Méthode de stérilisation à visé contraceptive

Se faire stériliser pour des raisons de contraception, il existe plusieurs méthode, mais le mieux pour toutes ces interventions est d’en parler en couple, et d’être sûr de ne plus vouloir d’enfant du tout car c’est considéré comme irréversible.

Certains professionnel de la santé, refusent ses opérations sur des mamans trop jeunes, sauf en cas de grossesses à risques.

Ces méthodes de contraception ne sont pratiqués que sur des majeurs qui passent par plusieurs étapes pour être sur de leur choix:

Première étape:

La démarche se fait par un adulte, homme ou femme, qui prend rendez vous avec son urologue (pour l’homme) ou son gynécologue (pour la femme) et explique pourquoi il souhaite cette méthode de contraception.

Au cour de ce premier entretien le médecin lui donne des informations sur les différentes méthodes de contraceptions qui existent (voir la liste dans mon précédent article ici).  Il lui donnera aussi toutes les informations sur les techniques de stérilisation qui existent avec les modalités d’intervention, les conséquences et les risques éventuels, c’est un dossier écrit qu’on lui remettra avec éventuellement une attestation de consultation médicale.

Ces méthodes ne sont pas un choix anodin, c’est un choix définitif, c’est pour cela que l’homme ou la femme doit être le mieux renseigné possible, afin que cela ne leur gâche pas la vie.  C’est d’ailleurs pour cela que certains professionnel de la santé refuse de faire cette opération (je connais personnellement des femmes à qui on a refusé cette intervention, car « trop jeune » moins de 35 ans). Vous le saurez normalement au premier rendez vous, le médecin vous dira s’il souhaite vous stériliser ou pas.

Deuxième étape

Suite au premier entretien avec le médecin, l’homme ou la femme attends quatre mois, c’est le délai de réflexion, pour être sur de prendre la bonne décision. Aucune stérilisation à visée contraceptive ne doit se faire avant ce délai.

Troisième étape

Si après ces quatre mois de réflexion, la personne souhaite toujours se faire stériliser, elle reprend rendez vous avec le médecin, et confirme par écrit sa volonté d’accéder à cette intervention (le courrier est donné par le médecin le patient n’a plus qu’à le remplir).

Quatrième étape

Le lieu d’intervention, cette intervention doit être faites dans un établissement de santé (hôpital ou clinique).
Durant toute cette étape, il est conseiller d’être suivi psychologiquement, pour éviter de prendre une décision à la légère, pour éviter de faire une erreur, et il est toujours préférable d’en parler avec son conjoint, même si c’est on recueillera la décision de la personne concernée.

Les méthodes de stérilisations à visée contraceptive:

Il existe une méthode de stérilisation chez l’homme, et deux chez la femme.

La stérilisation masculine:

Cette intervention s’appelle la Vasectomie, elle consiste à couper le passage  (canaux déférent) vers la verge des spermatozoïdes produit par les testicules.

Elle est a priori définitive, cependant il existe une méthode pour rendre la fertilité à un homme après une vasectomie, c’est la vasovasostomie.

L’opération se fait sous anesthésie locale, mais des spermatozoïdes sont encore présent dans les canaux déférent c’est pourquoi il est recommandé d’utiliser les trois premiers mois après l’intervention, un autre moyen de contraception. Plusieurs éjaculations seront nécessaire pour évacuer les spermatozoïde produit avant la vasectomie. Il est conseiller aussi une semaine d’abstinence pour permettre la cicatrisation des canaux.
Un spermogramme sera nécessaire pour vérifier la stérilité.

Les avantages

  • L’opération est simple et non douloureuse ( une gêne les jours suivant l’intervention).
  • Un contraceptif sur si on ne souhaite plus ou pas avoir d’enfant du tout.
  • Elle n’empêche pas d’avoir de rapport sexuel, d’érection, de libido ou de possibilité d’atteindre l’orgasme.
  • La reprise de vie sexuelle se fait une semaine après l’opération.

Les inconvénients

  • Les personnes ayant des problèmes de coagulation, cette méthode n’est pas conseillé.
  • Les premiers mois après l’opération (trois mois exactement), il faudra utiliser un autre moyen de contraception, car il restera encore des spermatozoïdes d’avant la vasectomie.
  • Risque d’infection
  • Ne protège pas des maladies sexuellement transmissible
  • La vasovasostomie (la vasectomie réversible) est une opération complexe qui ne permet pas toujours de retrouver une fertilité.

Le prix

400 à 600 euro et 80% remboursé par la sécurité sociale. C’est une intervention qui ne peut être réalisé que dans un établissement professionnel avec un urologue.

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vasectomie

 

La stérilisation féminine

C’est le fait d’empêcher l’ovule d’aller de l’ovaire vers la trompe de Fallope, c’est dans la trompe de Fallope qu’il rencontre le spermatozoïde et qu’arrive la fécondation.

Il existe deux méthode de stérilisation féminine.

La première est la ligature des trompes

C’est une technique provoquant une occlusion immédiate des trompes, elle peut se faire de trois manières:

  • En les ligaturant et en les sectionnant.
  • en les électrocoagulant
  • en les pinçant avec un anneau ou un clip.

Les voies d’accès seront différentes selon l’une de ces techniques:

  • Coelioscopie
  • soit par une intervention occasionnelle (comme la césarienne ou autre), par l’abdomen.
  • par une petite incision faites au dessus du pubis ou au fond du vagin.

Cette méthode de contraception est considéré comme irréversible, mais il existe une méthode, qui n’est pas efficace à 100%, c’est l’anastomose, qui permet de rejoindre les trompes avec un fil, comme sur le dessins ci après. C’est une méthode complexe c’est pour cela qu’on considère que toute stérilisation est irréversible.

 

http://www.gynandco.fr/ligature-des-trompes-une-contraception-definitive/

 

La deuxième est l’hystéroscopie ou méthode Essure

C’est une technique provoquant une occlusion progressive des trompes en insérant un micro implant dans chacune d’elles, l’obstruction est obtenue définitivement au bout de 3 mois par fibrose (la fibrose c’est le fait que le tissus naturel se referme naturellement autour de l’implant (voir photo ci dessous).

contraception5

 

http://www.gynandco.fr/ligature-des-trompes-une-contraception-definitive/

 

Les avantages de la stérilisation féminine

  • L’efficacité est de l’ordre de 99%.
  • Le cycle menstruel n’est pas perturbé
  • Ces interventions n’affecte pas la sexualité (libido, plaisir)
  • Pour la ligature des trompes, l’efficacité est immédiate.

Les inconvénients de la stérilisation féminine

  • Les méthodes sont considéré comme irréversible, même si la ligature des trompes peut être réversible, cela s’appelle anastomose.
  • Il existe des risques de complications liés à l’anesthésie et à l’intervention proprement dite.
  • Une grossesse extra utérine peut survenir
  • La stérilisation féminine ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissible.

le prix

En France, le prix de cette intervention est tabou, je n’ai pas vu de prix sur internet, certains sites disent que cela dépend des honoraires du médecin, des examens médicaux, des frais clinique ou d’hôpital, des médicaments, de l’anesthésie et du suivi d’examen. Je vous conseille donc de faire des devis dans plusieurs clinique ou hôpitaux qui pratiqueraient, vous n’aurez peut être pas beaucoup de choix de lieu, vu que certains professionnel de santé se refusent à faire ces interventions. L’assurance maladie prend normalement en charge 80% de cette opération. Le mieux est de se renseigner si l’on souhaite se faire stériliser.

https://www.medigo.com/fr/procedure-pages/gynecologie/sterilisation-feminine

 

MON AVIS:

  • Ce que j’aime

Elles sont plus pratique qu’une méthode de contraception chimique, si on est en couple depuis longtemps et qu’on a des enfants et qu’on en souhaite plus du tout, c’est une très bonne alternative. Ces pratiques sont plus utilisés à l’étranger qu’en France, sauf pour la stérilisation féminine ou les femmes le souhaitent mais les professionnels de santé sont réticent…

La stérilisation masculine est en france encore un sujet tabou, les hommes sont à ce sujet encore un peu réticent car ils pensent encore que cela leur enlève leur virilité (ça n’enlève pas la sexualité chez leur homologue femme qui se sont fait stérilisés, elles reste Femme),  c’est plus pratiqués dans les pays étranger, où l’homme est un peu plus cultivé et épanouie qu’en France, c’est dommage. En France, les hommes pensent encore que c’est la femme qui doit se protéger, se stériliser. L’homme ne commencera à s’intéresser qu’à la pilule du viagra pour assurer sexuellement quand il commencera à vieillir, mais avant il ne se posera aucune question sur la contraception. Heureusement tous les hommes ne sont pas comme ça et j’ai eut la chance de trouver le bon qui s’intéresse à toutes ces méthodes de contraceptions, y compris les stérilisations masculine!!! Même si certains hommes lui sortent encore « ah non moi je pourrais jamais le faire »…

  • Ce que j’aime moins

Le manque de professionnel de santé et d’établissement de santé qui accepte ces interventions sont rare, Le prix qui est très élevé aussi. Les mentalités françaises qui sont encore peu évoluée à ce niveau.

La sexualité, c’est beau, c’est fort, c’est la liberté. Pour bien vivre la sexualité, il faut d’abord bien en parler. Et ça, la société judéo-chrétienne ne nous le permet pas encore, malgré 1789, malgré les avancées de la laïcité…

Sam Touzani

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :