Cookeo, Non classé

JARRET DE VEAU AU MIEL ET AUX COINGS AU COOKEO

Il me restait encore des coings, donc je me devais de les cuisiner avant qu’ils pourrissent, j’ai trouvé cette recette dans le livre Cuisiner au robot cuiseur, c’est un livre remplis de recette pour le cookeo.

INGREDIENTS

  • 4 tranches de jarret de veau avec l’os (j’en ai pris que deux, car ils pesaient plus de 300g, et pour un repas équilibré, vaut mieux ne prendre que 100 à 150g de viande par repas).
  • 5 cuillères à soupe de miel (ou moins si vous ne prenez que deux tranches de jarret de veau, mieux vaut pour toute la recette diviser les portions par deux).
  • 600g de coing ce qui correspond à 2 ou 3 fruits (pour le fruit, vous pouvez garder cette portion, car il faut manger cinq ou six fruit et légumes par jours).
  • 30g de beurre (là aussi garder cette portion, le gras est nécessaire, et pour une personne il faut un peu plus de 10 g de beurre par repas).
  • 2 cuillère à soupe d’huile d’olive (elle complète le beurre, donc vous pouvez aussi garder cette quantité, dans un repas il faut une cuillère à soupe d’huile par personne normalement, donc avec le beurre vous avez la quantité de gras nécessaire à votre corps pour un repas).
  • 1 branche de thym frais (vu la saison, je n’en avais pas, j’ai pris du thym que j’avais fait sécher et c’est tout aussi bon).
  • 25cl ou 250g d’eau
  • sel et poivre

P1020696.jpg

 

RECETTE

Eplucher, couper les coings en quatre et saler et poivrer le veau.

Allumer le cookeo, dans le mode manuel, sélectionner cuisson classique, et tourner le bouton vers la fonction dorer, mettre l’huile et le beurre à chauffer pendant le préchauffage.

 

P1020697.jpg

 

Ensuite faire revenir la viande sur tout les côtés pendant 5 minutes.

Verser le miel mélangé à l’eau et la branche de thym.

Appuyer sur ok pour sortir du mode de cuisson dorer et passer à la cuisson sous pression en programmant 25 minutes.

Ne vous inquiétez pas, on a pas oublier les coings, ils n’ont juste pas besoin d’autant de cuisson que la viande.

Au bout des 25 minutes, rajouter les coings et continuer la cuisson pendant 15 minutes encore.

 

P1020699.jpg

 

L’auteur du livre conseille pour réduire le liquide de continuer à cuire en fonction dorer, Personnellement j’ai eut une meilleure idée, vider la cuve du cookeo, et récupérer 350g ou 35cl du jus (dans mon cas, ça revenait à prendre toute la sauce), le verser dans le cookeo, avec 200g de riz basmati et cuire sous pression 8 minutes.

 

 

Et voici un plat équilibré, il manque le légume, mais on a le fruit, les féculents, protéine et matière grasse.

MON AVIS

  • Ce que j’aime

La cuisson du riz avec le jus est excellente, un mélange de sucré salé qui se mari à merveille avec la viande. J’ai fait cuire le riz après, mais j’aurai pu l’intégrer à la cuisson avec les coings et cuire moins longtemps…

  • Ce que j’aime moins

Les coings sont des fruits qui peuvent ne pas être aimé de tous, mon fils et ma fille ont du mal avec le fruit, mais adore la gelé, et ma fille la pâte de coings. Il suffit de les cuisiner autrement si une personne n’aime pas.

Christophe Michalak, Non classé

GAUFRES CHRISTOPHE MICHALAK AVEC BLANCS D’OEUFS

Je me suis fait plaisir en ce début d’année, je me suis achetée le Gaufrier Snack Collection de Tefal Tefal SW853D12 Snack Collection Machine à Gaufres et Croques Noir/Inox.

Faut dire que je louche dessus depuis que wonderpetasse s’est acheté le sien, mais il était un peu cher, voilà pourquoi j’ai attendu, et j’ai bien fait car je l’ai trouvé à 52 euro dans un Leclerc, je ne pouvais passer à côté, livré avec la plaque gaufre et la plaque sandwich. J’envisage déjà de prendre dans quelques mois, plusieurs autres plaques humm.

P1020728.jpg

Je me suis donc lancé dans les gaufres, mais sans jaune d’oeuf car je n’avais plus d’oeuf, juste des blanc lol et en foirfouillant partout sur le net, j’ai vu la fameuse recette de Christophe MICHALAK, j’adore ce cuisinier, je me devais de tester ses gaufres, elles ne pouvaient être que bonnes car tout ce qu’il fait, il le fait avec amour et passion, deux ingrédients qui apportent saveur et délice. Et je n’ai pas été déçue loin de là. Ce sont des gaufres Bruxelloise.

INGREDIENTS

  • 135G de beurre
  • 165g de lait entier ou demi écrémé
  • 155g de farine
  • 15g de sucre
  • 3 blancs d’oeufs ou 90 gramme (un blanc c’est dans les alentours de 31 grammes), tempéré pour que les blanc en neige monte bien
  • un filet de jus de citron pour le blanc en neige
  • 1 pincée de poudre de vanille  (ou de l’arôme c’est facultatif)
  • 1 cuillère à soupe de rhum (facultatif car perso je n’aime pas l’alcool, je n’en met pas).

P1020717.jpg

RECETTE 

Faire cuire dans une casserole le lait, le beurre, le rhum et la vanille.

Dans un saladier, mettre la farine et faire un puit, incorporer dans le puit le mélange beurre et lait. La pâte est comme une pâte à choux.

 

 

 

Monter les blancs en neige avec le sucre et le jus de citron, c’est comme cela que ça monte bien. Si vous montez les blancs en neige avec un robot, arrêtez le robot quand les blancs sont montés pour que les oeufs se relâchent, rallumez l’appareil encore un peu pour continuer, cela évite que les blancs fassent des grains et que le mélange soit bien lisse, cela forme des blanc en bec d’oiseau.

 

P1020783.jpg

 

Rajouter les blanc à la pâte en trois fois, un tiers de blanc, on mélange pour incorporer les blancs d’oeufs, lorsque les oeufs sont bien incorporer, mélanger les blancs d’oeufs pour que cela évite les grains et incorporer encore un tiers et renouvelez l’opération encore une fois. Vous devez mélanger et la pâte avec la farine et les blancs en neige à chaque opération.

Ne pas laisser reposer la pâte, ce n’est pas une pâte qu’on laisse reposer, c’est à faire cuire de suite.

Beurrer le moule bien généreusement, partout sur la plaque pour que cela n’accroche pas et verser une louche de la pâte. Si comme Monsieur Michalak vous préférez des gaufres parfaite, utiliser une poche à douille pour étaler la pâte sur le gaufrier. Perso, je sais pas utiliser la poche à douille.

Pour la cuisson c’est au gout de chacun, je les ai laisser 5 minutes, ils sont dorés, croustillant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur, mais j’en ai fait aussi des moins cuit pour que la gaufre soit plus moelleuse. Je fais tellement souvent cette recette que j’en fait au chocolat, à la vanille, ou nature, je n’ai pas encore testé le salé, mais j’y songe.

 

 

 

Bonne dégustation.

MON AVIS

  • Ce que j’aime:

C’est un délice, en plus c’est encore une bonne recette pour écouler les blancs d’oeufs. Elle est rapide à faire et il n’y a pas de temps de repos, c’est du coup une recette que je fais souvent. Elles sont juste parfaites.

  • Ce que j’aime moins: 

Rien c’est parfait.

Un petit conseil, si vous les mangez au goûter, le soir mangé protéines et légumes, fruit et laitage mais ne prenez pas de féculent et de gras vu qu’il y a tout dans la gaufre, cela vous permet de manger équilibré tout en vous faisant plaisir.

Livres, Non classé

LE GENTIL PETIT DIABLE

On continue dans notre lancé de lecture à chaque vacance, mais j’ajoute cette année les lectures de mon fils en CM1.

Il devait lire pendant les vacances, un roman de plus de 20 page et en faire une fiche lecture. L’année dernière la lecture était imposé, c’était un petit livre, et cette année ce n’est plus le cas, donc nous avons cherché dans la bibliothèque de ma fille, qui eut la bonne idée de lui passer un livre qui contenait plusieurs petits romans, dont « Le gentil petit diable » de Pierre Gripari.

Le gentil petit diable et autres contes de la rue Broca

L’avantage, c’est que c’est un roman qui se lit très vite et qu’il y a plusieurs autres petits contes pour les prochaines lectures si besoin. L’histoire est sympathique, le vocabulaire est adapté pour les enfants dès huit ans.

C’est l’histoire d’un petit diable rouge avec des cornes noires qui n’a pour seul souhait que d’être gentil.
Comme tous diable, il vit en enfer avec ses parents, un diable vert et une diablesse noire.

L’enfer c’est un endroit où les personnes lorsqu’elles décèdent si elles ont été méchantes pendant leur vie, elles vont en enfer rejoindre les diables, mais si elles ont été gentilles elles vont au paradis rejoindre Dieu et les anges.

Ce qui est bien en enfer, est mal au paradis, et ce qui est bien au paradis est mal en enfer, de ce fait les parents du petit diable rouge ne cessent de le disputer car il est gentil et travaille bien en classe, au lieu de faire des bêtises et de ne rien faire en classe mis à part embêter ses camarades.

Un soir, le père fâché, décida de l’enlever de l’école et de le faire travailler dans la chaufferie centrale, il fut chargé d’entretenir le feu où se trouvait une marmite avec des personnes à l’intérieur. Le petit diable se lia d’amitié avec les personnes et leur demanda comment elles étaient arrivées ici: « j’ai tué », j’ai volé »… tous avaient une bonne raison de finir en enfer. Alors qu’elles se plaignaient de leur sort, le petit diable leur proposa de penser à Dieu, pour partir d’ici, et cela marcha pour certains d’entre eux.
Le grand contrôleur des chaudières diabolique, passa un jour contrôler et vit qu’il ne restait seulement 18 personnes pour une chaudière qui contenait 21 personnes, il transféra alors le gentil petit diable à la mine de charbon.

Le petit diable travaillait bien, un jour en piquant pour extraire le charbon, il découvrit de la lumière. Cette lumière provenait de la Terre, il décida d’y aller en espérant qu’un être humain pourrait l’aider à devenir gentil. Mais à peine arrivé, il fit peur à tous les hommes, les policiers, les pompiers, tous voulurent l’arrêter, il dût se cacher dans les égouts et n’en ressorti que le soir venu.

Il rencontra un prêtre, qui eut peur au premier abord, lui cria des prières en latin, et le petit diable insista et lui demanda comment faire pour être gentil. Le prêtre, interloqué ne sut que dire, il lui conseilla d’aller voir le pape à Rome.

Le gentil petit diable, alla a Rome, et demanda au pape comment devenir gentils, le pape étonné, ne savait que répondre, cela ne s’était jamais vu, un diable qui souhaitait devenir gentil, il lui proposa d’aller voir Dieu de sa part.
Le petit diable lui demanda comment il pourrait aller voir Dieu, le pape lui fit remarquer qu’il avait des ailes, qu’il n’avait qu’à voler voler et qu’il arriverait à lui.

C’est ce qu’il fit et il arriva devant St Pierre, il n’était pas ravi de le voir là, mais le dirigea vers la première salle d’examen dirigé par le petit Jésus, fils de Dieu, Le petit diable était frustré, l’examen consistait à lire, mais il se trouvait face à une page blanche.
Alors qu’il s’exprimait sur ce point, les mots qu’il avait prononçait s’affichait au fur et à mesure sur la page, Le petit Jésus pris les pages et lu ce qu’il avait dit.
Le premier examen était réussi.

Le gentil petit diable s’avança vers la deuxième salle, où était écrit sur la porte « BON DIEU ouvert à tout heure, entrez sans frapper ».
Cette fois ci, l’examen était sur l’écriture, il devait faire une dictée, hors Dieu ne dictait rien, le petit diable perdu se mit alors à écrire ce qu’il souhaitait, qu’on l’aida pour devenir gentil. Il donna sa feuille, et Dieu reconnut qu’il savait écrire, et le dirigea vers la troisième salle pour le troisième examens.

La personne en charge de cet examen était la Vierge Marie, mère de dieu, reine du ciel, l’examen portait cette fois sur le calcul.
Le petit diable devait trouver un nombre de trois chiffres, divisible par trois avec des yeux bleus et une jambes plus courtes que l’autre. Il ne voulait rendre une page blanche alors il commença a chercher des nombres de trois chiffres divisible par trois. Un nombre est divisible par trois lorsque la somme de ses chiffres est elle même divisible par trois: 123, 189,222…
Alors qu’il cherchait les nombres, il remarqua que 189 avait un ventre, une tête, et deux jambes dont l’une était plus petite, le 8 avait une tête et un ventre, le 1 était une jambe, le 9 avait une jambe plus  petite que le 1, il plaça les numéro de tel manière qu’il fit un bonhomme auquel il rajouta les yeux, le nez et la bouche sur le visage.

La vierge Marie donna vie au petit bonhomme et emmena le gentil diable avec elle le laver de ses péchés, dans une boutique d’habit échanger ses ailes de diables en ailes de cygne, et chez un coiffeur pour lui mettre une auréole, il essaya de lui enlever ses cornes, mais n’y arriva pas. Elle le présenta aux anges, qui furent surpris de le voir ici. Un ange s’exclama même « Un ange rouge avec une paire de cornes, ça ne s’est jamais vu! ».
La sainte vierge le traita de serin (niais) et lui répondit qu’effectivement ça ne s’était jamais vu, mais était ce la première fois qu’ils voyaient des choses qu’ils n’avaient jamais vues? , l’ange reconnu qu’il avait dit une bêtise.
Le petit diable fut accepté parmi les habitants du Paradis.

Le papa du diable appris qu’il avait fini au Paradis et ne fut pas étonné, il s’exclama : »A force de faire l’idiot, il est allé à Dieu. Eh bien tant pis pour lui, que je n’en entende plus parler! ».

Il ne faut cependant pas révéler cette histoire si l’on va en enfer, car le gentil petit diable est un mauvais exemple et vous risqueriez de les fâcher.

MON AVIS SUR LE LIVRE

  • Ce que j’aime:

L’histoire est simple, courte, avec un vocabulaire adapté aux enfants. C’est une jolie petite histoire sur comment être un gentil petit diable, c’est une référence à l’éducation.

  • Ce que j’aime moins:

La forte présence de la religion catholique, mais elle est normale, rien que par rapport au titre, le diable, qui est un personnage fictif serait un ange déchu, seule la religion catholique le personnifie, les autres religions en font une figure symbolique. Il n’était donc pas étonnant de trouver autant de personnages du christianisme.

Qu’est-ce que c’est que ce travail? Alors, ce n’est plus l’Enfer, ici, c’est la Côte d’Azur?

Pierre Gripari. Le Gentil petit Diable.

Cookeo, Cuisine, Non classé

TAJINE D’AGNEAU AUX COINGS AU COOKEO

Après toutes les différentes recettes avec des coings que j’ai fait, il m’en restait encore, et en feuilletant le livre Cuisiner au robot cuiseur, je tombe sur cette recette, j’ai donc été faire mes courses et acheter des souris d’agneau.

INGREDIENTS pour 4 personnes

  • 2 souris d’agneau (dans le livre l’auteur met 4 souris d’agneau pour 4 personnes, mais d’une c’est pas donné les souris d’agneau, ça coute entre 5 et 7 euro, multiplié par 4… et deuxièmement, l’agneau est une viande grasse, pour manger équilibré il ne faudrait pas dépasser les 100g par personnes, donc deux souris pour quatre ça suffisait amplement, mais si vous êtes des gros mangeurs prenez une souris par personnes, vous pouvez aussi remplacer par du collier d’agneau, l’auteur le suggère dans le livre).
  • 2 coings
  • 2 oignons
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 2 cuillèresà soupe rases de ras-el-hanout
  • 4 cuillères à soupe de miel,
  • 2 cuillères à soupe de sésame grillé
  • 15 cl ou 150g d’eau
  • sel et poivre.

 

P1020624.jpg

 

RECETTE

Eplucher et couper en quartier les coings, couper en morceau les oignons.

Dans un saladier, préparer la marinade en mélangeant tout les ingrédients sauf le sésame grillé que l’on saupoudre après la cuisson.

 

P1020628.jpg

 

Ajouter l’eau saler et poivrer.

Allumer le cookeo et aller dans le mode manuel, cuisson sous pression.

Placer la marinade dans le cookeo et sélectionner 25 minutes puis départ immédiat (ou différé si vous avez des choses à faire).

 

P1020637.jpg

 

A la fin de la cuisson, verser le sésame sur le plat.

 

P1020639.jpg

 

Bonne dégustation.

 

MON AVIS 

  • Ce que j’aime

Le plat est super bon, les coings cuit parfaitement, et mes enfants ont adoré manger le côté de la souris d’agneau avec l’os, mon chien aussi d’ailleurs a adoré le rongé. les oignons et la sauces étaient excellente, ce plat se marie bien avec de la semoule, ou même une purée. Mon mari et mes enfants ont adoré. La viande était aussi cuite parfaitement.

  • Ce que j’aime moins

ras, j’en referais certainement.

Achats, Non classé

SE CHAUFFER AU POELE A BOIS

Je vais dans cet article parler du poêle à bois que j’utilise depuis quatre hiver, avant j’avais une cheminé et l’électricité, et encore avant ça, j’avais juste l’électricité.

Lorsque l’on a fait construire, nous n’avions pas le choix du chauffage, le constructeur voulait nous faire une maison BBC , RT2012. Le chauffage c’était un poêle à bois, nous ne connaissions personne qui en avait, et nous ne savions pas si cela chauffait beaucoup, on avait entendu dire que ça faisait beaucoup de bruit, c’était embêtant car il devait être dans le salon.

P1050471.JPG

Nous ne devions avoir aucun radiateur, juste le poêle à bois qui devait chauffer notre maison entière (110m, un cinq pièces). Nous avions tout de même, si besoin dans l’avenir, des branchements pour des futurs radiateurs.

Le poêle à bois fonctionne avec du pelé, ce sont ni plus ni moins que des granulés de bois, et le professionnel qui nous l’avait placé nous avait conseillé de prendre du DIN+ ou EN+ c’était soit disant les meilleurs granulés, conforme à l’Europe.

La première année comme nous ne savions pas, nous avons acheté des sacs de 15 kilo de granulé au coup par coup, mais nous avons eut quelques jours où on s’est retrouvé sans chauffage (quand on se rend compte le samedi soir qu’on a plus de sac… le dimanche on reste sans chauffage…].

L’année d’après, et depuis, nous commandions le pelé et soit nous allions le cherché, soit on nous livrait.

Nous commandons depuis cette année là, une palette entière de pelé, composé d’environ 70 sacs, pour tout l’hiver, nous en avons pour 250 à 350 euro, cela dépend des années.

Nous le stockons sous une taule à l’abri de la pluie, si les sacs se mouillent et que l’eau touchent le pelé, la granule se désintègre et donc est inutilisable.

Je ne peux dire combien il nous faut de sac par semaine, à l’entrée de l’hiver, ou à la fin de l’hiver, un sac de granule de 15kg par semaine nous suffit, mais lorsque l’on rentre dans le froid, le sac de 15 kg peut vite nous durer une journée ou trois jours… , si j’allume le chauffage toute la journée comme certain week end, il me faut un sac de 15kg par jour, donc deux sacs pour un week end de deux jours… ça va vite…

Pour ceux qui sont fort en math, ou qui veulent des précisions: Chaque année nous allumons le chauffage fin octobre début novembre et nous l’éteignons fin mars début avril, nous avons chaque année au minimum 70 sacs de 15kg de granule, et ils nous en reste en général 15 ou 20 sacs, mais nous avons des hivers doux, et nous n’avons pas encore eut un hiver qui dure longtemps… Nous mettons aussi le chauffage au plus bas niveau.

Je ne fait marcher le chauffage toute la journée que lorsqu’il fait très très froid dehors (jour de neige, ou de mistral) ou lorsqu’un enfant est malade.

LES AVANTAGES

  • Le poêle chauffe super bien, effectivement pas besoin de radiateur dans les chambres, nous avons un sèche serviette dans la salle de bain qui fait office de chauffage mais nous nous en servons pas ou rarement. Bon notre maison est de plein pied, à étage il y aurait peut être eut besoin de radiateur. Déjà cela fait un gain de place.
  • Il ne fait pas beaucoup de bruit, bien sur on l’entend, mais il est à côté de la télé (enfin pas tout de suite à côté, il y a de l’espace), eh bien cela ne nous gêne absolument pas pour regarder nos films, documentaire ou série. Nous entendons parfaitement la télévision et nous faisons abstraction du poêle.
  • On voit la flamme, c’est agréable, on dirait une cheminé avec le feu qui crépite, sans bien sur les inconvénients d’une cheminée (la fumée, l’odeur parfois forte, l’allumage,..) .

 

 

  • L’allumage se fait tout seul, et notre poêle est programmable:

          >Soit je le met en mode degré, c’est à dire que je met par exemple 20 degré, si la  température baisse et se trouve en dessous de 20 degré, il s’enclenche automatiquement.
>Soit (et c’est celui que j’utilise le plus souvent), je le programme à des horaires, par exemple je le programme une heure avant qu’on se lève pour que notre levé se fasse dans la chaleur, et le soir quand mes enfants rentrent de l’école, pour qu’ils arrivent dans une maison bien chaude, jusqu’à 21h. Moi qui ait eut une cheminé, c’était galère, je n’arrivais jamais à l’allumer…

Là j’ai plus de soucis, si je laisse les enfants seuls à la maison, je m’inquiète pas ça s’allume seul.

 

 

  • Le nettoyage est super simple, la vitre se fait avec un chiffon, la cendre qu’il y a sur la vitre me permet de nettoyer, je n’ai pas besoin d’utiliser de produit, quand mon mari nettoie lui il utilise de l’eau et fait des traces sur la vitres…
    J’aspire les cendre avec un aspirateur à cendre, et je garde la cendre pour mon jardins, mes poules ou pour faire ma potasse.
  • Une palette de 70 sac me suffit pour un hiver de 3 mois, et en général il me reste 15 ou 20 sacs en moyenne. C’est économique, j’en ai pour entre 250 et 350 euro par an de chauffage, face à mes 165 euro par mois que je payais en électricité au chauffage avant, cela me fait un énorme bénéfice.
  • C’es écologique, les granules sont faites avec du bois.

 

LES INCONVENIENTS

  • L’entretien, nous devons comme tout appareil de chauffage faire venir un « ramoneur », mais beaucoup ne veulent pas se déplacer pour un poêle à granule, pour une cheminée oui, mais pas un poêle…
    Les installateurs de poêle à granules ne font le ramonage que sur les poêles qu’ils ont eux même installés, pas sur les autres…
    Je me retrouve à prendre mon installateur pour faire l’entretien de mon poêle et il me prend pour un démontage qui va durer 30 minutes 168 euro! Chaque année.. C’est l’arnaque… c’est le seul inconvénient qui si on aurait su nous aurait fait changer d’avis sur ce type de chauffage.
    On peut le faire ramoner nous même, il existe des vidéos sur internet, mais en cas de soucis, l’assurance ne prendrait pas en charge… foutu loi française.
  • Il n’y a pas de protection pour la vitre, elle est chaude, si un enfant s’approche, ça le brûle.
  • Il est assez long à se mettre en marche.
  • Pour que la maison soit chauffée entièrement,  les portes des salles (chambres, salle de bain doivent rester ouverte, si c’est fermé la pièce sera froide.
  • Ce qu’on ne vous dit pas quand on vous l’installe, c’est que le  poêle est dangereux, il vous faut le vider au moins une fois par semaine, voir deux ou trois selon votre utilisation, si les cendres s’accumulent, il y a un risque d’explosion, si on le vide régulièrement, vous n’aurez aucun soucis. Pour une question de budget, le constructeur de poêle n’a pu installer de sécurité. C’est à cause de ce genre de soucis que les sociétés refusent de faire l’entretien si elles ne l’ont pas installée.

 

Vous l’aurez compris, il y a peu d’inconvénient et finalement nous trouvons ce chauffage agréable.
Je rappelle que j’habite dans le sud, que l’hiver chez nous dure à peine quelques jours, que nous avons au plus bas -4 degré au maximum et pas tout l’hiver fort heureusement, mon article ne pourrait donc pas servir d’avis pour des personnes vivant dans le Nord ou dans un endroit où l’hiver est plus rudes et dure plus longtemps.

Allumer le feu, allumer le feu
Et voir grandir la flamme dans vos yeux
Allumer le feu

Johnny Hallyday

Cookeo, Cuisine, Non classé

PANAIS GLACES AU MIEL ET A L’ORANGE AU COOKEO

Je n’avais jamais mangé de panais, ni même mon mari et mes enfants, et je suis pour la découverte culinaire, donc j’ai voulu tester cette recette que j’ai trouvé dans le livre Cuisiner au robot cuiseur,
Lorsque mon mari et mes enfants m’ont demandé « c’est quoi du panais? », je leur ai répondu « ça ressemble à une carotte blanche, mais on les trouvent vers les navets, topinambourg, donc le goût doit être entre le navet et la carotte lol » .

INGREDIENTS

  • 800g de panais (j’en avais mis que 500g car je ne savais pas si on allait aimé ou non).
  • 30g de beurre
  • 2 cuillères à soupe d’huile de tournesol
  • 3 cuillère à soupe de miel
  • 10cl ou 100g  de jus d’orange
  • sel et poivre.

 

P1020599.JPG

 

RECETTE 

Eplucher et couper les panais en bâtonnets. Je me suis servi de ma râpe Tupperware, Mais comme les panais sont super dur à couper, je n’ai pu faire que la moitié de chaque, l’autre moitié je l’ai fait à la main, j’ai photographié les panais fait avec la râpe et ceux fait sans, vous verrez la différence.

 

 

Allumer le Cookeo, sélectionner le mode manuel, cuisson classique et fonction dorer. Verser le beurre et l’huile et attendre la fin du préchauffage pour passer à l’étape suivante.

Dorer les panais pendant 2 minutes et verser le miel et le jus d’orange, saler, poivrer.

 

P1020608.JPG

 

Appuyez sur Ok, le cookeo vous propose d’arrêter la cuisson dorer, faites ok, on vous propose la cuisson sous pression, vous faites ok, et laisser les dix minutes qu’on vous propose pour la cuisson et départ immédiat.

 

P1020612.JPG

 

Il ne vous reste plus qu’à déguster .

MON AVIS 

  • Ce que j’aime

La recette est bonne, le panais était cuit à souhait, une texture comme de la patate, mais avec un goût se rapprochant du navet, le sucré du miel apporté un goût sucré et onctueux. J’en referais certainement. Mon mari, ma fille et moi, on a aimé, mon fils lui a eut plus de mal.

  • Ce que j’aime moins

Le fait que j’ai mis 500g de panais au lieu de 800g j’aurai du baisser la quantité de matière grasse (huile de tournesol et beurre) car la recette était un peu grasse. J’ai aussi mis trop de miel, donc la saveur sucré prenait sur le goût du panais, c’était donc un peu trop sucré à notre goût, mais on l’a fini rapidement malgré tout.
Le panais bien que se soit un légume, est très glucide, donc à manger pas plus de 150g par repas, comme un féculent.

 

Conserve, Cuisine, Non classé

GELEE DE COING (ou que faire avec les épluchures et trognon de coings)

Après avoir fait ma pâte de coing et mon coudounat (liqueur de coing) recette ici:
https://emilievousdittout.blog/2018/01/09/coudounat-liqueur-de-coing/

Je me retrouvais avec des épluchures et trognons de coing, mon père m’avait dit « tu feras de la gelée de coings avec les restes, tu fais cuire, et tu passes au tamis, il y a autour des noyaux de coings, une sorte de gelée, c’est cela qui va te permettre de faire ta gelée ».

Je n’aime pas trop le coing, mais la gelée pouvait me servir de sucre naturel… surtout que le coing c’est très sucré.

Donc me voici avec mon couscoussié, j’y met les épluchures, les trognons et je fais cuire dans de l’eau. Je recouvre les coings d’eau, et n’étant pas très sure, mon père me donnant des explications de ce qu’il avait vu faire qui  datait d’il y a quand même plusieurs années, j’avais des doutes…

Je peux vous dire que cette recette m’a donné du fil à retordre, avec si peu d’informations.

J’ai fait cuire tout les ingrédients 40 minutes, j’ai passé au tamis (un chinois fait l’affaire), j’ai ensuite fait cuire 1h avec du sucre, mais ça ne devenait pas de la gelée comme mon père disait, je regarde sur internet, beaucoup rajoute de l’agar agar ou de la gélatine… je demande à mon père s’il n’a pas omis de me dire qu’il fallait rajouter de la gélatine, mais non, il insiste, c’est le produit autour des noyau qui fait la gelé, sauf que moi, j’avais beau faire cuire, une heure, deux heure, l’eau s’évaporait mais la gélatine n’apparaissait pas. J’ai laissé la casserole sur la plaque éteinte et réfléchissant sur ce que j’allais en faire, j’avais usé de l’eau, du sucre et de l’électricité avec cette recette, je ne voyais rien sur internet qui explique ce soucis, j’avais tout fait… Le soir je vais me coucher et je me relève le matin, je regarde la casserole… c’était de la gelée, j’avais réussit, j’ai compris que l’erreur que j’avais faites c’était que tant que c’est chaud, la gelée devient liquide, pour que la gelée apparaissent, je devais la laisser refroidir, je l’ai chauffé encore un peu, pour la mettre dans des bocaux et les mettre à l’envers pour les stériliser. J’ai réussis enfin.

INGREDIENTS

Epluchures et trognon de coings

Un demi citron.

Eau pour recouvrir le tout, perso j’ai mis deux litres, mais j’avais beaucoup beaucoup de reste de coings.

Un kilo de sucre, environ 500g par litre de jus. Le sucre ne dois se mettre qu’à la deuxième étape, après avoir filtrer.

RECETTE

Dans une grande casserole, si vous avez une bassine à confiture, ou si vous êtes comme moi, vous utilisez un couscoussié, mettre toutes les épluchures et trognons des coings, mettre le demi citron et couvrez le tout d’eau. Cuire environ 30 à 40 minutes (cela dépend de la plaque de cuisson que vous avez, personnellement la mienne est électrique, je sais que celles à gaz sont plus rapides). Les trognons doivent être un peu plus mou, ça sera plus facile pour les écraser et récupérer un maximum de pulpes, donc peu importe le temps, si vous voyez que vos trognons sont mou, la cuisson est fini.

 

P1020541.JPG

 

Passer le jus dans un tamis, et mettre dans une casserole le jus filtré, écraser les épluchures et trognons dans le tamis avec l’aide d’une cuillère à soupe.

 

P1020550.JPG

 

Peser ce que vous avez recueillis et mettre 500g de sucre par kilo de liquide filtré.  Refaire chauffer une bonne heure, voire 1h30. Avec un tamis, récupéré les suspensions qui reviennent à la surface pendant le cuisson.

Lorsque c’est cuit, mettre en bocaux propre, refermer les bocaux et mettre à l’envers, cela servira de stérilisation, laisser une nuit voir plus, une journée, retourner les bocaux et vous verrez le liquide devenu bien épais et onctueux comme du miel.

Vous avez fini. Bonne dégustation. Vous pouvez en boire avec du thé, ou sur une tartine, ici on s’en sert comme du miel et contrairement au coings qui est peu apprécié par mes enfants et mon mari, tout le monde adore cette gelée.

 

P1020555.JPG

Non classé, Thermomix

PATE DE COINGS AU THERMOMIX

Ma fille me demande depuis quelques mois la pâte de coings, mais je souhaitais lui faire et pas en acheter une où je ne sais ce qu’il y a dedans, cependant sans coings, j’ai beau chercher dans tout les coins, cela m’était plus difficile.

Mon père ramena des coings la semaine dernière (c’est pas la saison, mais chez nous, l’automne semble être arrivé en retard, il a du vouloir fêter Noël dans le sud cette année).  Donc me voilà avec des coings, et après avoir fait le coudounat pour mon père, c’est une liqueur de coing dont la recette se trouve là: https://emilievousdittout.blog/2018/01/09/coudounat-liqueur-de-coing/

Il me restait encore des coings pour faire de la pâte, je put donc m’atteler à la recette, mais au thermomix, car je manquais de temps et j’avoue je suis fainéante (sudiste oblige).

J’ai pris la recette de Cookom

ix pour plusieurs raisons, elle était très bien notée, et surtout surtout il n’y avait que du coing et du sucre, rien de plus simple et naturel.
https://www.cookomix.com/recettes/pate-de-coing-thermomix/

 

INGREDIENTS

 

  • 1000 g de coings.
  • 700g de sucre.
  • 1000 g d’eau, l’eau ne sert qu’à cuire les coings.

 

P1020453.JPG

 

RECETTE

Eplucher les coings, enlever les coeurs et garder de côté pour faire de la gelée. Couper les coings en morceaux.

Mettre dans le bol du thermomix l’eau, ajouter les morceaux de coings dans le varoma et placer le dessus le bol, cuire les coings 45 minutes/ varoma/ mijotage (la cuillère).

 

P1020469.JPG

 

Enlever l’eau du bol thermomix, Mettre les coings dans le bol, et ôter le varoma du dessus du bol. Ajouter aux coings le sucre et chauffer 25 minutes/varoma/vitesse4.

 

P1020472.JPG

 

Verser le mélange dans un plat à gratin recouvert de papier cuisson et laisser reposer deux heures, la pâte va durcir et sera plus facile à découper.

 

 

 

 

P1020479.JPG

 

Découper la pâte en petit carré ou la forme que vous souhaitez (rond, triangle, étoile,..). La pâte est collante, très collante, pour éviter que les morceaux ne se collent entre eux,  il faut saupoudrer la pâte de sucre, ou, comme ma fille a fait, les emballer individuellement avec du papier cuisson ou du film alimentaire. Ma fille s’est éclatée à faire des petits emballages avec le papier cuisson qui m’avais servi à couvrir le gratin, comme ça pas de perte.

 

 

 

Les conserver dans une boite hermétique à l’abri de la chaleur (car ça serait tout collant).

Il se conserve quelques mois.

La pâte de coing, c’est le bonbon de mon enfance, les bonbons on en avait pas comme aujourd’hui, nos seuls bonbons c’était ça.

Raymond R. mon père.

Non classé, Thermomix

PATE A PIZZA A LA COURGE

L’autre soir j’avais envie de pizza, et mon père a plein de courge, mon fils n’aimant pas ce légume, j’ai décidé de lui en faire manger en faisant une pizza, mais sans qu’il s’en aperçoivent.

Ingrédients, pour deux pâtes

  • 150g de courge
  • 75g d’eau
  • 5 g de levure fraîche, si vous souhaitez une pâte plus épaisse, mettez 15/20g de levure fraîche.
  • 300g de farine
  • 2 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café de sel.

 

P1040167

Recette:

Avec Thermomix:  Mettre l’eau et la levure dans le bol, faire cuire 2 minutes à 37°C.  Rajouter tout les ingrédients et pétrir en mode épi  (bol fermé, et appuyer sur l’épi de blé) 2 minutes.

Sans Thermomix : Mélanger de l’eau chaude (pas bouillante) avec la levure. Mettre la farine dans un saladier et faire un puit au milieu, rajouter la levure mélangé à l’eau, mélanger, rajouter l’huile d’olive et tous les autres ingrédients et pétrissez à la main.

 

 

Lorsque votre pâte est prête, il ne vous reste plus qu’à la garder une heure dans un saladier.

Après les 1h de pause, allumer le four à 160° (thermostat 5).

Fariner le plan de travail et avec un rouleau à pâtisserie, étaler la pâte et faire des trous à l’aide d’une fourchette.

Ensuite mettre la pâte au four dix minutes.

 

 

Quand vous ressortez la pâte, il ne reste plus qu’à garnir. L’étape de la cuisson de la pâte est importante, c’est pour que la pâte soit précuite, si on saute cette étape, la pâte risque de ne pas être cuite quand la pizza sera prête.

J’y ai mis des restes de ce que j’avais dans le frigo, sauce tomate, viande haché, champignons, gruyère, …Mettre au four 15/20 minutes selon votre four et vos goûts, à 160° (thermostat 5)

 

P1040172

La pâte n’a absolument pas le goût de la courge. Elle pourrait convenir pour une tourte, vu qu’elle donne deux pâtes, et que la texture ressemble à une pâte brisée, avec un léger goût de pâte à pizza.

MON AVIS

  • Ce que j’aime:

Recette simple et rapide à faire, mon fils qui n’aime pas les courges, ne s’est pas aperçu d’en avoir mangé un peu. La pâte est bonne, nous n’aimons pas les pâtes trop épaisse chez nous donc on l’a tiré au maximum et c’était parfait.

  • Ce que j’aime moins:

Peut être que la pâte fait un peu, pâte sablé ou pâte gâteau, mais c’était pas mauvais, ça change. J’en referais certainement.

 

“L’humanité ressemble aux tiges des citrouilles : si on creuse le sol, la tige est unique.”

Proverbe Malgache