COMMENT J’AI SOIGNE MON INFECTION URINAIRE NATURELLEMENT

Mardi en fin d’après midi, je suis rentrée chez moi, et en allant au toilette, j’avais une gêne pour faire pipi, oui je sais, tout ce qui touche au bas du ventre, c’est tabou, sauf que mon expérience peut servir à d’autre…

Donc voilà j’avais une gêne, comme si quelque chose bloquait mon urètre, mais comme je n’avais aucune douleur, je ne me suis pas inquiétée plus que ça.

Mercredi après midi cette gêne était toujours présente, je me suis alors mise à chercher sur internet ce que cela pouvait être, et je suis tombée sur Infection urinaire, Cystite,…

Personnellement je savais que je n’avais pas de cystite, je n’en avais jamais eut, mais je me souviens du film « La Ligne Verte », le personnage de Tom Hanks en souffre, et on le voir se tordre de douleur en allant au toilette, je n’avais pas ça du tout, je n’avais qu’une gêne et c’est tout, mais cela s’apparentait à une petite infection urinaire.

http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/8602-infection-urinaire-causes-symptomes-et-traitement

Quand je suis malade, une fois que j’ai identifié  le problème je cherche la cause, non pas la cause scientifique, mais la cause psychologique, je pars du principe qu’une maladie, c’est un mal à dit.

Je sais on me le dit souvent « mais non, je n’ai pas de soucis psychologique », « mais non il faut des médicaments pour guérir  » et blablabla…

Il ne faut pas penser qu’un soucis temporaire qui vous touche va vous entraîner chez un psychologue lol heureusement que non.

Bref, en cherchant sur internet je suis tombée sur cela:

http://francinebeland.e-monsite.com/pages/croissance-personnelle-livres-et-jeux/ton-corps-dit-aime-toi/ton-corps-dit-aime-toi-cystite.html

Je n’avais pas une cystite, et je n’avais aucune douleur, mais la signification pouvait me correspondre, la frustration ça me correspondait, le fait que j’assimile mal les évènements extérieurs, bon pour le reste, je n’avais aucune colère qui me brulait, cela explique pourquoi je n’avais qu’une petite infection.

Maintenant que je savais cela, il fallait que je lâche prise, et c’était assez simple, mais je suis d’accord, ce seul acte ne peut pas forcément vous guérir.

Je savais d’où cela venait, il me fallait donc le soigner avec des élèments naturel, oui oui j’ai un très bon médecin, mais personnellement je ne suis pas pour me soigner avec des médicaments, ou avec de l’homéopathie, je pars du principe que tout se trouve dans la nature.

En fouillant à droite à gauche, j’ai vu qu’on pouvait en guérir avec plusieurs remèdes:

  • Canneberge ou airelles, mais je n’en avais pas chez moi, et d’ailleurs je n’aime pas ce fruit… de plus j’ai lu qu’il y avait une dose à pas dépasser, et une amie m’a dit qu’elle avait essayé quand elle avait eut une cystite, et ça ne l’a pas soigné.
  • Se reposer, éviter le stress, ok ça c’était possible, j’ai réservé mon après midi à me reposer.
  • Eviter le sucre, apparemment le virus de cette infection aime le sucre, ok c’était possible vu que je ne mange pas de sucre lol.
  • Les huiles essentielles, et ça tombe bien, j’en ai plein chez moi, je me soigne et soigne mon mari et mes enfants avec depuis bien longtemps: Palmarosa, bois de rose, eucalyptus radié, niaouli, tea tree, romarin à cinéole, clou de girofle,… en local mélanger avec de l’huile végétale : olive, tournesol,… , perso moi je l’ai bu et pour le boire vaut mieux un support, sucre ou comprimé neutre, c’est fort, c’est dégueulasse, mais c’est super efficace, prendre deux gouttes de trois huiles essentielles cité trois fois par jour.
    Attention il y a des contre indications pour les huiles essentielles, les enfants en dessous de sept ans ne doivent pas en prendre, les femmes enceintes non plus,…
  • Boire deux litres d’eau minimum, j’en étais à 1,7 litres environ, j’ai donc rajouté 300ml.
  • Ne pas se retenir de faire pipi, vu que je n’allais pas aux toilettes aussi souvent que cela malgrès tout ce que je buvais, c’était faisable.
  • Consommer des aliments acides tel que : Les oranges, le citron, les tomates, les pamplemousse,… Excellent je bois de l’eau citronné tous les jours, j’ai donc bu deux litres d’eau citronné, et acheté du jus d’orange 100% fruit pressé, et des oranges.
    Attention le pamplemousse et le citron si vous êtes sous traitement peuvent avoir des actions négatives sur votre corps, renseignez vous auprès de votre médecin traitant si vous êtes sous traitement.
  • Consommer des aliments riche en antioxydant : cerise, myrtille, poivron, fruit rouge, ananas,…
  • Boire une infusion de thym, c’est super efficace pour enlever la douleur, mais ça ne guérit pas, mais voilà au moins une plante qu’on trouve partout dans la nature!

Et je suis même tombée sur un site qui expliquait comment soigner par la réflexologie, c’est le fait de se soigner en massant le pied, chaque partie du corps est représenté par des points de réflexologie, et il suffit de masser le points pour se sentir mieux et guérrir, si vous massez les bons endroit vous ressentirez une gêne, une douleur, si vous massez pendant quelque minutes cette douleur disparaitra.

 

https://www.alternativesante.fr/infections-urinaires/infections-urinaires-pour-vous-c-est-tous-les-combien

 

http://www.mr-plantes.com/2014/07/infection-urinaire-traitements-maison/

 

Avec l’application de ce nouveau régime, eh bien en deux jours c’était fini, je n’avais plus de gêne.

Peut être est ce aussi ma volonté de guérir qui m’a soigné, mais peut être aussi que les plantes et l’alimentation a fait le reste.

Il est évident que si cela aurait duré plus de cinq jours, je serais allée consulter, mais je me garde toujours un délais de cinq jours pour me soigner avec les moyens du bord.

Ce n’est que ma propre expérience, je me connais assez pour savoir ce qui est bon ou mauvais pour moi, les huiles essentielles ne m’ont jamais fait de mal, mais à n’utiliser que si vous avez eut un avis médical.

Depuis l’article, mon mari a eut une infection urinaire, que j’ai guéri avec une infusion de thym, sauge, romarin, écorce de grenade, le tout mélangé et filtré, il a bu cette infusion le soir et le lendemain il n’avait plus rien.

 

Celui qui urine contre le vent se retrouve toujours avec les pieds humides.

Philippe Meyer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :