patates douces sont excellentes pour la santé et sont considérés comme des légumes (bien que dans mon supermarché je les ait trouvé dans le rayon fruit…), elles sont antioxydante (ce qui veut dire qu’elle est bonne pour le corps pour le rendre jeune lol), contiennent des minéraux et vitamine A. Elles sont aussi peu calorique.

La lentille corail, contient des protéines et des fibres. Ce qui fait de ce repas, un plat équilibré, avec protéine, légumes et peu calorique.

J’ai pris cette recette dans le livre  Cuisiner au robot cuiseur.

INGREDIENTS pour 4 personnes

  • 500g de patates douces
  • 100g de lentilles corail
  • 200g d’épinards surgelés
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe de pâte de curry ou de mélange de masala (j’ai mis du masala, la pâte de curry se trouve dans le rayon asiatique ou dans une épicerie asiatique).
  • 10cl ou 100g de crème liquide entière
  • 150g ou 15cl d’eau
  • sel poivre

 

P1020787.jpg

 

RECETTE

Commencer par éplucher et couper en petits cubes les ou la patate(s) douce(s), ôter la peau des oignons et de l’ail et hacher les.

Allumer le cookeo et aller dans le mode manuel, cuisson classique fonction dorer.

Ajouter l’huile d’olive et attendre la fin du préchauffage.

Faire cuire les patates douces, les oignons et l’ail.

Au bout de trois minutes, rajouter les autres ingrédients (épinards, lentilles, pâte de curry ou masala, la crème et l’eau), saler et poivrer.

P1020791.jpg

 

Appuyer sur le bouton Ok, arrêter le mode de cuisson dorer et suivre les instructions, programmer la cuisson sous pression à 12 minutes et en départ immédiat.

 

P1020793.jpg

 

Le repas est prêt, Bonne dégustation.

MON AVIS

  • Ce que j’aime: 

C’est un bon plat végétarien, c’est une recette qui donne l’occasion de manger des lentilles corail avec la patate douce et le mélange des deux aliments n’est pas mauvais. C’est un plat complet avec des protéines apportées dans les lentilles, des féculents apportés par la patate douce (attention elle est plus calorique que la pomme de terre), les légumes apportés par les épinards.

  • ce que j’aime moins: 

Mon fils n’a pas trop aimé, il n’est pas fan des mélanges en règle général, et il y avait des aliments qu’il ne connait pas depuis longtemps, il parait que pour qu’un enfant apprécie un aliment faut lui montrer sept fois.

Biscuit, Non classé

LANGUE DE CHAT DE FERRANDI

J’ai très souvent des blancs d’oeufs en rab, car mon mari mange des pâtes aux oeufs régulièrement (le jaune d’oeuf cru), il a donc pour ordre de me garder toujours les blancs de côté pour ne pas les jeter, et j’en fait toujours des biscuits.

Cette fois ci j’ai voulu tenter les langues de chats du livre Pâtisserie école d’excellence Ferrandi. Cela me permettait en plus, d’utiliser pour la toute première fois la poche à douille, le livre est bien fait car il y a les explications en image de comment se servir d’une poche à douille.

INGREDIENTS

60g de beurre pommade (beurre assez mou qui ressemble à de la pommade).

60g de sucre glace (pas la peine d’en acheter si vous avez un robot avec du sucre en poudre, au thermomix je met 10 secondes vitesse 10).

60g de blancs d’oeufs

75g de farine tamisé pour éviter les grumeaux.

 

P1030523.JPG

 

RECETTE

Dans un saladier, mélanger le beurre, le sucre et les blancs d’oeufs.

Lorsque c’est bien mélangé, incorporer la farine tamisée et continuer de mélanger.

 

 

P1030525.JPG

 

Alors là, il faut la poche à douille, pour faire de jolie bâtonnets. J’ai pris la douille la plus petite et ronde. Remplir la poche à douille (en n’oubliant pas de tourner la poche près de la douille pour que la pâte ne s’écoule pas le temps qu’on l’a rempli).

Sur une feuille en silicone ou feuille de cuisson faire des bâtonnets si possible droit, ce que je ne suis pas arrivée à faire.

 

P1030526.JPG

 

Enfourner 8/10 minutes à 180° (thermostat 6).

 

P1030528.JPG

 

Bonne dégustation.

MON AVIS

  • Ce que j’aime:

C’est une recette toute simple, rapide à faire, le plus compliqué reste l’utilisation de la poche à douille pour une débutante comme moi, mais sincèrement, une fois que j’étais habituée, c’est super simple à utiliser. Les langues de chats étaient délicieuses, et elles n’étaient pas si moche vu que je les ai mise en décoration sur des mousses au chocolat, mes invités ont adoré, et le fait que ça fasse des formes, c’est plus original que des biscuits droit.

  • Ce que j’aime moins: 

Ras, recette super simple.

Cookeo, Non classé

PILON DE POULET BASQUAISE AU COOKEO

Ce n’est pas une recette de saison, mais j’avais congelé mes tomates Roma cet été, et j’avais un sachet de poivron surgelés donc j’ai pu faire ce plat. J’ai pris la recette du livre  Cuisiner au robot cuiseur.

INGREDIENTS

  • 8 pilons de poulets
  • 8 tomates roma (sur le livre ils conseille une boîte de tomates concassées)
  • 200 g de poivron surgelé ou frais
  • 2 oignons
  • 6 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe d’épice basquaise (si vous n’avez pas, du paprika, du piment doux suffira).
  • 150g d’eau si vous n’avez pas mis la boîte de tomates concassées, ou de la sauce tomate.
  • sel

 

 

P1020930.jpg

 

RECETTE

Mes poivrons étaient déja découpés, si ce n’est pas le cas, épépiner les poivrons et les couper en lamelles, éplucher et couper les oignons.

Mettre a dorer avec l’huile, le poulet, les oignons et les poivrons en allant sur fonction manuelle, cuisson classique mode dorer, pendant cinq minutes.

 

P1020937.jpg

 

Après ce temps, mettre les tomates, les épices, si vous avez mis des tomates fraîche ou surgelés, rajouter 150g d’eau ou de sauce tomate. L’eau étant nécessaire à la cuisson au cookeo.

 

P1020940.jpg

 

Sortir du mode cuisson dorer et sélectionner le mode de cuisson sous pression, programmer 8 minutes et départ immédiat ou différé selon votre emploi du temps.

 

P1020942.jpg

 

Si vous servez avec du riz basmati, la cuisson du riz basmati c’est 350g d’eau, 200g de riz et 8 minutes de cuisson.

MON AVIS

  • Ce que j’aime:

J’adore ce livre qui propose des recettes simples et rapides à faire et donne des astuces de cuisson. Cette recette est super bonne, elle est équilibré si on la mange avec du riz, j’en referais certainement.

  • Ce que j’aime moins:

C’est dommage que cette recette du livre conseiller une boite de tomate, la recette avec mes tomates congelés ou tomates fraîches est sans doute meilleure.

Guillaume Gomez, Non classé

MOUSSE AU CHOCOLAT GUILLAUME GOMEZ

Dans les desserts de Guillaume Gomez, je continue avec la mousse au chocolat, j’adore la mousse au chocolat, c’est un dessert raffiné et simple, et je l’ai fait car c’était rapide à faire pour des invités et que je suis fan de la cuisine de ce chef.

J’ai pris la recette sur  un vrai livre de cuisine comme je les aime, avec des photos et explication, et tout détaillé pour une nulle en cuisine comme moi.: Cuisine, Leçon en pas à pas

INGREDIENTS pour six grosses mousses, ou huit moyennes.

  • 350g de chocolat très noir en morceaux (Astuce du grand chef, prendre un chocolat le plus noir possible, personnellement j’ai pris 70% marque lindt, car plus la recette est simple, plus le produit doit être de qualité, si vous souhaitez la faire au chocolat au lait, ôtez 100g de sucre)
  • 300g de crème liquide (pour cet ingrédients j’ai pris la marque magasin)
  • 300g de sucre
  • 7 oeufs (de bon oeufs de poule élevé en plein air, labellisé, ou des oeufs de vos poules c’est encore meilleurs)

 

 

P1030504.JPG

 

RECETTE

Chauffer la crème liquide, et lorsque la crème est bien chaude la verser dans un saladier contenant les chocolats en morceaux. Mélanger pour faire fondre le chocolat.

 

 

Séparer les blancs d’oeufs et les jaunes.

Mélanger 100g de sucre aux jaunes d’oeufs.

Rajouter les jaunes et le sucre à la crème au chocolat chaude et fouetter. Le chef explique que le choc thermique entraine la cuisson des jaunes.

 

 

Monter les blancs en neige,quand ils sont bien montés incorporer les 200g de sucre qui reste.

 

P1030510.JPG

 

 

Verser les blancs d’oeufs en deux fois à la mixture chocolat/ jaune d’oeufs. Le chef explique: mettre les blanc en neige en deux fois permet la première fois d’assouplir, la seconde conservera le côté mousseux.

 

 

P1030511.JPG

 

Il ne reste plus qu’à transvaser la mousse dans des ramequins ou un saladier, filmer et mettre au frigo. J’ai laissé au frais 24h, mais Guillaume Gomez conseille 2h pour des petits contenants et 6h pour un plus gros récipients. C’est cette étape qui va permettre de former les bulles et ce côté mousseux.

Bonne dégustation

 

 

MON AVIS

  • Ce que j’aime: 

Cette mousse est un vrai délice, par contre j’avertit, faut aimer le chocolat noir, car pour certains cela peut paraitre trop chocolaté. Pour mon mari, ma fille, mes invités et moi, c’était délicieux, pour mon fils ça l’était moins, il n’aime pas le chocolat noir. Le chef conseille, si on souhaite utiliser du chocolat au lait, de retirer 100g de sucre, pour éviter que cela soit trop sucrée, moi je vous conseille si vous souhaitez une mousse au chocolat noir mais pas trop noir de partir sur un bon chocolat noir que vous aimez, même s’il est pas à 70%.

Une astuce, ma crème liquide n’a pas bien fondu les chocolats en morceaux, ce qui fait qu’il y a eut dans la mousse quelques billes croquantes, cela à apporté une petite note dure à ce dessert doux et onctueux qui n’était pas pour déplaire, une mousse au chocolat avec des morceaux de chocolat en bref.

  • Ce que j’aime moins

J’ai fait ce dessert à la fin d’un repas copieux, pensant qu’il était léger, en fait il ne l’est pas du tout, même si tout le monde a adoré, ça alourdissait le déjeuner. Je pense que c’est un dessert idéal l’été, après un repas léger de crudité.

Guillaume, malgré l’enjeu de la compétition, s’est révélé être un homme de passion et de générosité. On pressentait qu’il « ferait carrière », selon l’expression. Il avait le feu sacré! Il s’instruisait de tout ce qui touchait à l’art de la cuisine.

Joel Robuchon/  Préfaces du livre Cuisine Leçon pas à pas de Guillaume Gomez.

Non classé, Séjour, Villes et villages

ROYAN

 

 

C’est une très jolie station balnéaire, que je conseille d’aller visiter en Charente Maritime. Son port, sa plage immense, et son marché est l’un des plus beaux de France.

Nous y sommes allés le matin, on ne souhaitait pas manquer le marché, mais il faut avouer,qu’il nous fallut un Gps pour trouver car il est complètement en centre ville. Nous nous étions garés près de la plage, il y avait beaucoup de place disponible, et une vue magnifique sur le port et la mer.

 

 

Ensuite munis de notre Gps piéton, direction centre ville pour arriver au bâtiment où se trouve le marcher, nous avons marché un quart d’heure, tout en visitant, en prenant notre temps. Nous avons été attirés par une imposante bâtisse d’une forme originale, c’était l’Eglise. Royan ayant été touché le 5 janvier 1945 par deux bombardiers, la ville fut détruite à 85%, l’ancienne église n’existe plus. Le maire de l’époque fait construire une Eglise plus moderne, et surtout plus haute pour montrer que Royan n’est pas couché, mais reste debout. D’où cet immeuble moderne de 35 mètre.

 

 

Le marché se trouve d’ailleurs non loin de là et pour le coup, le lieu est tout aussi original.

 

P1060306.JPG

 

Le marché est non seulement jolie, mais en plus, on y trouve de tout, plus besoin de faire ses courses en grande surface (sauf peut être pour tout ce qui est entretien, et encore, il y a des savons). Producteurs de viandes, de poissons, de légumes, de gâteaux, de pain, de miel, de fromage, … tout vous trouverez de tout.

 

 

Après le marché, nous sommes allés direction la plage, et sur la grande avenue, se trouve plein de petite boutique, dont une de bonbon, je vous cache pas qu’on s’y est arrêté, il y avait des bonbons énormes, et la dame nous a même pris toute la famille en photo, il est tellement rare de voir des gens nous proposer de prendre des photos en famille, qu’on est toujours trois sur la photo…

 

 

La ville est magnifique, elle vit, même très tôt le matin, elle est ensoleillé et agréable, il y a peu de voiture qui roule, et les conducteurs nous laissent facilement passer. Il est aussi facile d’y conduire, car les routes sont larges contrairement à d’autre centre ville où les rues sont étroites.

 

 

Les piétons et les vélos ont aussi leur place, d’ailleurs en Charente Maritime, même en dehors des villes, il y a énormément de sentier pour vélo, beaucoup de ville ont aménagé des pistes cyclables, il y a des locations de vélos un peu partout. Tous cohabitent avec calme et respect (ça change du sud lol).

 

 

Près des plages, se trouve des petites boites en forme de maisonnée, où se trouvent des livres, chacun peut venir prendre un livre et lire sur la plage, comme chacun peut venir déposer un livre. Nous avons pu voir des lecteurs poser ci et là absorber par leurs histoires. Cela change un peu des personnes accro à leur téléphone, je dois avouer qu’il y a là bas, une ambiance tellement sereine et calme qu’on en oublie le portable, l’air marin je suppose.

 

P1060322.JPG

 

Pour ceux qui préfèrent lire sur un banc, la ville a tout prévu, on en trouve sur le parcours piéton et piste cyclable.

 

P1060355.JPG

La ville est agréable, il y fait bon vivre ça se sent.

 

 

Les plages sont immenses.

 

 

Vous y passerez un excellent moment.

 

 

 

Non classé, Séjour, Villes et villages, Visite

ÎLE DE RÉ

 

St Martin de Ré,  est la première ville où nous nous arrêtons sur cet archipel. Nous accédons à l’île grâce à un pont où se trouve le péage Belvédère. On doit s’acquitter pour la traversée d’une somme qui dépend de la saison. A notre époque fin avril, nous étions dans la saison considérée comme hiver, et donc nous nous sommes acquittés du prix de 8 euro pour l’aller et le retour, cependant en été, les prix peuvent doubler, le mieux encore est de voir le site directement, cela évitera les surprises : http://www.pont-ile-de-re.com/

P1040314.JPG

Nous nous sommes arrêté à St Martin car mon mari y allait souvent quand il était jeune, et son père aussi, donc un retour en enfance, il souhaitait nous montrer là où il avait passé une parti de son enfance.

St Martin est une jolie ville, mais qui a énormément changé, elle s’est embellie. Nous arrivons à l’entrée de la commune et là nous avons un grand parking gratuit, le reste de la visite se fait à pied.  Le grand parc arboré en face de notre stationnement, nous donne une vue sur la mer et nous permet une promenade calme avec une bonne odeur d’air marin.

 

 

Mon mari trouve la ville changé, plus riche, elle a perdu son authenticité, et je dois avouer que par rapport aux villages de la ville d’Oléron qui sont plus typique, nous sentons dans St Martin de Ré qu’il y a plus de moyen et un autre style de touriste.

 

 

 

 

Nous voyons l’emblème de l’île de Ré avec les ânes culottés. Dans une autre époque, l’âne était utilisé par le saunier ( l’homme qui exploite les marais salant, les producteurs de sels) et le viticulteur ( l’homme travaillant la vigne) pour assurer les transports des marchandises. Choisi pour sa stabilité et son calme, on le protégé avec une culotte pour éviter qu’il ne soit piqué (insectes, plantes épineuses). Ne servant plus, de nos jours, aux transports de marchandises, des passionnées l’ont sauvé de la disparition sur l’île, en l’utilisant pour les promenades touristiques. La famille Léau a permis la sauvegarde en créant un élevage de Baudets du Poitou uniquement destinés à la reproduction.

 

P1040331.JPG

 

En longeant le bord de la ville, nous arrivons très vite au port de St Martin, entouré de restaurant, glacier et boutiques.

 

 

 

 

Une petite boutique nous attire, de loin nous voyons le capitaine Haddock observer par la fenêtre, Tintin s’échappe par une fenêtre du bas, et des Milou observent par les fenêtres… il ne nous en fallait pas plus pour nous approcher de cette mystérieuse bâtisse.

 

 

Vous l’aurez deviné c’est une boutique Tintin, et on y trouve tout ce qui touche le personnage, la bd. Il y a même des bd traduite dans d’autres langues, des tee shirts et autres objets. C’est le seul magasin de France entièrement dédié à Tintin, ils ont un sites internet, le nom de la boutique est dans le thème, « Mille Sabords! » .

 

 

Il fait chaud, on se croirait au printemps (ou en été, mais chez nous les été sont beaucoup plus chaud, 25 degrés nous permet au moins de sortir), on s »arrête donc pour une pause glace chez Marco Paulo. Je demande une glace où il est écrit de saison, à la fraise, mais le serveur me dit que ce n’est pas la saison. Je manque de culture en matière de saison en fruits et légumes en dehors de la Provence. Nous dégustons des fraises en Provence début avril les premières, les « moins bonnes » car se sont le début, mais fin avril et surtout après la foire de Carpentras débute la pleine saison, quand elles sont douces et sucrées à souhait, nous avions été à la foire de la fraise à Carpentras, donc dans ma tête je pensais que c’était la pleine saison partout en France. C’était sans compter que le temps n’est pas identique dans chaque région, le soleil n’est pas aussi présent sur l’île que par chez nous. Du coup je n’ai pas eut de glace avec des fraises, mais avec du caramel beurre salé. Je ne vous cache pas, que j’ai eut un petit manque de ce fruit pendant mon séjour, et pourtant je ne suis pas enceinte lol.

 

Notre visite de l’île nous conduit au phare des Baleines, nous avions fait la veille le phare de l’île d’Oléron, plus petit, plus facile à monter, bien que haut. Nous nous sommes dit qu’il nous fallait au moins ça pour éliminé la pause glace. Très touristique, nous prenons avant tout, le temps de voir un peu les boutiques de souvenirs.

 

 

La visite du phare n’est pas très chère, 3,5 par adulte, à partir de 12 ans, en dessous c’est 2 euro. Je ne vous cache pas que les escaliers sont plus étroit que celui de l’île d’Oléron où l’on pouvait mieux circulait entre ceux qui descendent et ceux qui montent. Nous tournons, nous tournons, on a du mal à en voir le bout, mais nous ne sommes pas sportif. Et lorsque nous pensons arrivés en haut, c’est sans compter les escaliers avec feu, ils ne marchaient pas quand nous sommes arrivés, ce sont des escaliers où l’on doit attendre que les personnes du haut, descendent, nous avons normalement un feu rouge, cependant, vu qu’il ne marchait pas, nous nous engagions, mais il y avait toujours une personne qui descendait et donc on devait redescendre pour la laissé passer. Bon au bout d’un moment on est arrivé à être en haut et admirer la magnifique vue.  Pour redescendre, on a quand même laisser passer les gens qui montaient, car on savait à quel point la montée est difficile.

 

 

En haut nous voyons des personnes pêcher, en redescendant, nous décidons d’aller voir de plus près, mais la plage n’étant pas très accessible, nous décidons d’aller à un autre endroit un peu plus sauvage.

 

 

Nous observons des coquillages, des crabes, et nous entendons le bruit des algues, ça sent l’air marin, c’est vivifiant.

 

Mon mari, apprend aux enfants à trouver des coquillages, à gratter la terre, à être à l’écoute. Nous passons un agréablement moment dans le silence sauvage marin.

Ainsi s’achève notre journée sur l’île de Ré, rempli de souvenir et de paysage. Sur le chemin, en voiture, je vole quelque cliché.