ORPHEE L’ENCHANTEUR

Je continue avec les livres à lire.

La professeur de français de ma fille, leur a proposé de choisir entre quatre livres:

Ma fille a choisi l’un des moins gros lol. Je lui avais conseillé « Orphée l’enchanteur« , Orphée était l’un des plus petit livre et il est connu dans la mythologie.

Elle avait cependant beaucoup hésité sur la liste des livres, car il y avait :

Orphée l’enchanteur

Les larmes de psyché

Les 12 travaux d’Hercule

Les premières merveilles.

A la base, elle souhaitait lire les larmes de psyché, je lui ai acheté, je l’ai lu, et j’ai tellement aimé l’histoire que j’ai acheté les 4, et elle a finalement lu « Orphée l’enchanteur ».

Elle a eut pour son interrogation sur ce livre 19/20.

Le Prologue

Un enfant découvrit un coffre en bois, curieux, il souhaita voir l’intérieur. Il ouvrit avec un bâton qui fit levier et rentra dans le coffre. Malheureusement le bâton tomba et le couvercle l’assomma et l’enferma, là il vit des yeux rouges et se mit à crier. A moitié assommé, quelqu’un le sauva. Plus tard dans la journée il vit une tortue qui hibernait, un homme vint, il pensa que c’était un jardinier, qui lui conseilla de laisser la tortue où elle était. Le soir il rêva de sept tortues qui se joignit en une seule en carapace aux écailles scintillantes. Le jardinier la tenait dans ses mains comme un bébé et lui caressait le plat de la carapace, et la tortue se mit à chanter, un chant mélodieux. Le jardinier disparut et l’enfant récupéra la carapace, il caressa le plat de la carapace, et vit apparaitre, sept fils tendus, il sentit vibrer la lyre entre ses mains pour la première fois.

Chapitre 1

Jason

L’enfant a bien grandi et est devenu un jeune homme, Orphée. Orphée est le fils du roi Oaegre et de la muse Calliopé, qui chante avec Apollon devant les Dieux. Un jour Orphée raconta à son père comment il avait eut la lyre, le soir d’un songe, sa mère lui avoua que le jardinier n’était autre que c’était Hermès le messager des dieux, aux chaussures ailés, qui lui avait apporté ce présent.

Orphée a des terreurs nocturnes depuis l’épisode du coffre, et des yeux rouges terrifiant qu’il a vu, il en est sur c’était les yeux d’Hadès, ce jour là il était aux portes des enfers, il en est persuadé.

Jason lui avait fait une proposition, venir embarqué avec lui sur l’Argo, pour soutenir les Argonaute, il n’avait pas besoin d’un guerrier car Orphée lui est pacifiste et ne ferait pas de mal à une mouche, il avait besoin de lui pour encourager, réconforter car son art touche les coeurs.

Orphée accepta, il dormirait sur le pont, pour que personne ne sache qu’il a des terreurs nocturnes.

Ils partiraient dans quelques jours à Pagase de Thessalis.

Chapitre 2

Un berger gourmand

Alors qu’Orphée est en marche vers l’Argo, il rencontre un berger près d’un ruisseau, il lui proposa de manger ensemble, sans donner son nom, il ne souhaitait pas que l’étranger ne le questionne trop, il voulait profiter de ses derniers moments de détente avant l’embarcation.

A la fin du repas, Orphée décida de dévoiler son identité, en la faisant deviner au berger. Il lui demanda ce qu’il savait de l’Argo, et l’étranger ne crut pas qu’il ferait parti des voyageurs, il n’y avait que des guerriers, des héros connus: Thésé, Héraclès, Castor, Pollux pour conquérir la toison d’or (d’où Jason et la toison d’or). Quand Orphée sortit sa lyre, il le reconnut, et su qu’il disait vrai.

Chapitre 3

Avec les Argonautes.

Quand le berger su qui il était réellement, et comme le prévoyait Orphée, il ne cessa de le questionner, Charmait t’il les animaux sauvage avec sa lyre? déplaçait t’il les cours d’eau? … Orphée et sa lyre avait accomplit tellement d’exploit qu’il en était curieux.

Orphée ne voulut plus répondre à ses questions, et Aristée était surpris de sa modestie et de sa lyre qui n’était à ses yeux pas si extraordinaire qu’on pouvait le penser, abîmée par l’usure, seule les septs cordes quasi transparente étaient parfaite.

Orphée chanta un chanson sur sa gourmandise, Aristée voulu lui offrir, avant qu’il s’en aille à bord de l’Argo pour plusieurs années, du miel qu’il alla cueillir dans une ruche sur un arbre, il fut pour cela obliger de détruire la ruche et les abeilles, Orphée en fut désolée et lui remarqua qu’il aurait pu s’y prendre autrement en devenant leur berger, ils se séparèrent, en espérant peut être un jour se revoir…

Orphée arriva au port, où des gens attendaient depuis plusieurs jours l’embarcation, tous le laissèrent passer; Jason lui présenta les argonautes, tous plus fort les uns que les autres, il eut un mot pour chacun, dont la célébrité lui était déjà venu à l’oreille.

Au moment de mettre le bateau à l’eau, les puissants Argonautes s’y prirent mal et ne firent que l’ensabler, perdus ne sachant que faire, la foule pensant à un mauvais présage, Orphée se mit à jouer de la lyre et les argonautes arrivèrent à mettre le bateau à l’eau et ils purent tous embarquer.

Chapitre 4

Le chant de mort.

Un soir, Orphée rêva d’une grotte, une grotte qui retrécissait, et où l’ouverture dans laquelle il était passé avait disparu, il entendait des plaintes, des gémissements, il ne voyait pas les personnes qui se plaignaient, il vit un oeil rouge, grandir de plus en plus.. Il se réveilla en sursaut et Hermès, le messager des Dieux lui dit « Le moment n’est pas encore venu » et il disparut. Orphée ne comprenait pas ce que cela pouvait bien vouloir dire.

Il resta à bord de l’Argo 3 ans, où il fit des rencontres et des découvertes enrichissantes.
Un jour, Orphée sauva les argonautes et l’Argo d’un nauffrage certains, un brouillard épais les empêcha de voir où ils naviguaient et des sirène se mirent à chanter pour leur brouillaient les esprits. Orphée se mit à chanter en même temps, et son chant arriva à contrer le chant des sirènes, elles partirent et les Argonautes furent sauvés.

Lorsque le bateau fit escale à Thrace au bout de trois ans, Orphée décida de quitter Jason et les Argonautes, il le remercia pour la richesse qu’il avait acquis, une richesse de rencontres, de joies et de souvenirs.

 

Chapitre 5

Le Berger des abeilles

Dans ce chapitre, Orphée retrouve Aristée, le berger qu’il rencontra avant de partir sur L’Argo, et à qui, il conseilla de devenir Berger des abeilles, c’est donc ce qu’était devenu Aristée, Berger des Abeilles. Aristée lui présenta sa compagne, une ménade nommée Moïna, les ménades sont des adoratrices du Dieu Dyonisos (Dieu de la vigne, du vin, de l’ivresse et l’inspiration), leur nom signifie « les possédées », « les furieuses », car lorsqu’elles rentrent en transe, elles sont capables des pires sauvageries.
Avant de retrouver Aristée, Orphée découvrit une génisse tué avec sauvagerie (une vache qui n’a pas encore mis bas), la tête tranchée, c’est le signe des ménades. Selon les rites, un animal doit être tué, dépecé, les morceaux cuit et partagés pour être mangé.

Orphée est végétarien, et explique à Aristée que les Dieux n’ont pas besoin que l’on verse du sang pour eux, Aristée lui rétorque « c’est ce qu’on a toujours fait« , et Orphée lui répond « Est ce une raison pour continuer ? Le petit d’homme, sort du ventre de sa mère et commence par se trainer à quatre pattes. Doit t’il pour cela ne jamais grandir ni se mettre debout? « .

Chapitre 6

Eurydice, Plus belle que l’aurore.

Orphée comme à son habitude, chaque matin rend son culte à Apollon (Dieu de la musique, des arts et de la divination, il utilise son arc pour envoyer la mort ou la guérison). Depuis trois matin, il avais pris l’habitude de chanter avec un rossignol, des notes de plus en plus compliqués, alors que son chant accompagnait le levé du soleil, il ferma les yeux et lorsqu’il les rouvrit, il vit ce qui était pour lui la plus belle femme au monde, elle se nommait Eurydice, et était ce fameux rossignol qui chantait avec lui tous les matins. Ils tombèrent amoureux et prirent l’habitude de rester ensemble le matin.

Eurydice est une Dryade, c’est une nymphe des forêts, les dryades vivent dans un palais d’eau et de verdure.

Chapitre 7

La morsure du Serpent

Orphée rajouta à sa lyre, deux cordes qui leur correspondraient, ils les rajoutaient aux sept autres déjà présentent qui correspondaient aux Dieux et joua à Eurydice en se livrant sur son terrible secret, le souvenir du coffre et l’oeil d’Hadès.

S’étant ainsi livré, il était libre de lui demander sa main, il alla trouver son père. Le père D’Eurydice était un vieillard au corps noueux d’un vieux chaine, il accepta sa demande.

Ils se marièrent à la fin de l’été, et mis à part Jason et les Argonautes, tous était présent, les parents d’Orphée Oeagre et la muse Calliope, le centaure Chiron, Aristée et la ménade Moïna.

Ils tuèrent Agneau et brebis pour nourrir les invités, Aristée fit remarqué à Orphée « Tu as renoncé à tes idées? n’es tu pas opposés aux sacrifices? »
Orphée répondit: « Je le suis toujours! je ne mangerais pas de viande, mais est ce une raison pour privé mes invités de leur nourriture favorite? je ne veux rien leur imposer, j’espère juste les convaincre un jour par mon exemple »

Au moment de partir, Chiron évoqua à Orphée la jalousie de Moïna envers Eurydice, et lui dit de se méfier, Aristée et Moïna entendit cela et quittèrent la table.

Eurydice voulu faire un dernier tour dans la forêt qu’elle allait quitter, et se retrouva face à Aristée qui errait, il s’était disputé avec Moïna, à propos d’Orphée, il empêcha Eurydice de passer, et la força à l’embrasser, mais elle réussit à s’échapper et s’enfonça dans la forêt. Elle se trouva dans un champs d’olivier où se trouvait une faille profonde, d’où sortait un figuier, là un serpent la mordit et elle mourut.

Chapitre 8

« Ouvrez moi cette porte… »

Orphée qui attendait le retour d’Eurydice, fut étonné de son absence et parti à sa recherche avec les soeurs de son épouse. Arrivé au champs d’olivier, ils virent Eurydice étendue, Orphée ne put croire qu’elle était morte, il l’a ramena, joua pour elle, mais rien ne la fit revenir. Ses belles soeurs préparèrent Eurydice, l’habillèrent et lui mirent une pièce dans la bouche comme était la couture. Orphée inconsolable, décida d’aller la chercher, d’aller dans le royaume des morts la ramener, et s’il n’y parvenait pas, de rester avec elle.

Orphée était persuadé qu’il arriverait à la ramener, il se souvenait du coffre, de la grotte, de Hermès qui lui disait « le moment n’est pas encore venu », il savait que ce moment c’était maintenant, descendre dans le royaume d’Hadès et lui demander de revenir avec Eurydice.

La faille ne permettait pas le passage, qu’importe, Orphée accompagné de sa lyre se mit à chanter et elle s’ouvrit, le laissant rentrer.

Chapitre 9

La descente aux enfers

Après avoir marché un long moment, il arriva face à Cerbère, le gardiens des enfers, le chien à trois tête, il joua de la lyre en imitant le geignement plaintif d’un chien. Cerbère ému le laissa passer.

Il continua son chemin, et vie un endroit morne, triste, où se trouvait des milliers d’âme qui attendaient la barque pour passer le fleuve, ce qui ne pouvait se faire que s’ils avaient une sépulture. Tous avaient dans leur bouche une pièce de monnaie, et parmis eux se trouvait une Eurydice vielle aux joues creuses. Orphée se mit à chanter l’amour d’Eurydice et les âmes le laissèrent passer pour arriver à la barque. Charon l’immortel, fils de l’Erèbe et de la nuit, effectuait le tri des candidats au passage du fleuve, il prélevait l’obole aux morts, le laissa monter dans la barque, il avait entendu son chant.

Quand il descendit de la barque et se trouva face à trois juges, debout raide et casqués. Il leur chanta une chanson, leur demandant le chemin pour aller vers Hadès, les juges lui dirent « Va, Orphée où tes pas te mènent. L’amour d’Eurydice ouvrira devant toi un chemin inédit ». Un chemin apparu et mena face à un mur qu’Orphée traversa et continua de suivre le chemin tout en chantant sa peine.

Il finit par arriver devant Hadès et sa femme Persephone, il ressentit un vide glacial, une tristesse profonde. Orphée lui fit alors sa demande en chantant:  « de repartir du royaume des enfers avec Eurydice, ou de rester à tout jamais avec elle dans ce royaume ». A la fin de la chanson, sa femme pleura, et une larme coula d’Hadès et roula jusqu’au pied d’Orphée.

Hadès devant le pouvoir d’Orphée lui accorda sa demande à une seule condition, qu’on lui apporte Eurydice et qu’il ne la voit pas tant qu’il serait dans son royaume, il ne devra ni lui parler, ni se retourner, il devra juste sortir du royaume et quand cela sera fait, Eurydice sera libéré.

Chapitre 10

vers la liberté

Il fit le chemin en sens inverse, passe devant les trois juges, Charon et Cerbère, essayant de voir à travers leur regard la présence d’Eurydice.

Il finit par apercevoir le jour qui passait par la faille, il sentait les odeurs de figuiers, de thym, ils étaient proche de la sortie, mais plus il avançait, plus le doute s’installait.

Hadès l’avait t’il trahi? Arrivé à l’air libre, il ne put s’empêcher de se retourner pour vérifier qu’Eurydice était présente.

Eurydice était bien là, Hadès ne l’avait pas trahi, mais la faille se referma sur elle qui ne cessait de lui dire « qu’as tu fait? ».

Orphée se jeta à terre, creusa avec ses ongles, mais la faille ne se rouvrit pas, il supplia Hadès de le laisser mourir, mais Hadès resta muet.

Chapitre 11

L’inconsolé

7 ans après la mort d’Eurydice, à l’automne, Aristée alla récolté son miel et découvrit toutes ses abeilles mortes.

Pour lui pas de doute, Athéna le punissait d’avoir détourné le chemin d’Eurydice le jour de sa mort.

Il alla retrouvé Orphée et lui raconta ce qu’il avait fait, et s’excusa de son comportement. Orphée réfléchis, lui dit qu’Athéna ne devait pas lui en vouloir pour cela, il ne lui en voulait pas.

Aristée le prévint avant de partir qu’il ferait une offrande à Athéna d’un taurillon, et de ne pas s’aventurer ses prochains jours près du fleuve, car les ménades préparaient la fête du vin et cela s’accompagnait des pires sauvageries.
Orphée se demanda pourquoi les Dieux avaient repris Eurydice à l’époque, Hermès arriva et lui répondit « les humains ne reconnaissent pas leur responsabilité, tu as manqué de confiance ». Orphée lui répondit qu’il avait été piégé par Hadès, qu’Hadès savait dès le début qu’Orphée se retournerait.
Hermès lui expliqua que ce n’était pas son manque de confiance en Hadès qui était la cause, mais son manque de confiance en lui, il avait tout de même fait pleurer Hadès, une larme, oui mais sa seule et unique larme. Orphée n’avait pas eut assez confiance en son art, il compris qu’il avait été la cause de tout son malheur.

Hermès lui libéra le message « le moment est venu cette fois ».

Chapitre 12

Le sourire D’Orphée

Orphée comprit que c’était l’heure de sa mort qui était venu, il alla tranquillement vers le fleuve, il était heureux, il savait qu’il reverrait Eurydice, il se souvenait de sa vie, de ce qu’il avait vécu, le séjour sur l’argo, la rencontre d’Eurydice,… Il était en paix.

Au fleuve, Moïna et deux autres ménades tuait avec sauvagerie une génisse, elles se mirent à crier « Orphée du Rhodope », lorsque celui ci apparut souriant, Moïna compris qu’il souriait pour Eurydice et cela la mit en rage, elle pris sa lyre, essaya de la casser mais n’y arriva pas, coupa les cordes mais seulement deux furent couper, les deux qu’Orphée avait rajouté et qui représentait « Orphée et Eurydice », une âme morte et une âme proche de la mort.

De colère, elle lui trancha la tête, il eut à peine le temps de dire « Mon Eurydice ».

Epilogue

Un homme qui était allongé dans l’herbe et qui tenait sa nuque dans les mains, accosta Aristé allongé aussi.

La rencontre avec cet homme lui rappelait, sa rencontre avec Orphée.

Ils parlèrent d’Orphée, de sa femme Eurydice morte par sa faute, qu’Orphée lui avait pardonné la veille de sa mort, qu’il avait été tué par des ménades qui lui avaient tranché la tête et démembrés, que ni sa tête ni sa lyre avaient été retrouvées, qu’elles avaient été sévèrement puni par Dyonisos pour cet acte.

Cet Homme connait Aristée et lit dans ses pensées, il lui demanda si Athéna l’avait pardonné, Aristée expliqua qu’il avait tué un taurillon et qu’un essaim d’abeille en était sorti, il en était persuadé Orphée avait plaidé sa cause auprès des Dieux.

L’homme lui raconta que la lyre et sa tête posait dessus flottant sur le fleuve, avait voyagé jusqu’à la mer protégé par Apollon, en chantant son bonheur de revoir bientôt Eurydice.

 

 

MON AVIS

  • ce que j’aime

C’est une jolie histoire qui se finit bien, je sais que les gens trouvent que les histoires qui se finissent avec la mort sont tristes, personnellement je le trouve pas, je trouve que lorsque deux personnes amoureuses se retrouvent dans la mort, c’est beau, puisque c’est un amour qui devient éternel.
Ce livre est plein de belle phrases, et de point de vue différent du mien qui m’ont permis de me questionner, et de questionner ma fille sur les différences.
Orphée est végétarien et pacifiste, mais il n’impose pas ses idées, il va même jusqu’à faire des sacrifices et des partages pour son mariage, afin que ses amis puissent manger ce qu’ils aiment. Il n’en veut pas à Aristée quand il lui dit qu’Eurydice est surement morte à cause de lui, Aristée est rongé par la culpabilité, mais Orphée lui pardonne. C’est un livre qui nous apprend l’humilité, la générosité au delà de nos idées, l’amour et l’amitié malgré les différences.

  • Ce que j’aime moins

C’est dommage qu’en cours de Français, les enfants n’aient pas étudier plus en profondeur le livre, je vais faire ma vieille, mais à mon époque on étudiait en détail les livres qu’on lisait, on ne nous posait pas des questions pour vérifier qu’on l’ait lu.. Si chaque élèves lisaient ce genre de livre, les nouvelles générations seraient je pense plus soucieuse des autres, plus généreuse et plus à l’écoute…

 

Un chanteur à voix belle, mais monotone, risque d’endormir: d’Orphée à Morphée, il n’y a qu’une lettre.

an Antoine Petit, dit John Petit-Senn

Publicités

2 commentaires sur “ORPHEE L’ENCHANTEUR

  1. c est géniale de faire des trucs comme sa il y a pas beaucoup de personnes qui font sa merci beaucoup et continuer de faire sa bravo pour votre expérience

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :